• Diaspora: Candide Okeke, une lionne et présidente ai de l'Apareco !

    Diaspora: Candide Okeke, une lionne et présidente ai de l'Apareco !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

     

    freddy-mulongo-candide-okeke-2

     

     

    Le décès inopiné d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, père de la résistance, est un choc pour la diaspora congolaise. La résistance congolaise qui est une grande famille s'est reconnue dans son travail. L'Apareco a élu Candide Okeke comme Présidente intérimaire, pour ne pas laisser un vide. Okeke est une femme intelligente. Une lionne, une dame de fer et Vita Kimpa pour la libération...

    La grande famille de la résistance congolaise est toujours en deuil jusqu'à l'enterrement d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, qui  depuis vingt-quatre ans, est resté constant par rapport à ses convictions en se démarquant de cette classe politique congolaise, écumée par des politicailleurs-ventrites, prête à changer de camp moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes. La désignation de Candide Okeke,  comme présidente intérimaire, avant la confirmation par une assemblée élective, est une bonne chose. Attendre trop longtemps aurait rjoui les occupants et leurs sous-fifres. Cela signifierait que le MPR est mort avec Mobutu Sese Seko, l'Udps de 13 parlementaires est mort avec Etienne Tshisekedi et l'Apareco est mort avec Honoré Ngbanda. Il ne faudrait pas que l'Apareco meurt. Il n'est pas un parti politique mallette mais une Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, sa mission et ses objectifs sont différents d'un parti politique classique. Accepter et encourager la mort de l'Apareco, c'est la résistance congolaise qui serait perdante. La grande famille de la résistance congolaise est une pieuvre à plusieurs tentacules. Elle a connu des infiltrations et déstabilisations pour mieux l'éclater. Elle a résisté et tenu. C'est le moment d'être plus solidaire que jamais. 

     Avec Candide Okeke, les choses risquent de se précipiter dans le bon sens pour la libération du Congo. La dame de fer de l'Apareco risque d'étonner plus d'un. Le fardeau est lourd à porter, mais elle est l'une personnalités de l'Apareco qui a travaillé longtemps aux côtés d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba. Elle mérite soutien. Ceux qui la sous-estiment risquent de se mordre les doigts. Si le président  de l'Apareco, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba usait de la diplomatie pour calmer les résistants et patriotes, Candide Okeke va lâcher des chiens !  En cette année du centenaire de Mfumu Kimbangu Diantungunua, tous les patriotes-résistants-libérateurs sont déterminés d'en découdre avec l'occupation.  Les Collabos, Traîtres et infiltrés n'ont qu'à bien se tenir.  Dans la résistance congolaise, personne ne remplacera Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, par sa sagesse, il calmait beaucoup des choses. Personne ne veut prendre sa place.  Dans la grande famille de la résistance congolaise, nombreux patriotes, résistants et libérateurs s'estiment tourner en bourrique avec les élections au Congo.

    On ne va pas aux élections dans un pays sous occupation. L'option élection choisie des politicailleurs avec la fraude électorale qui est une éternelle participante, devient fatale pour la RDC. choisie par des politiciens   avec l'option élection où la fraude est une éternelle : les élections  Louis Michel 2006 furent frauduleuses,  un fiasco électoral !  Les élections couplées, présidentielle et législative, de novembre 2011 en RDC ont été calamiteuses. Pires encore que celles de 2006. Etienne Tshisekedi s’est auto-proclamé Président, prêtant serment dans son véranda chez lui. Il lança un mot d'ordre ambigu "Bolala Pongi Ya Ba Bébés" ! On connait la suite, il négocia son élection avec Alias Kabila. Etienne Tshisekedi a été payé et les Udpsiens ont faire croire aux naïfs, que le régime lui payer ses émoluments d'ancien Premier ministre. L'Udps va entrer dans un cycle des mensonges contre le peuple congolais. L'Udps va se mettre à négocier en catimini avec le régime d'Alias Kabila. Avec 62,8%, Martin Fayulu a gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba avec ses 15% a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale. A part la gabegie des caisses de l'Etat, l'enrichissement de la famille, la tribalisation de l'Etat, rien ne marche avec Tshintuntu. L'incapacitaire est incapable de donner de l'eau potable aux Congolais dans un pays qui possède un fleuve, plusieurs lacs et de nombreuses rivières...Nous sommes en 2021, des politicailleurs parlent déjà de 2023, alors que rien n'est fait pour le peuple congolais. 

     

    freddy-mulongo-candide-okeke-prix

     

    Candide Okeke est une Vita Kimpa pour le Congo. Elle mérite le soutien. Candide Okeke est lauréate du diplôme spécial d'excellence de Réveil FM International. Nous publions ici l'interview qu'elle nous avait accordé en mars 2008. Candide Okeke était la conseillère principale chargée des relations publiques, de la mobilisation et de la planification au sein du cabinet du président national de l'Apareco, d'Honoré Ngbanda

    10 Questions à  Candide Okeke !

    Dimanche 16 mars 2008, Freddy Mulongo  

     

    Elle est remarquable par son intelligence intuitive voire incisive et bouleversante par la profondeur de ses convictions politiques, son engagement et ses actes pour la cause de la République Démocratique du Congo. Candide Okeke est la conseillère principale chargée des relations publiques, de la mobilisation et de la planification au sein du cabinet du président national de l'Apareco, d'Honoré Ngbanda. L'ex-présidente de l'association "Toponi Congo" , Candide Okeke est l'initiatrice de la lettre ouverte accompagnée des preuves photographiques, à  la secrétaire d'Etat américain, Mme Coondoleza Rice, pour l'alerter sur les massacres et viols des femmes Congolaises à  l'Est de la République Démocratique du Congo. Le 29 novembre dernier à  Paris, plusieurs dizaines de femmes Congolaises dont Candide Okeke ont demandé le soutien de la France pour la création d'un Tribunal Pénal International (TPI) spécifique en vue de juger les crimes de guerre et violences sexuelles. L'apathie et le silence de la classe politique congolaise sont inquiétants, Candide Okeke , elle ne fonctionne pas par saisons, elle a répondu à  nos questions.

     

    freddy-mulongo-candide-okeke-3

     

    Candide Okeke, patriote-résistante pour la cause de la République Démocratique du Congo

    1.Réveil FM International: Kinshasa a imposé pour le 8 mars dernier que toutes les femmes s`habillent en pagne y compris les écolières. Un journal Kinois ne s'est pas empêché de titrer à  la une: elles étaient toutes belles. Mis à  part le cà´té folklorique de l'imposition vestimentaire, quels sont d'après vous les vrais enjeux pour la femme congolaise actuelle? Doit-on tenir compte des problèmes de précarité, de la précarité, de la parité...?

    Candide OKeke: C`est vrai que le pagne tel qu`il est porté chez nous ne manque ni de beauté, ni de charme ou encore moins d`élégance. Et personnellement je pense que nous avons tout intérêt à  promouvoir ce mode vestimentaire qui nous est propre et nous permet de faire honneur à  notre identité africaine, et particulièrement congolaise. Mais cette promotion de notre culture doit s`inscrire dans un véritable projet et non se limiter à  des actions ponctuelles que l`on impose à  une population féminine, surtout dans un contexte où ses droits fondamentaux sont de plus en plus bafoués. Au vu de la dégradation dramatique des conditions de vie des femmes de la République Démocratique du Congo, une journée comme celle-ci aurait dà» servir, par exemple, à  annoncer une action forte, une mesure concrète du gouvernement permettant une amélioration dans le quotidien de nos compatriotes. Et croyez-moi, ce ne sont pas les problèmes à  résoudre qui manquent dans ce domaine: l`accès aux soins et à  l`éducation pour tous , la lutte contre la précarité généralisée, la lutte contre les abus sexuels ou contre l`augmentation de l`insécurité, pour ne citer que ceux-là … Une ou plusieurs actions concrètes dans ce de domaine auraient représenté un véritable cadeau des hommes aux femmes congolaises meurtries et avilies dans ce pays.

    Au lieu de ça on assiste à  une mesure qui entrave le droit des femmes à  s`habiller comme bon leur semble, au même titre que les hommes. Même si derrière cette mesure il y avait une volonté de valoriser notre culture congolaise, cet objectif doit se traduire par des mesures collectives et ne doit à  aucun moment devenir une occasion de plus d`entraver les droits élémentaires des femmes. C`est complètement aberrant !

    Ce gouvernement qui n`excelle depuis son installation que dans l`amateurisme, l`immobilisme et la médiocrité, vient d`étaler, une fois de plus, son manque de volonté et d`imagination, voir tout simplement son incapacité à  déceler et à  répondre aux véritables préoccupations des femmes dans notre pays. Même par des moyens très simples.

