Diaspora: Ekandji Essome "Commandant Esso", la vérité des urnes, c'est le peuple congolais !

Diaspora: Ekandji Essome "Commandant Esso", la vérité des urnes, c'est le peuple congolais !

Ekandji Essome "Commandant Esso" méchant, méchant et méchant !

La vérité des urnes, ce n'est pas Lamuka. La vérité des urnes, c'est le peuple congolais victime du putsch électoral de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe. Face à une poignée d'extrémistes Bena Mpuka, Talibans, Ethno-tribalistes et Tribalo-ethniques qui écument les réseaux sociaux pour lancer des Fatwa aux compatriotes lucides, anti-fraude électorale, ils nombreux, des millions et milliers congolais, qui aiment leur patrie, la République démocratique du Congo. Faire croire, que Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe, le président Quado a été élu, par le peuple congolais est un mensonge éhonté. Président fictif, fraudeur et tricheur, il n'est pas "Le président" ! Contrairement, aux Bena Mpuka, Talibans et Ethno-tribalistes qui croient que leur petit président nommé est assis sur le trône, après 4 mois sans gouvernement. La République démocratique du Congo n'est pas un Ligablo et n'appartient pas à la famille Tshilombo Tshivube ! Elle est la propriété de tous les Congolais.

Une Zélote Talibane, Tribalo-ethnique fanatique de l'imposteur-usurpateur, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe, nous a tancé sur les réseaux sociaux: Vous n'êtes que cinq à soutenir la vérité des urnes: Roger Bongos, Freddy Mulongo, Boketshu wa Yambo, Commandant Esso, et Christian Bola !Woauh ! Les Talibans et Ethno-tribalistes sont capables de tout. Le peuple congolais n'a pas dit son dernier mot. Détrompez-vous, la vérité des urnes n'appartient pas à Martin Fayulu, Président élu du peuple congolais, victime du putsch électoral par le fourbe, roublard et dribbleur patenté Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe, en complicité avec Alias Kabila. La nomination électorale est un arrangement entre politicailleurs pour contourner le choix du peuple congolais. Or, c'est le peuple qui donne la légitimité. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe méprise le peuple congolais. Il est voleur des rêves et d'espoirs de notre peuple. La vérité des urnes ne dépend pas aux politicailleurs, ventriotes, profito-situationnistes, girouettes politiques qui tournent au gré du vent ! La vérité des urnes, c'est le peuple congolais. Cela n'appartient pas aux hommes politiques mais le peuple congolais dans sa quête du changement. Ekandji Essome "Commandant Esso" est un patriote-combattant-résistant. Un grand pitbull, il est un des "Mobundeli Ya Mboka" en toute vérité et liberté ! Résident en Belgique, il est interdit de fouler le sol français, par le ministère de l'intérieur, pour avoir mis en danger, la vie d'Alias Kabila "Président de la RDC" lors de son dernier séjour en France, en mai 2014. Éveilleur de conscience, Ekandji Essome "Commandant Esso" ne se lasse pas de parler du Congo, avec son intelligence et ses tripes. Ses réponses aux questions sont limpides sur des réalités politiques congolaises. C'est toujours avec pédagogie patriotique qu'Ekandji Essome "Commandant Esso" explique la situation de la République démocratique du Congo. Croire que la RDC manquent des hommes et femmes pour comprendre les enjeux et l'histoire du pays, est un faux débat. Les vrais politiques sont dans la diaspora congolaise: Ekandji Essome "Commandant Esso" en est un parmi d'autres. L'amour de la mère-patrie d'abord !

Ekandji Essome "Commandant Esso" méchant, méchant et méchant !

Ekandji Essome "Commandant Esso" aime parler de la vérité vraie. Que Cela plaise ou non, avec Boketshu wa Yambo, ils ont démystifié l'Udps, un parti familial des collabos et traître à la nation congolaise. C'est depuis longtemps, qu' Ekandji Essome "Commandant Esso" et son jumeau Boketsu wa Yambo dénoncent la corruption qui gangrène l'Udps. Avec des sources bien informées, ils ont au courant de ce parti sophiste-collabo, l'Udps, qui a toujours usé et abusé du slogan "Le peuple d'abord" alors que ses dirigeants sont toujours à la mangeoire du régime. L'Udps, est un parti accompagnateur de toutes les dictatures en République démocratique du Congo. Lorsque Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe nomme 110 conseillers-tous ses frères du Kasaï à la présidence de la République. Et lorsque le peuple congolais veut hausser le ton pour ce tribalisme caractériel et insensé. Sans honte, les Bena Mpuka clament c'est maintenant notre tour. Il y a eu des Bangala avec Mobutu, des Baswahili avec Alias Kabila maintenant, "C'est le tour des Baluba, Bena Mpuka Bolinga Bolinga Te Bokomesana ! La démocratie, ce sont de règles, principes et valeurs. Si Mobutu et Alias Kabila ont failli pourquoi refaire la même chose ? La démocratie, c'est aussi se démarquer de ses prédécesseurs. Les Bena Mpuka sont dans un esprit de vengeance. La démocratie, ce n'est pas le tour de quelqu'un. Surtout pas d'imposteur combinard, qui a volé l'espoir de tout un peuple. La démocratie, c'est toujours le vivre ensemble dans le respect de tout un chacun.

 

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe croit qu'il a enfariné tous le Congolais. Il se trompe. La vérité des urnes va au delà de la personne de Martin Fayulu. La vérité des urnes, c'est le peuple congolais qui réclame son choix bafoué par des fossoyeurs de la République. La vérité des urnes sera clamée et réclamée à temps et contre-temps, jusqu'à ce que le peuple congolais recouvre ses droits et sa souveraineté.

Les commentaires sont fermés.