Début août, Marisol Touraine avait répété, sans précisions, que le gouvernement allongerait la durée de cotisation mais ne toucherait pas à l'âge légal. Quant à la CSG, la ministre en charge du dossier des retraites avait fait valoir qu'elle était une "option qui a assurément une forte cohérence" car "elle permet de financer les régimes sociaux de façon très claire, très identifiée". Mais elle avait pris soin de parler "d'autres pistes envisageables".