    Mais cela ne surprend plus personne puisque l`incapacité est devenue sa principale caractéristique. Que les femmes congolaises portent le pagne le 8 mars ne résout aucun problème fondamental, c`est évident. Par contre, quand on voit tous les défis que les hommes -congolais (je tiens à  le préciser) de ce gouvernement devraient relever surtout en matière de souveraineté de notre pays, on se demande si ces hommes portent symboliquement le pagne ou le pantalon ? Peut être doit on comprendre qu`ils se sentent obligés d`imposer le pagne aux femmes congolaises, pour cette journée symbolique, afin que ces femmes congolaises qui sont quotidiennement chosifiées et humiliées sous leur barbe (s`ils en ont) de Kahemba à  l`Ituri, du Kivu au Bas Congo, partout en RDC, oublient, ne fusse qu`une journée, que c`est à  eux (ces "hommes" du gouvernement) que le "Kadogo" rwandais et imposteur à  la tête de notre cher pays, fait porter le pagne pendant tout le reste de l`année !

    2. Réveil FM International: A Goma, les femmes congolaises ont marché pour réclamer la fin de l'impunité des violeurs. Le problème de viol des femmes vous y travailler depuis longtemps. Où en est-t-on avec la lettre que vous aviez écrite au président Sarkozy ?

    Candide Okeke: La lettre au Président Sarkozy ne constitue pas la quintessence de notre démarche dont l`objectif principal est d`amener les instances des Nations Unies à  ouvrir un dossier judiciaire sur les crimes odieux que les envahisseurs et les occupants ont commis dans notre pays. La lettre adressée au Président Sarkozy ainsi qu`à  tant d`autres personnalités publiques dans le monde sollicitent un appui à  notre démarche. Pour des raisons déontologiques je ne peux pas dévoiler ici, sans l`autorisation expresse de l`intéressé lui-même, le contenu de la suite qu`il a réservé à  notre démarche. Tout ce que je peux vous affirmer c`est que la France suit de très près l`évolution du respect des Droits de l`Homme en République Démocratique du Congo et qu`elle fait de son mieux pour que les choses puissent évoluer dans ce secteur. Le moment venu elle saura elle-même faire savoir de façon officielle le bilan de son action à  ce niveau. Et je reste confiante quant à  l`évolution des choses.

    Cependant, quelle que soit la nature du soutien que les autres nous apportent, les congolaises ne doivent quand même pas se leurrer. L`urgence de la situation de notre pays doit nous contraindre à  compter avant tout sur nous-mêmes d`abord. Tous les décideurs de ce monde, aux portes desquels nous pouvons frapper pour nous aider ont leurs propres priorités; ainsi il est évident qu`ils ne feront jamais de notre tragédie une priorité pour eux. Sinon ils auraient déjà  contribué concrètement et efficacement à  mettre un terme à  toutes les abominations que vivent nos filles, sœ“urs et mères. Le drame des milliers de congolaises du Kivu ne passera jamais en France avant le dossier d`Ingrid Betancourt par exemple ! Nos lettres, nos marches et même nos pleurs ne leur apprennent rien de ce qui se passe réellement en République Démocratique du Congo. Les solutions urgentes et définitives que requiert la situation dramatique de nos compatriotes du Kivu par exemple dépendent avant tout des congolais eux-mêmes. De notre capacité à  mettre un terme au sabotage de nos institutions notamment dans l`armée qui doit sécuriser notre territoire. Ainsi, à  mon avis, marcher pour demander à  un gouvernement de criminels (dirigé par un rwandais sanguinaire, soutenu par des collabos, tels que Kalume, Numbi, Amisi, Raus et compagnie), demander à  un tel gouvernement, disais-je, de mettre en prison d`autres criminels comme Nkundabatware et consorts relèvent de l`utopie et d`un manque de réalisme politique !

    Le règlement de ce problème est profondément lié au retour du pouvoir entre les mains des patriotes Congolais. Il y a une violation de l'intégrité territoriale du Congo qui a désormais comme corollaire la violation de l'intégrité physique de chaque congolaise et de chaque Congolais. Plus nous tarderons à  y mettre un terme et plus nous subirons les conséquences de ce processus d`extermination de notre peuple en vue de nous arracher notre terre. Les femmes congolaises doivent garder espoir bien sur, mais elles doivent surtout s`organiser sans perdre de temps en vue de soutenir ceux des congolais qui s`attèlent à  libérer réellement notre pays. Je pense que ma réponse est claire et sans équivoque !

    3. Réveil FM International: L'APARECO fait un travail d'éveil de conscience des Congolais qu'aucun parti politique Congolais n'a jamais fait jusque là . Quelle est votre lecture de la situation des violences au pays, comment pourrions nous sortir de ce cycle des violences?

    Candide Okeke: Comme je viens de vous le dire les violences que subit notre peuple sont étroitement liées à  la violation de notre intégrité territoriale. Ceux qui violentent notre population sont soit étrangers comme les rwandais, les Mbororos ou les angolais qu`on retrouve au Nord à  l`Est ou au Sud du pays. Ou alors ce sont des congolais collabos dont le pouvoir et les moyens dépendent du Rwandais qui nous sert actuellement de chef d`Etat. Ainsi dans tous les cas tout ce que nous subissons aujourd`hui reste téléguidé de l`extérieur. C`est pour cela que cette descente aux enfers de notre peuple ne verra son terme que quand les patriotes congolais mettront fin à  cette imposture et restaureront véritablement l`autorité de l`état sur tout notre territoire. Ceci en commençant par nous doter d`une véritable armée et d`une police dignes de ces noms.

    4. Réveil FM International: Quel est le point de vue de l'APARECO au sujet de l'enregistrement au près des services de tous les abonnés de téléphones cellulaires? Risquons-nous de frôler les dérives et abus?

    Candide Okeke: Nous ne les frôlerons pas, nous nagerons dedans ! Dans le contexte actuel, (reconnu par tous) de violation systématique des Droits de l`Homme en RDC par les représentants de l`Etat, cette mesure est non seulement abusive mais elle est surtout inquiétante car elle ne vise qu`à  renforcer le régime dictatorial de Joseph Kabila. L`APARECO s`était d`ailleurs déjà  exprimé à  ce sujet à  travers l`Œil du patriote du 10 mars 2008. Le gouvernement congolais cherche surtout à  ficher les correspondants locaux qui reçoivent des appels internationaux. D`ailleurs de plus en plus de personnes sont mises sur écoute en RDC. Ces personnes deviendront ainsi les cibles privilégiées de l`ANR. Ce sera donc une aubaine pour des personnes sans scrupules de pénétrer les secrets d`intimités des abonnés, notamment les nombreux mouvements de transfert de fonds de l`extérieur vers l`intérieur du pays !

    Et ce qui devrait également inquiéter encore plus nos compatriotes c`est qu`une telle mesure, pour un régime qui mène déjà  la chasse aux ressortissants de certaines provinces en particulier, lui permettra de renforcer la répression en ciblant ces personnes à  partir de leurs noms sur la liste des abonnés. Les congolais ne doivent pas coopérer à  l`application de cette mesure anticonstitutionnelle de surcroît, liberticide et dangereuse parce qu`elle va s`avérer suicidaire pour de nombreux compatriotes. Quant aux opérateurs qui accepteront, leurs sociétés offriront de fait des prestations moins fiables à  leur clients en se rendant à  l`avance complice de racket et voir surement d`assassinats : spécialités des services spéciaux du régime dictatorial de Joseph Kabila.

    5. Réveil FM International: En République Démocratique du Congo, comme dans tous les pays en voie de développement, on retrouve une classe politique minoritaire qui recherche le bien être de la population, et une majorité des politicailleurs roublards, rusés, fourbes et opportunistes prêts à  tout pour occuper un poste. Le travail qu'abat l'APARECO produit des envieux, prenez-vous quand même de garde-fous pour qu'un opportuniste sorti de nulle part ne puisse simplement cueillir le fruit mà»r, fruit de beaucoup d'abnégation et sacrifice du président NGBANDA et son équipe?

    Candide Okeke: La mission de l`APARECO n`est pas celui de courir en vue de se partager un gà¢teau ou cueillir un fruit mur afin d`en jouir etc.…Notre mission est de nous battre sans relà¢che et de nous sacrifier s`il le faut, aujourd`hui comme demain pour la libération du pays d`abord, et pour la refondation de la République Démocratique du Congo ensuite, une fois le territoire national complètement libéré de l`occupation étrangère. Nous voulons que le peuple Congolais puisse enfin avoir droit à  un Etat qui le remette au centre de ses préoccupations, un Etat fort dans le concert des nations.

    Le travail profond d`éveil des consciences des congolais mené par l`APARECO et son Président Monsieur Honoré Ngbanda a pour principal objectif d`armer le peuple congolais contre toutes les manœuvres qui le privent de sa capacité à  juger par lui-même les véritables enjeux de la crise qui dure depuis plus d`une décennie. Aujourd`hui nous avons contribué à  amener la majorité des congolais à  prendre conscience du piège dans lequel ils ont été conduits à  travers des prétendues élections (truquées par ailleurs) et qui ont mis à  la tête de nos institutions un étranger, avec un groupe de collabos au service des puissances extérieures. Le réseau de l`APARECO est devenu tellement important que le scénario qui consisterait à  voir un opportuniste venir à  nouveau plonger les congolais dans les affres d`un régime qui œuvrerait encore contre le peuple congolais aura beaucoup de mal à  se concrétiser. Joseph Kabila qui a perdu le sommeil à  cause de notre mouvement commence à  en savoir quelque chose. Parce que le meilleur garde fou des congolais aujourd`hui c`est cet éveil de conscience. C`est aussi leur courage. Et ça par contre, notre `` imposteur national » et ceux qui le soutiennent l`apprendront à  leurs dépens.

