31/03/2013

Toronto: Jean-Marc Ayrault à l'université de Toronto 2ème Partie !

Toronto: Jean-Marc Ayrault à l'université de Toronto 2ème Partie !

 

 

Profitant de la visite du premier ministre français Jean-Marc Ayrault, la France et l’Université de Toronto ont signé jeudi dernier une convention pour l’échange d’étudiants entre la Faculté de Médecine de l’Université de Toronto et le Magistère Européen de Génétique de l’Université Paris Diderot-Paris 7. L’accord renforcera les liens déjà existants entre les deux universités par la création de partenariats scientifiques et académiques dans les domaines de la Génétique et de la Biologie Moléculaire via des échanges d’étudiants et d’enseignants-chercheurs.

La France et l’Université de Toronto se rapprochent, (de gauche à droite): Judith Wolfson, vice-présidente des relations publiques de l’Université de Toronto; Richard Nunn, président du Conseil de l’université; Brigitte Ayrault, épouse du premier ministre; Philippe Zeller, ambassadeur de la France au Canada; et, derrière lui, le premier ministre français Jean-Marc Ayrault, à l’Université de Toronto. Photo Réveil FM

La signature du livre d'or de l'université de Toronto par Jean-Marc Ayrault, Premier ministre et Brigitte Ayrault, son épouse. Photo Réveil FM

Après son discours devant les membres de l’Empire Club de Toronto, le premier ministre Ayrault a visité le laboratoire de recherche du Terrence Donnelly Centre for Cellular & Biomolecular Research (CCBR) et a assisté à un mini-forum sur les intérêts de la coopération entre la France et le Canada au niveau de la recherche scientifique.

Arrivée de Jean-Marc Ayrault dans la salle de réunion avec des chercheurs franco-canadiens. Photo Réveil FM

Installation du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Photo Réveil FM

Le début de la réunion. Photo Réveil FM

Plusieurs professeurs et post-doctorants francophones ont pris la parole pour partager leur vécu sur les avantages de la coopération entre les deux pays. Trois post-doctorants français ont indiqué que leur travail à l’Université de Toronto ne sera certainement qu’une étape de leur parcours et qu’ils espèrent pouvoir revenir en France poursuivre leur recherche.

Par ailleurs, la France pourrait soutenir la mise en place d’une institution post-secondaire francophone pour le Sud-Ouest de l’Ontario. C’est en tout cas ce que laissait entendre une source proche du dossier, mentionné dans le discours du Trône de la nouvelle première ministre Kathlen Wynne.

Jean-Marc Ayrault s'entretient avec des jeunes chercheurs. Photo Réveil FM

La version officielle dit: «La France se réjouit de la volonté du gouvernement de l’Ontario d’accroître l’offre de formation post-secondaire en langue française dans le Sud-Ouest de l’Ontario. Ces projets constituent une excellente opportunité de développer les coopérations universitaires entre la France et le Canada. Le gouvernement français sera, par conséquent, heureux d’apporter tout son soutien aux solutions qui seront définies par la province dans ce domaine.»