«Jospin a le souci permanent de la gauche, reconnaissait Pierre Mauroy. Mais l'évolution de la société, qui assimile la classe ouvrière au fourre-tout de la classe moyenne, ne doit pas faire oublier dans nos discours et dans nos actes notre électorat populaire.»