    Mais j`insiste, le but de l`APARECO n`est pas de courir derrière le pouvoir pour s`en accaparer et partager un prétendu "gâteau". Notre double objectif demeure la libération et la refondation du pays.

    Je le dis parce que Joseph Kabila qui a fait de la corruption son premier outil de travail déploie depuis un certain temps des grands moyens financiers et utilise tous les subterfuges possibles pour démobiliser les patriotes congolais ; et cela en tentant de créer des doutes autour du combat que l`APARECO et son Président mènent avec courage et détermination contre le pouvoir d`occupation. Tantôt les hommes de Kabila prétendent que Mr Ngbanda est arrêté et emprisonné ; tantôt ils "assurent" qu`il est empoisonné et que ses jours sont comptés, comme l`a annoncé pompeusement le journal "Alerte plus" le jeudi 13 mars dernier; tantôt les très proches de Kabila, se faisant passer pour des "sources crédibles" évoquent au près de leurs contacts et confidents au sein de la diaspora combattante " les négociations secrètes" que le Président de l`APARECO serait en train de mener en toute discrétion avec Kabila et son entourage. Quel ridicule ! Pourquoi ce remue-ménage ? Tous ces ragots ne visent qu`à  transmettre un message subliminal aux patriotes congolais pour les démobiliser : "arrêtez votre combat parce que votre leader est en train de négocier la solution avec nous !" Le moins que l`on puisse dire c`est qu`ils peuvent toujours rêver ! Nous savons que des sommes colossales sont débloquées à  cet effet, et que même certains médias patriotiques très connus sont noyautés par les hommes de Kabila pour inoculer ces mensonges dans le seul but de semer le doute et la méfiance entre les patriotes congolais afin de les diviser et les affaiblir. Je ne vous citerai pas les noms de ces médias, mais ils se reconnaîtront eux-mêmes dans mes propos. Je voudrais seulement que les Congolais ne tombent pas dans le piège de Kanambe et des collabos ! Je suis parmi les collaborateurs proches du Président de l`APARECO et je peux officiellement vous dire que jamais l`homme n`a été aussi déterminé dans son combat que ne l`est en ce moment notre Président National. J`invite donc les patriotes congolais à  être plus que jamais mobilisés autour de notre idéal de combat car la victoire finale ne saurait tarder.

    6. Réveil FM International: Où allons- nous en République Démocratique du Congo?

    Candide Okeke: Lisez les signes des temps. Nous nous acheminons lentement mais surement vers la libération de la République Démocratique du Congo. Un exemple : Dans la tradition administrative et protocolaire de la République Démocratique du Congo, c'est le Chef de l'Etat qui reçoit d'autres Chefs d'Etat. Or comme vous avez pu le constater dernièrement, l`imposteur qui préside encore provisoirement notre pays n`a même pas osé recevoir le président Sassou Nguesso alors que celui-ci a atterri en hélicoptère, à  quelques mètres de lui, directement au Palais de la Nation Je ne parlerai même pas de ceux qui ont atterri à  Ndjili. Celui qui se targuait (faussement) d`avoir été démocratiquement élu, vit désormais dans la peur d`être démocratiquement déchu. Lui et son entourage ne se gênent même pas de l`image pitoyable qu`ils offrent au monde sur la conduite des affaires de notre Nation. Toutes les grandes Nations sont passées par l'épreuve de feu: Les Etats-unis ont eu la guerre civile, l'Angleterre avait été occupée par la France, Hitler avait occupé plusieurs pays européens etc... Notre peuple marche inéluctablement vers sa libération totale pour entrer dans une nouvelle ère de son histoire. Une ère glorieuse !

    7. Réveil FM International: Les Congolais sont-ils maîtres de leur destin? Jusqu'aujourd'hui, les Congolais n'ont toujours pas de cartes d'identité. Il n` y a jamais eu de recensement des congolais...

    Candide Okeke: Bien sur que les congolais restent les maîtres de leur destin. On ne récolte que ce que l`on sème dit-on…Hier, ayant semé en quelque sorte l`insouciance, l`inconscience, le manque de courage et le manque de vigilance, nous avons récolté aujourd`hui l`occupation de notre pays, l`humiliation et l`opprobre. Maintenant que les congolais ont semé les graines de la résistance, du courage, de la persévérance et de la solidarité, nous récolterons d`ici peu la Libération de notre pays. Tout simplement…

    Quant au recensement auquel vous faites allusion. Ce n`est pas dans l`intérêt de Joseph Kabila d`en organiser un actuellement puisque étant au service de Paul Kagamé il sait très bien qu`une telle démarche les empêcherait d`une part de poursuivre l`opération de l`invasion massive de notre pays par des rwandais qui prennent de force les terres aux autochtones congolais, et de trafiquer d`autre part les chiffres qui doivent l`aider à  permettre l`introduction massive des rwandais qui occuperont définitivement le Kivu. Un recensement aurait particulièrement compromis , par exemple les infiltrations des militaires rwandais qui constituent en réalité les troupes du CNDP de Laurent Nkunda.

    8. Réveil FM International: On a l'impression que le gouvernement de Kinshasa a enterré "les contrats léonins" sur nos mines, que pensez-vous qu'on devrait faire?

    Candide Okeke: Ces contrats ne sont que le reflet du système de prédation que nos ennemis ont mis en place pour mieux se servir et ils l'ont fait grà¢ce à  un imposteur qui bénéficie de la complicité de collabos congolais. Donc ce problème comme d'autres ne se résoudra réellement que par le changement de régime. Que l`actuel gouvernement congolais enterre le projet de révision des contrats léonins n`a rien d`étonnant puisque il en est l`artisan, certains de ses membres comme Joseph Kabila ou Katumba Mwanke en bénéficient à  titre personnel au détriment du peuple congolais. La pérennité de ces contrats qui permettent le pillage de la RDC dépend de leur présence à  la tête de notre pays. Ce sont eux qui ont permis l`existence de ces contrats en les signant : il ne faut pas s`attendre à  ce que ces voleurs se fassent hara-kiri en se faisant justice. Autant attendre que les poules aient des dents!

    9. Réveil FM International: femme que vous êtes comment juger vous la diaspora congolaise?

    Candide Okeke: Je suis une patriote engagée et observatrice de notre diaspora d`autant plus que j`en fais partie. Je ne pense pas que mon rà´le soit de juger la diaspora congolaise. Ce serait prétentieux de ma part. Elle est ce qu`elle est avec ses difficultés, ses réalités, ses forces et ses faiblesses, ses préoccupations… Et comme n`importe quel congolais, ceux de la diaspora essaient de s`en sortir là  où ils sont tout simplement. Je vois avant tout dans la diaspora congolaise des femmes et des hommes courageux, dont la majorité se bat tous les jours dans des conditions pas toujours faciles afin de subvenir à  leurs besoins et à  ceux des membres de leurs familles restés au pays. Ce que je note surtout aujourd`hui, c`est leur inquiétude et leur colère face la situation de la République Démocratique du Congo. Je travaille chaque jour avec des congolais dans les quatre coins de la planète (membres de l`APARECO ou pas) qui se donnent corps et à¢me pour la libération de leur pays.

    Le ministère de la diaspora créé précipitamment par le gouvernement congolais pour essayer de réagir au mécontentement grandissant de ces congolais de l`étranger (exclus arbitrairement des élections , largement acquis à  l`opposition et devenus de plus en plus actifs) n`arrive pas à  masquer leurs limites et leur incapacité à  proposer des projets concrets et satisfaisant pour la majorité de nos compatriotes. Dans un pays comme la France où résident plus de 30 000 congolais la vice-ministre chargée de la diaspora n`est pas arrivée à  mobiliser plus de 50 congolais pour sa conférence. Et toute honte bue, son organisation a tenté de combler le vide en recrutant à  la criée quelques maliens, ivoiriens comoriens et autres ! N`est ce pas triste ? La seule fois qu`on a réellement entendu parler de ce ministère c`est lorsque "notre représentante" est venue signer dernièrement un accord pour l`expulsion de 6000 congolais sans-papiers, qu`il serait plus juste d`appeler des "sans-démocratie". Quand on sait que notre ambassade touche pour je ne sais quelle raison près de 100 euros par "sans-démocratie" expulsé on ne se pose plus de questions sur les raisons de tout ce zèle !

    10. Réveil FM International: A votre avis, pourquoi la diaspora congolaise n'est pas en odeur de sainteté avec le pouvoir " légitime" de Kinshasa?

