Le Conseil doit poursuivre cet échange de vues sur la question afin de régler ce grave problème, a-t-elle conclu.