24/05/2012

Taty Tshisuaka Kabeya-Justin Manyanga Tshiswa Bantou, deux vaillants résistants-patriotes-combattants en Suisse !

Taty Tshisuaka Kabeya-Justin Manyanga Tshiswa Bantou, deux vaillants résistants-patriotes-combattants en Suisse !

Jean-Claude Kalala, président du Collectif des Congolais de Suisse et président de l'Association des Congolais de Zurich (Acoz) ne décolère pas ! Après avoir entrepris des démarches pour la libération de Taty Tshisuaka Kabeya et Justin Justin Manyanga Tshiswa Bantou injustement appréhendé par la police suisse et qui ont été déjà libérés. Jean-Claude Kalala compte prester en justice contre la provocation de Moïse Katumbi et ses sbires à l'encontre des résistants-patriotes-combattants de Suisse. C'est depuis le lundi 21 mai que ont été relâchés par la police suisse. En effet le jeudi dernier à l'issue d'un match de football qui opposait les moineaux du TP Mazembe à ceux Grasshopper Club et Panathikos, Moïse katumbi Chapwe, gouverneur de la Katanga et président du TP Mazembe avait déjà perdu sa sérénité en apprenant que des Congolais avaient encerclé le stade par des résistants-patriotes-combattants, qui au départ étaient à la recherche de Francis kalombo, ne trouvant le Mukala de Joseph kabila, s'étaient rabattus sur Moïse Katumbi. Interpellé Moïse Katumbi aurait prononcé le mot "Voyou" à l'égard des combattants congolais ! Malgré ses 5 sbires, Moïse a dû fuir, et c'est dans cette course poursuite qu'une voiture de police qui était de passage est arrivée. Les policiers ont eu du maille avec des congolais dont certains poursuivaient Moïse Katumbi avec des chaussures, gobelets, fourchettes mais aussi un "ngondo". Caché dans une ambulance Moïse Katumbi avait pu regagner son hôtel ! Et la police avait mis la main sur deux vaillants combattants de la Suisse : Taty Tshisuaka Kabeya-Justin ManyangaTshiswa Bantou. Après vérification la police est arrivée à la conclusion qu'aucune manifestation des Congolais n'a jaamis sombré dans la violence que ce soit à Genève, Berne, Zurich. Ni Taty tshisuaka, ni Justin ManyangaTshiswa Bantou n'ont jamais commis de crimes en Suisse. Ce sont des pères de famille et citoyens respectables qui paient leurs impôts en Suisse. Le qualicatif "voyou" est utilisé à tord à travers par les usurpateurs d'un pouvoir d'occupation pour insulter les vrais fils du Congo, Congolais vivant à l'étranger sans droits mais avec multiples devoirs: nourrir, véhiculer, soigner ceux qui sont restés au pays. Pendant ce temps une oligarchie mafieuse, se pavanne et nargue le peuple congolais paupérisé et chosifié. Le peuple congolais n'a pas besoin d'obole, mais d'un système politique et social qui fonctionnent !

Montreux (Suisse), Samedi le 23 octobre 2010, le XIIIème Sommet de la Francophonie s'ouvre à Montreux en Suisse. Des congolais discutent avec la police suisse. Photo Réveil FM, archives

Parmi des Congolais qui ont bravé le froid hivernal pour quitter Genève jusqu'à Montreux , Félix Mbayi Junior (au centre) et Taty Tshisuaka Kabeya, avec son thermos de café. Photo Réveil FM, archives

Berne, Justin ManyangaTshiswa Bantou drapé dans son drapeau congolais devant le Palais Fédéral, siège du gouvernement fédéral suisse. Photo Réveil FM, archive

Jean-Claude Kalala, l'indomptable président de l'ACOZ (Association des Congolais de Zurich) lors de la première marche "Kabila dégage" à Zurich. Photo Réveil FM, archives

 


Après une session extraordinaire prévue ce samedi 26 mai au parlement congolais à Zurich, Jean Claude Kalala avec des résistants-patriotes-combattants vont porter plainte contre Moïse Katumbi et ses sbires.

18/05/2012

Du Rufifi à Zurich, Francis Kalombo ayant pris la poudre d'escampette, les resistants-patriotes-combattants congolais se sont rabattus sur Moïse Katumbi Chapwe !

Du Rufifi à Zurich, Francis Kalombo ayant pris la poudre d'escampette, les resistants-patriotes-combattants congolais se sont rabattus sur Moïse Katumbi Chapwe !