    Candide Okeke: Cette diaspora n'est pas en odeur de sainteté avec Hyppolite parce que ce dernier n'a pas vraiment de moyen de pression sur elle. La diaspora congolaise est libre de penser, de s`informer, de s`exprimer et d`agir contre l`imposteur qui nous sert de chef d`Etat. Elle représente aujourd`hui un véritable danger pour lui. Il a appris à  ses dépens que les patriotes congolais de la diaspora font parti des plus déterminés à  en finir avec son imposture. Alors que tous les représentants du pouvoir sont chahutés et ne sont jamais arrivés à  mobiliser plus de quelques dizaines de collabos pour des réunions et des meetings , monsieur Honoré Ngbanda par exemple battait tous les records d`affluence à  un meeting d`homme politique de la République Démocratique du Congo . Le président de l`APARECO a toujours fait salle comble, des milliers de congolais l`ont suivi dans tous ses déplacements, partout où il est passé.

    Ses DVD et ses livres se sont vendus comme des petits pains. Les hommes et les femmes de la diaspora sont très bien informés de ce qui se passe dans leur pays. Ils ont su très tà´t que contrairement aux différentes affirmations éhontées, que le pouvoir de Kinshasa n'était pas légitime; qu'il est issu d'un processus électoral foncièrement corrompu et biaisé qui s`est illustré dans le bourrage des urnes; ils savent que si rien n`est fait, le peuple congolais continuera a subir les affres de ce système odieux qui nous a imposé un régime `` hitlérien » et que eux aussi continueront à  payer le prix le plus fort en envoyant chaque fois de l'argent en RDC avec en prime le risque de voir notre peuple devenir apatride dans son propre pays . Les patriotes congolais de la diaspora sont résolument en guerre contre le régime de Joseph Kabila et ce dernier l`a très bien compris, à  sa manière il essaie de leur rendre la monnaie de leur pièce ! Mais il vit aujourd`hui comme un zombie, il a perdu d`avance : cette terre nous appartient, c`est lui qui partira et c`est nous qui y resterons !

     

    freddy-mulongo-candide-okeke

     

     Dans un communiqué de presse signé ce mercredi 24 mars 2021 à Paris par le Secrétaire Général de l’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO), Patrick Lukika Fariala porte à la connaissance du public la désignation de Mme Candide Okeke au poste de Présidente ad intérim du parti, après le décès de son Président.

    “L’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, APARECO en sigle, informe tous ses membres, ainsi que la grande communauté des Patriotes Résistants Congolais, l’opinion nationale et internationale que, devant la situation de crise créée suite à la disparition inopinée de son Leader et Président National, monsieur Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, le Comité National s’est réuni ce lundi 22 mars 2021 afin de traiter des questions urgentes”, peut-on lire. 

    “À cette occasion et en vue de combler le vide au sommet de notre Mouvement de résistance, et aux termes de l’article 9 paragraphe 2 des statuts de l’APARECO, Madame Candide OKEKE a été désignée Présidente Nationale ad intérim”, souligne le communiqué.

    À cet effet, le Comité nationale de l’APARECO invite tous ses membres et sympathisants, ainsi que tous ses Patriotes Résistants, à se joindre à lui pour apporter à Candide Okeke tout leur soutien et lui souhaiter plein succès devant les lourdes tâches qui l’attendent.

    Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba est décédé le dimanche 21 mars dernier au Maroc. Il était Président de l’APARECO, un des proches fidèles du feu Président Mobutu, en charge des renseignements.

    Lire la suite

  • Diaspora: Bakolo Kongo, genèse de la Résistance avec Songa Nzila Likulu Ikala !

    Diaspora: Bakolo Kongo, genèse de la Résistance avec Songa Nzila Likulu Ikala !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

     

    freddy-mulongo-kimbangu-diantungunua-1

    Bakolo Kongo est la genèse résistance congolaise depuis 2005. Elle est la branche spirituelle de la résistance patriotique Kongolaise . C'est la voix étouffée, opprimée et oppressée avec Songa Nzila Ikala. Nfumu Kimbangu Diantugunua, dont on fête bientôt le 6 avril prochain, le centenaire, est le Libérateur. La victoire de libération s'obtient avec Nfumu Kimbangu Diantungunua qui agit.

    Mfumu Kimbangu Diantungunua est le Libérateur ! Il est né pour les Africains clament ceux qui croient en lui.Le centenaire de Mfumu Kimbangu Diantungunua est célébré tous les jours par des femmes et hommes congolais, en toute discrétion sans être des zélotes ! Ceux qui les prient précisent tout de suite: "Croire en Mfumu Kimbangu Diantungunua  ne font de nous adeptes de l'E.J.C.S.K., Eglise de Jésus-Christ sur la terre par le prophète Simon Kimbangu ".  Des voix se lèvent de plus en plus dans la diaspora congolaise pour  dire que  le malheur des Kongolais est d'avoir tourné le dos à Mfumu Kibangu Diantungunua mais aussi leurs ancêtres !  Négliger Mfumu Kimbangu Diantungunua, c'est s'éloigner de la libération du Kongo, terre de nos ancêtres expliqueMichael Benkoka Ndjoli Songa Nzila Ikala de la résistance patriotique. Les politicailleurs ventriotes ont pour alliés, des fameux décideurs et partenaires. Bana Ya Elonga n 'ont pour décideur que Kimbangu Diantungunua.

    Nous voulons aujourd'hui, nous attarder sur  la branche spirituelle de la résistance congolaise. Comment est-elle née ? Qui en initiateur ? Quels parcours ? Comment cette branche s'impose-t-elle aujourd'hui ? Comment s'est déclenché le déclic ?  En 2005, la résistance congolaise est née de trois groupes: Bakolo Kongo à Londres, Toponi Congo à Paris, Bana Congo à Bruxelles. Certains compatriotes ont rejoint l'Alliance des Patriotes pour la refondation du Congo- Apareco. C'est la genèse de la résistance congolaise. Candide Okeke, présidente ai de l'Apareco, a présidé Toponi Congo. Elle est la plus constante qui est demeurée dans la résistance. Les Flory Botombe, Charly Esalo  et autres figurent de prou de tout début font des apparitions-disparitions. Bana Congo, c'est l'expression de la souffrance, Bana Congo, c'est le syndicat du peuple, Bana Congo, c'est un groupe de pression qui défend et défendra toujours les intérêts du peuple congolais dans son ensemble. Tant qu'il y aura un seul congolais qui souffrira, tant qu'il y aura un seul congolais abandonné, Bana Congo sera là pour lui. Nul n'achètera jamais Bana Congo , si ce n'est celui qui apportera le bonheur à tous les congolais, celui qui libérera le Congo des ses occupants, celui qui fera cesser la domination étrangère du Congo...Le mouvement de pression et très dynamique Bana Congo à Bruxelles, avec les Aubin Kinkonka Kilu Kanda, Henry Muke Disishue, Patrick Kanku, Samson Cibayi Mukuta, Didier Ramazani,  a été récupéré par Louis Michel et les autorités belges.  Bana Congo a perdu toute crédibilité par leurs accointances avec le régime d'Alias Kabila soutenues par les autorités Belges. En 2011, Bana Congo s'est Tshisekedisé. Il a officiellement soutenu la candidature d'Etienne Tshisekedi comme candidat président de la République ! Ignorant qu'il était de la "Résistance" Bana Congo a sombré, aujourd'hui il n'est que l'ombre de lui-même avec ses divisions et déboires.  Les anciens membres de Bana Congo sont à Kinshasa, au chaudron de la mangeoire de Tshilombo. Beaucoup ont oublié que le Congo est toujours sous occupation Ougando-Burundo-Rwandaise. Et que Tshilombo en bon agent d'occupation  n'est qu'un piètre imposteur, usurpateur mais surtout traître et collabo ! 

     

    freddy-mulongo-ikala-songa-nzila

     

    En 2005, Bakolo Kongo de Michael Benkoka Ndjoli Songa Ikala Nzila, adhère à l'Aperco. Par son travail de mobilisation et communication, il sera élu président Apareco-UK  mais n'aura même pas le temps d'exercer sa fonction élective. Il sera convaincu par deux coups de fils: Honoré Ngbanda, président  et le pasteur Faustin Shungu Okitawangu, secrétaire général de l'Apareco de céder  sa place à Samy Djunga, un nouveau venu de Londres.Michael Benkoka Ndjoli Songa Nzila Ikala va continuer son travail de fonds de mobilisation, en tant que chargé régional, et il contribuera avec l'aide de Madame Lucie ATheteon de faire venir le président Honoré Ngbanda Nzambo ko Atumba de l'Apareco à Londres pour une rencontre avec des acteurs politiques britanniques. avant de quitter l'Apareco.

     

    freddy-mulongo-kimbangu-diantungunua-5

    19 mars 2005 à Londres, lors de la manifestation Stop the War Coalition  de Westminster en passant par Hyde Park jusqu'au square du parlement en passant par l'ambassade des Etats-Unis.  De gauche à droite: Lomanga fils, Imam de la Résistance: Bakalandwa Omar, Michael Benkoka Ndjoli Ikala Likulu Songa Nzila et  le défunt Bokulu Botswa ( décédé en 2017 à Rabat au Maroc), dénonçant les 5 millions des morts au Congo avec un cercueil. Du 6 au 8 juillet 2005, Michael Benkoka Ndjoli Songa Nzila Ikala et les Aparecoïstes ont manifesté au sommet du G8 à Gleneagles Hotel, Pertshire Ecosse, Royaume-Uni. La localité importante la plus proche est la ville d'Edimbourg. Pour des convenances personnelles, Michael Benkoka Ndjoli Songa Nzila Ikala quitte l'Apareco. 

