RDC: Sans fils Président...Mamadou Ndala, héros National ignoré !

RDC: Sans fils Président...Mamadou Ndala, héros National ignoré !

Le colonel Mamadou Ndala est le seul qui est mort en Héros en République démocratique du Congo, tombé au champ d'honneur en train de débusquer l’ennemi. Cinq ans après la mort du vaillant Mamadou Ndala, les Congolais attendent qu'il soit proclamé "Héros National". Le colonel Mamadou Ndala est mort au front avec ses troupes. Il a donné sa vie pour la mère-patrie, mais il n'a pas un père ou fils Président de la République. Nul ne peut remettre en question son héroïsme. Ses discours sur les médias sociaux sont clairs et nets : Le colonel Mamadou Ndala aimait son pays et tenait à redorer le blason de son peuple terni par plus de deux décennies d’humiliation, de traîtrise et de mort ignominieuse. L'injustice est criante car des imposteurs, usurpateurs et ambassadeurs plénipotentiaires de l'occupation ont pris en otage a République démocratique du Congo. Chaque Quidam placé à la tête de la RDC, proclame son père "Héros National" et fait bâtir un mausolée à son honneur: sans une commission indépendante et un critérium acceptable par tous. Le fils fut-il putatif ou adoptif, décide seul. Le titre d'Héros National est galvaudé.

Vaillant héros, Mamadou Ndala était un musulman pratiquant !

Félix Tshilombo Bizimungu qui est bénéficiaire d'une "Nomination électorale"après un deal odieux et secret, contre le peuple congolais, avec Alias Kabila pour lui assurer l'impunité. Les 18 ans du régime d'imposture, d'occupation et de prédation sont protégés par Félix Tshilombo. Aucun crime de sang, crime de pillage, crime contre l'humanité n'aura droit à un jugement. Même pas une Commission Vérité-Réconciliation-Réparations n'est envisagée, pour comprendre tous ces crimes commis sur le sol congolais. Les 12 millions des morts l'ont été par "Effets collatéraux" ! Circulez,il n'y a rien avoir !

Voici où repose le corps du vaillant héros, Mamadou Ndala

Comprenez comment sont traités même dans leurs morts ceux qui défendent la patrie, par ce régime.Grand conquérant, il est digne de fierté nationale. De son vivant, le colonel Mamadou Mustafa Ndala, était déjà considéré comme un "Vaillant Héros National" ! Il avait redonné au peuple congolais, la fierté d'être congolais. Mieux le colonel Mamadou Ndala avait ensoleillé les vies des milliers de Congolais qui n’espéraient pas revivre le temps de la gloire et de la grandeur de son armée au pays des larmes avec des guerres d’agression multiples, tueries, viols, massacres...! Le jeudi 2 janvier 2014 fut un jour du crime abominable. L’acte ignoble s’exécute à Ngadi, village situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Béni, du territoire éponyme en province du Nord-Kivu. Le convoi qui transportait le commandant du 42e bataillon de l’unité de réaction rapide (URR) des Forces armées de la RDC (FARDC), Mamadou Mustapha Ndala et nombre de ses gardes sont la cible d’une attaque à la roquette par des inconnus.Le bilan est très lourd. Ils sont tous tués. Un coup dur et une perte lourde pour la population congolaise qui adulait cette unité de l’armée congolaise après sa victoire écrasante sur le Mouvement rebelle du 23 mars (M23) dans les territoires de Nyiragongo et Rutshuru au Nord-Kivu après vingt mois de guérilla. Le Colonel Mamadou Ndala a été assassiné par l'un des 35 tireurs d'élites envoyés la semaine dernière par Kinshasa pour renforcer la sécurité du colonel Mamadou et soutenir la brigade dans des opérations de poing contre les différents groupes armées sévissant dans la région et spécialement la cellule dormante du M23 agissant sous l'étiquette des Adf-Nalu qui continue d'alarmé les congolais du grand Kivu. Le Colonel Mamadou Ndala planifié une vaillante attaque prévue le lundi 6 janvier 2014. Qui l'a trahi ? Pourquoi parle-t-on de l'embuscade uniquement pour la jeep du Colonel Mamadou Ndala ? Pourquoi les autres soldats des Fardc n'ont pas été attaqués ?

Faut-il obligatoirement avoir un fils président fut-il Quado, nommé et fictif pour que le père soit proclamé "Héros National" ?

Les commentaires sont fermés.