01/06/2012

Francophonie à Kinshasa: Doit-on cautionner et légitimer les "zigouiller plus", "Tripatouiller plus","Tricher plus", "Frauder plus" de Joseph Kabila ?

Francophonie à Kinshasa: Doit-on cautionner et légitimer les "zigouiller plus", "Tripatouiller plus","Tricher plus", "Frauder plus" de Joseph Kabila ?

Je suis francophone et francophile comme la majorité des Congolais de la République démocratique du Congo. La France doit privilégier la Francophonie des valeurs démocratiques, la Francophonie des peuples à celle de business politique. Cette dernière n'a pas d’éthique ni de morale. Pour beaucoup de chefs d'État africains, le sommet de la Francophonie est une blanchisserie où des criminels électoraux, des seigneurs de guerre sans treillis viennent pour légitimer leurs crimes. Or la Francophonie devrait normalement être une lessiveuse pour des politicailleurs, des prédateurs de tous poils, des usurpateurs, des mal-élus installés dans le sang et ou dans la fraude massive au pouvoir qui espèrent se dédouaner de leurs forfaits et méfaits en toute impunité. Depuis un certain temps, des mafieux lobbyistes qui soutiennent Joseph Kabila dans son second hold-up électoral, sa fraude massive et son usurpation du pouvoir qui lui a été refusé par le souverain primaire congolais, les pseudo- démocrates, Joseph Kabila n'a jamais été choisi par les électeurs congolais pour présider à notre destinée. Le Congo est mis en sens dessous dessus, par Jo ka et ses mammouths Joséphistes pillant et assassinant l’espoir de tout un peuple qui ne rêvait qu’à des lendemains meilleurs après les années de dictature... Une vrai campagne de désinformation se fait actuellement arguant que François Hollande irait à Kinshasa pour légitimer la dictature totalitaire de Joseph Kabila. Ceux qui écrivent de telles balivernes n'ont jamais croisé le président, ils ignorent la force caractérielle de ses convictions. François Hollande candidat-président de la République française avait clairement répondu à notre question sur sa participation au Sommet de la Francophonie à Kinshasa. Etant donné qu'il y a eu fraude électorale, il n'irait pas. Le président français va-t-il se dédire ?

Paris, samedi 2 Juin 2012, des Congolais feront un Sit-In devant le siège de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Il y a deux ans lors des festivités du cinquantenaire de l'indépendance de la République démocratique du Congo, le Roi des belges Albert II, qui envisage de laisser son trône à son fils Philippe pour assurer une transition en douceur à une Belgique à l'équilibre politique fragile, et son épouse étaient au Congo. Joseph Kabila s'était autorisé de faire poireauter le Roi des Belges et plusieurs invités de marque durant deux heures avant le défilé, puisque son mentor-génocidaire Paul Kagamé, n'était pas encore arrivé ! Albert II, Roi des Belges n'a jamais protesté contre les assassinats de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana pourtant assassinés quelques jours avant son arrivée à Kinshasa. Il y a eu cette histoire du collier en diamants remis à la reine des belges comme cadeau, qu'elle n'a jamais restituée !

François Hollande en allant au XIVè Sommet de la Francophonie à Kinshasa pour légitimer le pouvoir usurpateur de Joseph Kabila, va se discréditer en tant que président de la République française, discréditer la France.

Si la Francophonie est une Institution pour absoudre des présidents mal-élus qui n'ont aucune légitimité à l'égard de leurs peuples, elle est perdue d'avance. Si par contre la Francophonie, elle a et défend des valeurs universelles: respect des droits de l'homme, liberté d'expression, démocratie... alors là elle a de l'avenir.

S'appuyer sur des arguments fallacieux du type: La République démocratique du Congo est le plus grand pays francophone pour justifier et cautionner les "Tripatouiller plus", "Zigouiller plus", "Tricher plus", "Frauder plus" de Joseph kabila et ses mammouths joséphistes qui règnent par défi, est une erreur monumentale grave. François Hollande et son gouvernement ont intérêt à défendre la souveraineté du peuple congolais dans le choix de ses dirigeants. Le Congo compte plus de 8 millions de morts sans sépulcre, des Seigneurs de guerre tel que Bosco Ntangana et Laurent Nkunda Batwaré circulent allégrement mais des paisibles citoyens sont victimes quotidiennement des arrestations arbitraires. Joseph Kabila et sa bande "bling-bling" se sont exponentiellement enrichis alors que la majorité des Congolais sont chosifiés et paupérisés. La République démocratique du Congo n'est pas un pays pauvre ! Joseph Kabila qui se maintient par ses chars, voudrait profiter du Sommet de la Francophonie pour légitimer sa dictature totalitaire.

Les Résistants-Patriotes-Combattants Congolais organisent un grand Sit in ce samedi 2 juin 2012 devant le siège de l'OIF à Paris.