     

    Bakolo Kongo va essayer de reprendre les poils de la bête. pas sans difficultés: campagne de diabolisation de Michael Benkoka Ndjoli Songa Nzila Ikala, qui a connu 9 empoisonnements de la part des collabos, étouffement  de son combat. En 2008, à l'hôtel Europa à Bruxelles, la conférence de presse  des représentants et affidés du  CNDP du criminel Laurent Nkundabatwaré, orchestré par Basile Diatezua, est stoppé net  par Songa Nzila Ikala et le Bakolo Kongo, alors que dans la salle parmi les participants, il y avait des Henry Muke, Patrick Kanku Samson Cibayi Mukuta , Andre Madiata... de Bana Congo!

     

    freddy-mulongo-bakolo-kongo

     

    Les Bakolo Kongo ont contribué à ce que la Fatwa Anti-Concerts soit acté au home office à Londres. Décrétée à Londres, la  Fatwa Anti-Concerts est indéboulonnable car devenue mondiale. Personne ne peut s'hasarder à décider  tout seul  de sa levée. Les précurseurs de la résistances patriotiques ayant compris que les artistes musiciens étaient utilisés par différents régimes au Congo Kinshasa pour des concerts en Europe pour mieux distraire des Congolais, avec des conséquences incalculables sur la jeunesse congolaise de la diaspora. Depuis que  Michael Benkoka Ndjoli Ikala Songa Nzila a publié la réponse des autorités britanniques du 9 janvier 2008, à sa lettre pour justifier la Fatwa Anti-concerts, il y a silence de mort sur le sujet. Michael Benkoka Ndjoli Ikala Songa Nzila, qui a connu 9 empoisonnements de la part des collabos, est-il le précurseur de la Fatwa Anti-Concerts, qui par la suite est devenue  un trophée de la résistance patriotique? La voix  de Songa Nzila a été étouffée !  

     

    freddy-mulongo-home-office

     

    Les patriotes, résistants et libérateurs congolais sont jeunes et vieux. Etudiants, mécaniciens, cadres, informateurs, chauffeurs, agents de banque..Ils vivent à Paris, Londres, Bruxelles, Montréal. Le Congo va mal . L'aventure de Tshilombo , voleur de destin du peuple congolais, Monsieur 15% qui a fait un deal pour bénéficier de la nomination électorale, n'arrange pas les choses.  Aux revendications politiques s’en ajoutent bien d’autres « Nous en avons marre des chansons qui n’évoquent que des choses en dessous de la ceinture et des danses obscènes exécutées par les danseuses »

    La première action des patriotes, résistants, libérateurs a eu lieu à Londres, en 2005. La victime : JB Mpiana, un artiste josephiste. Alors qu’il devait se produire dans un cabaret bien connu de la diaspora congolaise, une vingtaine de manifestants congolais  bloquent l’accès. « Il y a eu une bagarre, ce qui a rameuté la police, mais nous étions très satisfaits : le concert n’a pas eu lieu ». Depuis, la Fatwa Anti-Concerts a fait des petits, la méthode s’exporte dans toutes les capitales européennes et se mondialise. . En 2008, Koffi Olomidé n’a pu se produire à Londres ; en 2009, à Bruxelles, ce fut au tour de Tshala Muana, et de JB Mpiana en 2010. Werrason et  Papa Wemba à Paris en janvier 2011…Face à un contexte extrêmement tendu, la direction de la célèbre salle parisienne avait déjà demandé l'annulation du spectacle. La préfecture de police de Paris a interdit un concert d'un artiste congolais, Héritier Watanabe, prévu le samedi 15 juillet 2017 soir à l'Olympia après des débordements causés par des patriotes. résistants, libérateurs au régime de Kinshasa. Toutes les stars en font les frais : Tshala Muana ? « Ses danseuses sont obscènes ». Koffi Olomidé, Férré Gola ? « Ils ont chanté les louanges d’hommes politiques véreux. » Papa Wemba ? « Il a soutenu Alias Kabila aux élections de 2006. ». Le 12 mars 2011, la star congolaise de la rumba, Fally Ipupa, interprétant ses tubes et se déhanchant sur scène dans un Zénith parisien… vide. Enfin, presque. Sur les 6 000 places que compte la prestigieuse enceinte, il y avait un peu moins de 200 spectateurs, quelques irréductibles qui ont réussi à franchir le barrage qui organise le boycott de tous les concerts d’artistes musiciens congolais en Europe. La raison ? « Ils soutiennent le pouvoir en place. Ils sont donc complices des crimes commis par le pouvoir d'Alias Kabila. Héritier Watanabe trop sûr de lui, qui a nargué la diaspora congolaise,  a pleuré un certain 15 juillet 2017 à Paris, avec l'annulation de son concert à l'Olympia ! . 

    freddy-mulongo-heritier-1

     

    Alors qu'il a été chassé dans un mosquée turque en Allemagne en 2007, le vrai déclic s'est produit à Brazzaville en juin 2010,  Michael Benkoka Ndjoli Ikala Songa Nzila alors qu'il tenait à trouver une solution militaire à la lutte avec les Enyeles et l'Arp, il a été stoppé net par Mfumu Kimbangu Diantungunua venu à son secours. En pleine réunion avec des Kinois qui avaient reçu pour mission de contribuer à son extradiction vers Kinshasa, Michael Benkoka Ndjoli Ikala Songa Nzila, a été interpellé par Mfumu Kimbangu Diantungunua: "Yo Muana Ya Mongo ozali ko sala nini awa. Longwa awa "! Au moment de prendre un taxi vert-blanc de Brazzaville, Ikala a sorti de l'argent de sa poche pour donner à Mfumu Kimbangu Diantungunua, il a été sermonné comme un poisson pourri: "Ngai na sengi yo Mbongo ? Nazali na besoin ya Mbongo na yo ? " , "Bitumba oyo olingi osala ozali na minduki ? Bitumba ezali ya molimo yo olingi minduki ya koboma batu ? Bitumba ya solo ezali ya molimo ", "Tika makambu olingi  kosala". Michael Benkoka Ndjoli Ikala Songa Nzila a été transformé et transfiguré. C'est en 2010, qu'il a découvert  sa vraie mission. La libération est d'ordre spirituel pas physique. 

     

    freddy-mulongo-leopoldville

     

    La République démocratique du Congo célèbre le 4 janvier de chaque année "la fête des martyrs de l'indépendance". Deux témoins de ladite journée de 1959,  rencontrés à Lutendele, un des quartiers de la commune de Mont-Ngafula, estiment que la journée dédiée aux martyrs n'est pas célébrée comme il le faut dans la mesure où l'essentiel de l'événement reste occulté, n'est pas enseigné. "La partie importante de l'histoire de cette date reste non révélée de façon officielle au grand public". Selon papa Mbala et Papa Tekazala, fervents kimbanguistes et témoins des émeutes du 4 janvier 1959, les vrais "héros" de ladite date sont classés dans les oubliettes de l'histoire. "Nous étions présents au moment des émeutes de janvier 1959. Bien que jeunes, respectivement 17 et 20 ans, nous avions une assez bonne mémoire pour appréhender ce qui se passait autour de nous. Nous avons vu des militaires venus de l'au-delà pour défendre la cause de l'homme noir, alors maltraité par les colons. Ces soldats étaient de très courte taille mais invulnérables face aux tirs de balle de soldats belges ! A main nue, ces derniers parvenaient à démolir les rails de chemin de fer, ils étaient très impressionnants. Le but de leur présence était de nous libérer du joug colonial. Ils ont déraillé le train qui contenait le contingent de soldats belges anti indépendantiste". Plus de six décennies passées, triste, regrettent-ils, de constater que cette partie de l'histoire soit cachée au grand public et semble utopique pour la jeunesse qui l'apprend par tradition orale.

     

    freddy-mulongo-leopoldville-1

     

    « C’est un jour qui marque une étape décisive dans la conquête de l’indépendance. Le pouvoir colonial a dû prendre conscience que l’indépendance était une aspiration profonde et les gens l’ont manifesté. Officiellement on parle de 49 morts mais on dit qu’il y en a eu 100 et peut-être 300. L’administration a été affolée quand elle a vu le lendemain, le nombre de morts ». Léon de Saint Moulin, Historien.

    "C’était inimaginable ! Personne, ni du côté européen, ni du côté congolais, ne pouvait imaginer cette explosion subite. Parce que, avec la manière dont nous avons été encadrés, disciplinés par la colonisation belge, on ne pouvait pas imaginer qu’un jour, un Noir commence à incendier des magasins, à brûler les stations d'essence et à incendier des voitures. C'était spontané. Personne ne s'attendait à ça, à cette explosion subite. C'était impensable !"Mwissa Camus.