En mission pour infiltrer la résistance congolaise à Zurich en Suisse pour le compte de Joseph Kabila, le troubadour Francis kalombo est porté disparu ! Moïse katumbi Chapwe a failli payé à la place de "Mukala-joséphiste". Il lui a fallu un peu d'exercice physique, poursuivi par les résistants-patriotes-combattants, le président du TP Mazembe a été sauvé par la police suisse qui a créé une ceinture de sécurité et l'a caché. C'est dans une ambulance escortée par des véhicules de police que Moïse Katumbi a regagné l'hôtel 5 étoiles où il est logé: The Dolder Grand ***** . Pourquoi cet désamour entre les résistants-patriotes-combattants Congolais et le tout puissant gouverneur du Katanga ? Les mamans congolaises de Zurich dont l'une qui lui a interpellé en swahili, cette dernière lui a reproché d'avoir demandé aux Katangais de voter pour Joseph Kabila, un imposteur ! "Etes-vous sûr et certain que Joseph Kabila a gagné l'élection présidentielle de novembre 2011 ?" Le viol des femmes au Kivu, le cas de Bosco Ntangana qui doit rejoindre la Cour Pénal Internationale (CPI), l'invasion de l'armée rwandaise et les contrats léonins ont été évoqués. Entouré par la police Moïse Katumbi n'a pu répondre à toutes les questions posées. La police suisse a interpellé deux résistants-patriotes-combattants qui avaient poursuivi jusqu'à son dernier retranchement Moïse Katumbi Chapwe. Il s'agit de Taty Tshisuaka Kabeya et Justin Justin Manyanga Tshiswabantu. Le standard téléphonique de l'hôtel The Dolder Grand ***** est saturé, les Congolais du monde entier appellent. Malgré l'arrestation de deux résistants, une grande patrouille patriotique est organisé pour toute la nuit à Zurich, les Congolais de Genève sont allés prêter mains fortes à ceux de Zurich.

Zurich 17 mai, la sécurité informe malignement Moïse Katumbi Chapwe que les Congolais ont encerclé le stade. Photo Kongotelema

Moïse Katumbi Chapwe affiche une certaine inquiétude. Photo Kongotelema

Moïse Katumbi Chapwe pointe du doigt un groupe des Congolais. Photo Kongotelema

Le TP Mazembe a été battu. La course poursuite de Moïse Katumbi s'est déroulé vers 15h et le rixe avec les Congolais a pris fin vers 17h. Et pourtant le matin tout semblait calme !

Le TP Mazembe à Zurich en Suisse, le troubadour Francis Kalombo dans la délégation pour infiltrer la résistance congolaise !

Le TP Mazembe à Zurich en Suisse, le troubadour Francis Kalombo dans la délégation pour infiltrer la résistance congolaise !

Les joeurs du TP Mazembe séjournent à Zurich en Suisse pour la 72ème édition du Tournoi Blue Stars-FIFA. Curieusement , alors que les députés nommés par la CENI de Daniel Ngoyi Mulunda siègent au Palais du Peuple, l'un d'eux est en vadrouille à Zurich en Suisse. Francis Kalombo, troubadour-joséphiste de son état fait partie de la délégation du TP Mazembe conduite par Moïse Katumbi, qui fait partie de la commission stratégie de la FIFA. Zurich étant le bastion de la résistance congolaise, les patrouilles ont été lancées. Habitué à corrompre les esprits faibles avec l'argent du contribuable congolais, Francis kalombo se serait agglutiné les services d'un certain Mipo Muanangele qui revient de Kinshasa avec pour mission d'infiltrer la résistance congolaise. Les marches "Kabila dégage" de Zurich ont été d'une réussite. Elles continuent à faire peur au pouvoir usurpateur de Kinshasa. Francis kalombo ne peut narguer les Congolais de l'Etranger dans des médias caporalisés de Kinshasa et se pavaner tranquillement comme si de rien n'était. Une réunion extraordinaire des résistants-patriotes-combattants congolais s'est tenu à huis-clos à Zurich.

Kinshasa, le 10 juillet 2011, Francis Kalombo en pleine danse avec ses bottes de femme. Photo Réveil FM, archives !

Les résultats de matches

TP Mazembe 2–2 Moenchengladbach

- Reagan Pembele

- Chavda Maïsha

Mazembe menait 2-0, après la réduction du score (2-1), les Allemands égaliseront sur un penalty injustifié en toute fin de match.

