M. Ssuubi a aussi déclaré que les États devraient assurer un contact entre le condamné et ses enfants. Il importe beaucoup que les enfants rendent visite à leurs parents détenus. D'autre part, il faut soutenir les enfants concernés ainsi que les personnes qui en ont la charge. Enfin, il faudrait assurer la protection sociale et médicale des enfants. Les enfants ne doivent pas payer le prix des erreurs de leurs parents. Les États doivent cesser de discuter et agir, a demandé M. Ssuubi.