     

    Bana Bilaka Ya Kimbangu Diantugunua est une plate forme spirituelle pour tous ceux qui croient aux valeurs spirituelles du Libérateur de l'homme noir.  Quant à Bana Ya Elonga "Les Victorieux" rassemble tous ceux qui croient déjà à la victoire spirituelle de Mfumu Kimbangu Diantungunua !  

    La République démocratique du Congo est entourée par 9 pays et surtout de l'eau. D'où le drapeau blanc, avec comme animal totémique l'Okapi, dont le nom vernaculaire en lingala est Mondonga, mammifère ruminant, venant des forêts équatoriales. L'Okapi a l'allure du zèbre et de la girafe qui vit exclusivement en RDC, dans la forêt de l'Ituri. PourMichael Benkoka Ndjoli Ikala Songa Nzila:  "Nous ne forçons personne. Nous devons préparer nos frères et sœurs à comprendre que la libération du  Kongo  est spirituelle. Nous avons déjà la victoire avec Mfumu kimbangu Diantungunua. Le peuple Kongo perdu doit se préparer à la solution spirituelle. Personne n'a des avions de chasse, porte avions, missiles balistiques...un événement apocalyptique se prépare pour la libération du Kongo, qui sera  la séparation du bien et du mal, de la vérité du mensonge". Nous ne ferons rien, sans l'aval de Mfumu Kimbangu Diantungunua ! 

     

    freddy-mulongo-kimbangu-diantungunua

     

    MALOBA MPONA DIASPORA KONGO Message mpona Diaspora Kongo. Ba ndeko bana Mama Kongo libanda ya mboka ya BANKOKO, Mokili mobimba ba monaki ko lamuka na bino mpe ba ndeko na mboka bazali ko tia elikia na bango epayi na bino. Mingi kati na bino ba landaki kaka mompepe lolenge elekaki kasi ba yebaki te ewutelaki wapi. Toko yebisa bango ete ezali mompepe ba milimo monene ya Kongo ba memaki mpona ko lamuisa biso bana, Mfumu KIMBANGU DIANTUNGUNUA liboso na bango nioso. Bo lamukaki na pongi, bo ninganaki bisika bozali na lolenge na bino kasi bo bimi nainu te na bisika wana. Esengeli bo zua makasi ya ko silisa mosala oyo bo bandaki pamba te bo lamukaki mpona bo kangolami ya mama na biso Kongo, ya bana Kongo mpe bayindo na mokili mobimba. Bo kangami lisusu esika moko mpona nini? Bo suki na ko talisa bana makambo ezali ko leka na mboka (éveil patriotique). Matondo. Lelo bana ba yebi ete ba vandela biso. Nzela oyo Christianisme, islam, boudhisme mpe ba binzambi Nzambi nioso ya mokili ba memaki biso ezalaki mpo to bunga nzela, to koma mosika na TATA MPUNGU, NZAKOMBA, MAWEJA, MVIDI MUKULU, WAMBA WA MPUNGU TULENDO DEZO… na tina ete to mona pasi. Impérialisme ebota ba décideurs oyo ba koma ko pesa mitindo na pouvoir pe opposition na ba mboka na biso, kutu bazali basali na bango na tina ete ba salela bango mosala wana ya ko nionga ba ndeko na bango moko. Bo landaki ba politiciens wana, ba collabos pe facilitateurs ya occupation, lelo ba moni ke bitumba na bino ekoti mayi. Bo lamukaki na pongi te mpona ko pesa maboko na ba collabos kasi pona ko sukola mboka. Bo sutuka lisusu ba ndeko, bo bima bisika bozali, bo luka bozua makasi mpona ko silisa mosala na bino. Makasi wana boko zua yango soki bomi tosi bino moko, soki botosi makila, bilongi mpe ba kombo na bino na ko kataka makolo na bino na bisika mpe ba nzela oyo ba memelaki biso mpona ko lalisa biso pongi. Soki bo mitosi, boko tosa ba oyo ya bino moko ba tikelaki bino makila, bilongi pe ba kombo bozali nayango. Boko koma ko tambola mpe kosala nioso elongo, bo kozua makasi ya kozua biloko na bino ba yibaki to ba botolaki na basusu. Boko kende na botosi nioso elongo na BAKOLO MABELE, BANKOKO na bino ko zwa biloko na bino pe boko zua yango. To yebi ba ndeko ete ba bombaka biloko na biso na bibundeli ya makasi sima bikuke na bango kasi na tango bokeyi na ba oyo ya bino moko, bakolo mabele, ba nguna bako mona bipelekese na bango. Ezali bitumba ya molimo bana mama Kongo, maloba oyo boko zua na BANKOKO na bino pe ko bimisa nde eko kata makambo. To sengi na bino ba ndeko bo bima na ki combattants mpe bo koma Bana Bilaka, Bana Kongo mpe Bana Elonga. Soki bo koti kaka na nzela oyo Mfumu KIMBANGU DIANTUNGUNUA azali ko mema biso nde to longi bitumba tozali na yango. Na mboka kuna esanga eko kota mobulu. Nkembo ya TATA MPUNGU ekitela bino; Muinda na biso KIMBANGU DIANTUNGUNUA azala liboso na biso pe BANKOKO NA BISO MOKO ba salisa mpe ba batela biso. Matondo, matondo, matondo. Mokolo ya le 1.1.2017 Mpaka Matiki Mwana Talwanga Ntotila.

    "VOICI CE QUE NOS LEADERS DEVRAIENT FAIRE DANS L'URGENCE :

    Avant toute chose, je demanderais à tout leader Kongolais, de consulter ses Ancêtres pour leurs demander ce qui arrive exactement pour notre pays et aussi à propos des Élus.

    N’allez donc pas consulter les gens des ténèbres mais plutôt vos Ancêtres.

    J’anticipe à dire que la réponse de vos diverses consultations sera unique pour ainsi vous prouver que le Kongo est, après cette guerre spirituelle engagée et gagnée, sous le contrôle des GRANDS ESPRITS KONGO.

    LES LEADERS QUI LUTTENT RÉELLEMENT POUR LE PAYS DOIVENT SE RENCONTRER ou à défaut entrer en communication avec les élus pour préparer les dossiers à présenter auprès de nos bourreaux.

    Les Élus iront dialoguer avec nos bourreaux pour exiger la fin de l’occupation et la remise de notre LIVRET PARCELLAIRE confisqué depuis 1885.

    Des pactes de libre-échange, de paix et de non-agression pourront être discutés.

    Ils chercheront surement à savoir le nom de la personne qui prendra le devant une fois le pays est libéré.

    Le nom que vos Ancêtres vous auront communiqué sera leur test pour savoir si effectivement les Congolais aussi savent de la même façon qu’eux.

    Il ne sera pas nécessairement un élu mais devra travailler étroitement avec eux.

    Une fois ce nom est dévoilé, ils donneront ce livret, ce qui signifie notre souveraineté et notre indépendance.

    Viendra alors la prochaine étape : nous décharger des déchets spirituels toxiques que nous portons avant d’entrer dans la maison de notre Père.

    SI C’EST LE POUVOIR QU’ILS VEULENT CÉDER MAIS PAS LA LIBÉRATION TOTALE DE NOTRE PAYS, ALORS LES GRANDS ESPRITS KONGO NOUS POUSSERONT À LA RÉVOLUTION OU ALORS PASSERONT AU PROCESSUS TANT ATTENDU: L’ARRIVÉE DU ROI DIVIN NKWA TULENDO AVEC TOUTES SES CONSÉQUENCES DE PART ET D’AUTRE.

    L’ARRIVÉE DU ROI DIVIN QUI CONSTITUE LA PHASE VISIBLE D’UNE GUERRE MENÉE DANS L’INVISIBLE ; LA DEUXIÈME PARTIE DE LA GUERRE SPIRITUELLE.

    Ainsi se termine ma vision de chose et je vous remercie infiniment pour le temps que vous avez disposé pour mon message.

    Ce message circule à Kinshasa depuis le 10.5.2013. Gloire à Notre Sauveur KIMBANGU DIANTUNGUNUA; MERCI À NOS ANCÊTRES".

    Lire la suite

  • Diaspora: 11 ans après "Kabila, dégage ! dégage ! dégage ! ", quel bilan ?

    Diaspora: 11 ans après "Kabila, dégage ! dégage ! dégage ! ", quel bilan ?

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

     

    freddy-mulongo-kabila-degage

     

    Kabila dégage s'est incrusté dans la mouvance du printemps arabe: Ben Ali dégage en Tunisie, Moubarak dégage en Egypte... Jamais un pays africain n'a autant manifesté en Occident. La diaspora congolaise a battu le record des manifestations avec Kabila dégage! Pour quel bilan ? Mi figue-mi raisin. Les collabos et infiltrés ont récupéré les efforts des autres avec Tshilombo Muana Mboka Ya Moyibi !

