Les dirigeants africains forment l'essentiel des participants à ce sommet qui doit célébrer, durant deux jours, l'apport essentiel de l'Afrique à la Francophonie. Selon les projections de l'organisation, les Africains pourraient représenter, en 2050, 85% des 715 millions de francophones dans le monde. La cérémonie d'ouverture devait s'ouvrir par un discours du président hôte, Joseph Kabila. Sept autres discours étaient ensuite prévu, dont celui de M. Hollande et du secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf.