En janvier, on apprenait que le département d'État américain avait mis fin aux activités du bureau administratif qui œuvrait depuis quatre ans à la fermeture de la prison de Guantanamo.