La position définitive du Chef de l’Etat français pourrait être connue en juillet, après sa concertation avec Abdou Diouf, Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie et architecte principal du Sommet de Kinshasa.