    Voir nos sœurs congolaises drapées dans le drapeau de la RDC, l'image paraît belle. Cette photo montre l'unité du Congo dans sa diversité. Mais hélas. Des divisions byzantines ont pris le dessus sur le vrai combat de libération.  Ils sont nombreux ceux qui venaient aux manifestations pour se faire remarquer pour mieux se vendre et se faire acheter...avec des miettes. Sans convictions ni idéologies la résistance est inexistante.  Vouloir tirer la couverture à soi alors que la démarche est collective est une erreur. Certains ignorent la dangerosité de la lutte pour la libération d'un pays sous occupation. La résistance n'a besoin ni d'un carnaval encore moins de défilé de mode. La vraie résistance est question des idéaux et convictions. Ce n'est pas une affaire de cabaret ni business.  Des figures de prou de Kabila dégage ont disparu dans la nature sans laisser des traces. Certains avaient déjà réjoint la mangeoire d'Alias Kabila, d'autres sont plongés dans la grande marmite de Kokambala avec l'imposture et l'usurpation de Tshilombo, faussaire et checkuleur. Qu'avons-nous fait pour tourner en rond ? Kabila n'est jamais parti, il est dans le corps de Tshilombo Muana Mboka ya Moyibi. Le fameux fils d'Etienne Tshisekedi, en deux ans/ demi, fait pire que celui qui l'a nommé. Tshilombo est l'ambassadeur plénipotentiaire de l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise au Congo. Tshilombo, c'est un checkuleur avec les clés des caisses de l'Etat. On tue tous les jours à l'Est du Congo, il est muet comme une carpe. Etat de droit mon œil ! Ceux qui ont rejoint le chaudron de la mangeoire de Tshilombo et qui ont tenté de le rejoindre, ne sont plus dans la résistance congolaise.  

     

    268395-256444144372684-100000213002102-1248978-6278925-n

     

    Certains sont devenus des habitués des Marabouts de château rouge pour un éphémère succès dans le combat. D'autres ont commencé à monnayer leur combat. D'autres encore sont devenus des mouchards payés par le régime de Kinshasa à travers BIAC. Le cas de Myriam Chouchouna Kibilu, collabo et traîtresse est symptomatique. Cette femme qui dénonçait dans "Kabila dégage", les viols de femmes à l'Est du Congo, aujourd'hui, elle est  à Kinshasa, aux côtés de Denise Nyakeru.  Elle  injurie, calomnie et nargue la diaspora congolaise. Est-ce que les femmes congolaises ne sont plus violées à l'Est du Congo ? Manifestait-elle à Paris en vérité pour le Congo?  

    La résistance n'est pas l'opposition. Les patriotes, résistants et libérateurs  n'ont pas été assez vigilants. La révolution requiert des hommes et femmes convaincus et engagés.  La libération n'a pas besoin de masse ni foule.   Combat  ezali pasi koleka kolona bilanga ya pondu !

    freddy-mulongo-kabila-degage-7

     

    La résistance congolaise a été infiltrée par des personnes farfelues et sans convictions claires. Hommes et femmes qui ont voulu jouer aux stars ont d'une manière ou d'autre de falsifier le combat de la libération. Les fossoyeurs du combat sont des Tshisedistes qui se sont engouffrés et ont profité des efforts des autres. Des médiocres, écervelés, tribaux, tribalistes et tribalisés n'avaient qu'un seul objectif, amener Tshisekedi au pouvoir.

    ad8df7c1eba8f8989acbcb322cb6fdac-1481986588

     

    Or Etienne Tshisekedi  depuis 2010, souffrait d’Alzheimer, avec une perte de mémoire incommensurable. Les autorités belges informées vont tenter une médiation avec Marthe Kasalu Jibikila, son épouse et ses enfants. Excédée Marthe Kasalu Jibikila ignorant la maladie de son mari Etienne Tshisekedi va lui rappeler qu'il n'avait rien. S'était-il battu pour rien ? C'est Marthe Kasalu Jibikila qui va mettre en exergue son fils Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba pour récupérer le parti Udps. Pour les autorités belges, il fallait que l'Udps fasse comme le Palu, coopère avec le régime d'Alias Kabila, pour avoir des députés à l'Assemblée nationale et des institutions. Si Etienne Tshisekedi wa Mulumba n'a pas été proclamé  à l'élection présidentielle de novembre 2011, les Belges y sont pour beaucoup. La communauté internationale informée de sa maladie d’Alzheimer n'a jamais dénoncé la proclamation d'Alias Kabila. La prestation de serment d'Etienne Tshisekedi chez lui dans sa paillote n'était qu'une mascarade.  Des jeeps de policiers devant la résidence d'Air Zaïre, 10è rue Limeté, était un arrangement avec le régime d'Alias Kabila. "Bolala Pongi Ya Ba bébés", une formule bien trouvée pour endormir la diaspora. Pendant ce temps, Angwalima Tshilombo a été coopté à l'Assemblée nationale, il percevait ses écoulements de député nationale.  Conseiller spécial d’Etienne Tshisekedi de 2009 à 2011, Samy Badibanga de l'Udps sera nommé Premier ministre d'Alias Kabila, sans aucune protestation de l'Udps. Il sera remplacé par Buno Tshibala à la primature, lui aussi de l'Udps... parti accompagnateur du régime d'imposture, d'usurpation et d'occupation d'Alias Kabila. Négociations à Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles entre Udps et Majorité Présidentielle d'Alias Kabila ne sont plus à démontrer. Fauchés, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et Samy Badibanga ont vendu l'Udps à Moïse Katumbi. 

     

    269170-256441987706233-100000213002102-1248944-8382386-n
    268395-256444157706016-100000213002102-1248981-6488849-n

     

    Les patriotes-résistants-libérateurs sont nombreux qui n'ont pas cédé aux sirènes d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, voleur de destin du peuple congolais, imposteur, usurpateur, traître et collabo. Tant que les Odon Mbo, Ma Youyou Mutu Mosi, Berry Muekatone, Boketshu wa Yambo, commandant Esso, Coordon Patrick Efondja et autres seront-là toujours débout, le combat pour la libération du Congo se fera.

     

    freddy-mulongo-kabila-degage-12
    freddy-mulongo-kabila-degage-5

     

     

    Kabila dégage, quel bilan ? Insistons sur les sept aspects positifs. 

     

    freddy-mulongo-armand-tungulu-1

     

    1.Arrivé à Kinshasa le 15 septembre 2010 pour une visite privée, Armand Tungulu Mudiandambu est arrêté le 29 septembre par des membres de la garde présidentielle. Il est accusé d’avoir «lapidé» le cortège d' «Alias Kabila» sur l’ex-avenue du 24 novembre, dans la commune de Lingwala. Le 2 octobre, on apprenait via un communiqué à la RTNC, du Parquet général de la République signé par le directeur de cabinet du « PGR », le 1er avocat général de la République, Tasile Tasilo, que Tungulu se serait «suicidé» dans un cachot de la garde présidentielle au Camp Tshatshi. Le 31 décembre 2010, le corps d’un homme présenté comme étant «Armand» Tungulu est furtivement enterré dans un cimetière non autrement identifié en présence d’un «oncle paternel» du disparu, non-autrement identifié. Dix mois après l’annonce du décès, le pouvoir kabiliste fait parvenir à la famille du défunt un document qui ressemble à un certificat de décès via le conseil de l’Etat congolais, l’avocat Moma Kazimbwa Kalumba. Sous le numéro 700/ n°2862, on peut y lire : «Je soussigné Docteur Nzuzi Ntula, certifie que Mr, Mme, Mlle (aucune mention inutile n’est biffée) Tungulu Mudia (sic !) Armand, âgé de 43 ans, domicilié (illisible) c/Ngaba. Date et lieu du décès, chiffre illisible/10/2010. Aucune mention du lieu. Pas un mot sur la cause de la mort. La «note de libération de corps à la morgue» émane du même médecin. Elle est libellée comme suit : « Veuillez libérer le corps de Mr, Tungulu Mudia (?) Armand pour inhumation suivant la réquisition n° RMP 002 de l’OMP colonel Molisho du parquet de l’auditorat militaire général de l’OPJ colonel Molisho. La mort d'Armand Tungulu a boosté , les manifestations Kabila dégage à Paris, Bruxelles et Londres. 

     

    freddy-mulongo-kabila-degage-8

    2. Non à la Balkanisation. Grâce à la mobilisation de la diaspora congolaise au niveau mondiale, la République démocratique du Congo n'a pas subi la Balkanisation par contre le Soudan est balkanisé. Il faut aussi féliciter nos compatriotes du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri qui sont des vrais patriotes. Il faut remercier Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba pour son apport dans l'éveil de conscience des Congolais dans la diaspora contre la Balkanisation de la RDC. Paix à son âme.

     

     

    freddy-mulongo-kimbangu-diantungunua

     

    3. Bakolo Kongo est la branche spirituelle de la résistance patriotique Kongolaise. Songa Nzila Ikala avec l'idéologie de Mfumu Kimbangu Diantunguna est claire dans la vision de libération, qui est un combat de la vérité sur les mensonges, combat spirtuelle et non physique. Les Bakolo Kongo  ont fait u travail d'essaimage sont partout en Europe: Paris, Bruxelles, Genève. Mova était ambassadeur de la RDC en Belgique, aux Pays-Bas et auprès des institutions européennes depuis juillet 2009 jusqu'à son élection en mai 2015, à cause de Bakolo Kongo, il n'a jamais mis ses pieds à Matongé-Ixelles. Les Bakolo Kongo ont fait toutes les démarches administratives auprès des autorités britanniques pour la Fatwa contre les concerts à Londres. La Fatwa Anti-Concerts a traversé la Manche pour gagner Paris, Bruxelles puis elle est devenue mondiale.