Mercredi 16 Mai

15.00 : Panathinaikos – Grasshopper Club

15.50 : FC Blue Stars (0) – TP Mazembe (3)

16.40 Moenchengladbach – Panathinaikos

17.30 FC Blue Stars – Grasshopper Club

18.20 TP Mazembe (2) – Moenchengladbach (2)

19.10 Panathinaikos – FC Blue Stars

Jeudi 17 Mai

09.15 Grasshopper Club – TP Mazembe

10.00 Moenchengladbach – Blue Stars

10.50 Panathinaikos – TP Mazembe

11.40 Grasshopper – Moenchengladbach

Matches de classement de 13.30 à 15.20, finale à 16.40

Les rencontres se disputent en 2 x 20 minutes, la finale en 2 x 25.

 

Les U20 du TP Mazembe participent au 74e Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars les 16 et 17 mai 2012, à Zurich (Suisse). Le TP Mazembe est le 2e club africain à participer à cette compétition après Kaizer chiefs de la République sud-africaine. Pour cette nouvelle édition, les corbillats du TP Mazembe rivalisent avec les jeunes de 9 autres clubs dont les champions sortants, les portugais du FC Porto. Il y a entre autre le Zénith Saint Petersbourg, le FC Bâle, Grasshoppers, etc. Et après le 74e Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars les U20 des corbeaux participent au tournoi Ergenzingen, en Allemagne, renseigne le club.

Pour rappel, le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars est considérée comme l'un des meilleurs tournois de football juniors du monde et rassemble des équipes renommées, venues des quatre coins du globe.

Lors de la dernière édition, le FC Porto a battu en finale le FC Zurich. Notez qu’en plus des quatre représentants suisses (le FC Blue Stars, hôte du tournoi, le Grasshopper, le FC Zurich et le FC Thoune), plusieurs formations renommées avaient répondu à l'appel des organisateurs : Boca Juniors (Argentine), le FC Porto (Portugal), le Dinamo Zagreb (Croatie), le Maccabi Haïfa (Israël), Naples (Italie) et Red Bull Salzbourg (Autriche).

Les huit premières éditions, de 1939 à 1946, ont toutes été remportées par des formations suisses. Lors des quatre années suivantes, des clubs viennois ont triomphé à trois reprises. La compétition est devenue de plus en plus internationale. Jusqu'au début des années 1980, des équipes telles que Strasbourg, l'AC Milan, le TSV 1860 Munich, le Borussia Dortmund et l'Atalanta Bergame ont successivement soulevé le trophée.

De 1980 à 1999, l'AS Rome, l'Inter Milan, la Cremonese, le Celtic Glasgow, le FK Sarajevo, le Real Madrid, le FC Barcelone, le Spartak Moscou et le Benfica Lisbonne se sont ajoutés à la liste des anciens vainqueurs du tournoi. Mais ce sont parfois aussi des clubs suisses comme les Grasshoppers de Zurich, les Young Boys Berne, Lausanne Sports ou le FC Bâle qui ont dominé leurs invités du reste du monde.

Mercredi 16 mai, la première journée du Tournoi Blue Stars / FIFA Youth Cup 2012 a vu les deux clubs de Zurich se tailler la part du lion. Dans le Groupe A le Grasshopper est en tête devant le TP Mazembe tandis que le dans le Groupe B, le FC Zurich devance le Zenit St Petersburg. Mais rien n’est encore joué pour la désignation des finalistes… A la fin de la première journée, le parallèle est surprenant entre les deux groupes. Non seulement les deux formations zurichoises sont en tête avec deux victoires (six points) en deux rencontres chacune, mais leurs poursuivants respectifs comptent quatre points : le TP Mazembe et le Panathinaikos d’Athènes derrière "GZ", le Zenit et le FC Porto aux basques du FCZ.

Quant au Borussia Moenchengladbach, au FC Blue Stars aux Young Boys de Berne et au Besisktas Istanbul, tous bloqués à un point, la course au titre s’éloigne. Surtout pour le Blue Stars et les Young Boys, qui comptent trois matches au compteur.

Tout reste possible

Hormis les deux très solides formations de Zurich qui ont avant tout montré beaucoup de sérieux, il faut sans doute retenir la fraîcheur et la créativité offensive des Congolais de Mazembe, le jeu à une touche de balle et en contre des Russes de Saint-Petersbourg et la combattivité du FC Porto et du Panathinaïkos, qui leur permet de s’accrocher encore au wagon de tête.

Tout reste à faire lors de la deuxième journée, avec notamment un match matinal crucial entre le TP Mazembe et le Grasshopper dans le Groupe A et au contraire en fin de matinée un FC Zurich – Zenit St Petersburg qui pourrait bien donner le deuxième finaliste du tournoi 2012…