La France doit désormais aider le Mali à gagner la paix. En conséquence, conformément à l’article 35 de la Constitution, j’ai l’honneur de vous demander l’autorisation de prolonger l’intervention des forces françaises au Mali.