     

    freddy-mulongo-marche-femme

     414 jours de marche pour 14 années de silence. Chaque jour 1152 femmes sont violées en République démocratique du Congo (RDC) dans l’indifférence générale. Pour dénoncer ce féminicide oublié des médias, une grande marche de Paris à Bruxelles tentera de sensibiliser l’opinion publique au drame des femmes congolaises. Départ de Paris, le 30 juin 2011. « Ni violées, ni persécutées », c’est le slogan des 300 km de marche qui relieront Paris à Bruxelles entre le 30 juin et le 14 juillet pour attirer l’attention de la communauté internationale sur les viols de masse commis en toute impunité en République démocratique du Congo (RDC). Les marcheurs demandent aux gouvernement français et belge de reconnaître la gravité de ces crimes. A l’arrivée à Bruxelles, une plainte sera remise à la Cour pénale internationale (CPI) afin d’engager des poursuites contre « les génocidaires congolais ». Organisée par l’Action des Journalistes de l’Espace Schengen (AJES), en partenariat avec l’association Ni Putes Ni Soumises, cette marche mondiale des Congolaise pour la justice traversera 14 villes de France et de Belgique avec pour objectif : briser un silence de 14 ans sur sur les violences sexuelles en RDC.  Un récent rapport de The American Journal of Public Health, démontre une augmentation inquiétante des viols constatées en RDC, au rythme de 1152 femmes par jour, soit 48 femmes par heure en moyenne. Partenaire de cette marche, l’association Ni Putes Ni Soumises s’est fortement impliquée dans ce projet. Pour sa présidente, Sihem Habchi, « ces massacres sont en train de déshumaniser l’Afrique. Il est temps de se mobiliser pour ses femmes et de porter plainte en leur nom ». (Ni Putes Ni Soumises) .

     

     

    freddy-mulongo-denis-mukwege-34

     

    5. Tout patriote-résistant-libérateur qui a participé à la marche Paris-Bruxelles 309 Km doit soutenir le Rapport mapping de Dr. Denis Mukwege. la marche Paris-Bruxelles a eu lieu en 2011, il a fallu attendre 7 ans après pour que le Dr. Denis Mukwege ait le prix Nobel de la paix à Oslo. 

    Devant le couple royal, il a indiqué que la lutte contre l’impunité peut briser la spirale des violences. A l’en croire, fermer les yeux devant ce drame, c’est être complice. "Le pays est systématiquement pillé avec la complicité des gens qui prétendent être nos dirigeants", a-t-il déclaré. Car, le peuple congolais est humilié depuis plus de deux décennies au vu et au su de la communauté internationale. Profitant de cette occasion, il a invité le peuple à construire l’avenir du pays.

    "Comment construire la paix sur des fosses communes, comment construire la paix sans justice et réconciliation, ayons le courage de révéler le nom de ceux qui ont commis des crimes" s’est interrogé Denis Mukwege dans son discours de circonstance devant la famille royale et tous les invités de marque. Ce qui ne l’a pas empêché de dénoncer que le « Mapping report » de l’ONU sur les exactions au Congo est toujours dans un tiroir à New York.

     

    freddy-mulongo-denis-mukwege-27

     

    Prix Nobel, une victoire de la diaspora congolaise !

    La mémoire fait souvent défaut. Et les historiens congolais ne jouent pas vraiment leur rôle. En tant que journaliste, il est important de rappeler des faits, de faire des croisements et recoupements sur un événement. Et à Réveil FM International, nous n'avons pas honte de le dire: Le Prix Nobel remis à Denis Mukwege est aussi le fruit de l'engagement de la diaspora congolaise contre le viol en RDC. C'est Roger Bongos qui a été l'inspirateur et chef d'orchestre de la grande marche Paris-Bruxelles 309 Km contre le viol des femmes congolaises! Organisée par l’Action des Journalistes de l’Espace Schengen (AJES)-Roger Bongos, Marie Iyongo, FreddyMulongo, en partenariat avec l’association Ni Putes Ni Soumises, cette marche mondiale contre les viols des Congolaises pour la justice avait traversé 14 villes de France et de Belgique avec pour objectif : briser un silence de 14 ans sur sur les violences sexuelles en République démocratique du Congo.

     

    freddy-mulongo-marchecontrele-viol10

     

    L'affiche de la marche mondiale contre le viol. STOP AUX VIOLS EN RDC ! 48 FEMMES VIOLÉES  PAR HEURE ! Photo Réveil FM International, archives

    La marche mondiale contre les viols en République démocratique du Congo avait débuté jeudi 30 juin 2011 à Paris. 14 jours de marche pour 14 années de silence. Chaque jour 1152 femmes sont violées en République démocratique du Congo dans l'indifférence générale. Pour dénoncer ce féminicide oublié des médias, une grande marche de plus de 309 km Paris à Bruxelles a été organisée pour sensibiliser l'opinion internationale au drame des femmes congolaises victimes de viols. L'un des objectifs était de remettre une plainte à la Cour Pénale Internationale, engageant cette dernière à faire naître un procès contre les génocidaires congolais.

    La marche s'était divisé en 14 étapes dans des villes françaises et belges: Paris, Goussainville, Senlis, Compiègne, Noyon, Tergnier, Saint Quentin, Bohain en Vermandois, Solesmes, Valenciennes, Boussu, Mons, Soignies, Hal, Bruxelles et avait rassemblé jusqu'à 2000 personnes par palier. Elle a été menée par un cortège symbolique de femmes congolaises et de leaders d'opinion français et internationaux, et composée majoritairement par la diaspora congolaise et des jeunes des quartiers populaires.

     

    freddy-mulongo-diamant-noir

     

    6. Il  y a  un grand changement de mentalité chez nos compatriotes dans la diaspora. La politique a remplacé la musique. Les Congolais s’intéressent de plus en plus de la politique  de leur pays. C'est une grande victoire.  Il est possible dans la diaspora au sein des maisons congolaises de regarder sur les grand écrans de Télévisions, les actualités commentées de Kerwin Mayizo, Fabien Kusuanika, Diamant d'or,  Bokoto Tv, Coordon Patrick  Efandja, Maserati TV, Mama Mungala, Professeur Patrick Yiombi et d'autres. Grâce à l'internet, la révolution politique s'installe. Les Congolais 'approprient leur communication et ils s'informent et interagissent. Ils ne sont pas des Beni Oui-Oui. 

    7.  Les Congolais de la diaspora, ne sont pas découragés. Notre combat est spirituel, la victoire sera également spirituelle.  

    Lire la suite

  • RDC: Giflée par un indien, Dr. Huguette Ngomb s'est vendue à 12000$, plus de plainte!

    RDC: Giflée par un indien, Dr. Huguette Ngomb s'est vendue à 12000$, plus de plainte!

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-huguette-ngomb-1

    La cupidité quand tu nous tiens ! Dr. Huguette Ngomb Matand a tout perdu son honneur, des amies et soutiens à cause de sa cupidité. Elle a vendue son honneur à 12000$ à l'indien qui l'a giflé. Alors que son cas en justice aurait soulevé des montagnes et permit aux machos de respecter la femme. Aucun patron n'a le droit de porter la main sur ses collaborateurs quelque soit le sexe.

    Dr Huguette Ngomb Matand, médecin à l’hôpital du cinquantenaire de Kinshasa, avait porté plainte contre l’ADG dudit hôpital, Hazeeb Rahman Padiyath au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Gombe pour actes de violence et maltraitance.

    RDC: Giflée par un indien, Dr. Huguette Ngomb s'est vendue à 12000$, plus de plainte!

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    L'hôpital du cinquantenaire à Kinshasa, quel est son statut ? Est-il une ambassade indienne en République démocratique du Congo ? Pourquoi l'Etat congolais a englouti  plus de 100 millions de USD du trésor public,  des millions de $ dans cet hôpital et se sont des indiens qui dirigent et font a loi ? 

    Hazeeb Rahman Padiyath, l’ADG indien de l'hôpital du cinquantenaire qui avait giflé la Doctoresse Huguette Ngomb Matang, a fini par acheter le silence de la fameuse doctoresse avec 12000$.  La femme intellectuelle ne vaut que 12000$. Dr. Huguette Ngomb Matand  ne vaut donc que 12000$ !  

    Quelques jours après le dépôt de la plainte, pour actes de violence et maltraitance, auprès du  procureur de la République de Kinshasa-Gombe, Huguette Ngomb Matand a décidé de retirer sa plainte. Dans  un communiqué signé mardi 23 mars, elle a  annoncé qu’ un règlement à l’amiable a été trouvé  avec Hazeeb Rahman Padiyath, ADG de l'hôpital du cinquantenaire. 

     

    freddy-mulongo-huguette-ngomb

     

    En ce mois de mars, mois des droits de la femme,Hugette Ngomb Mutand s'est moquée des associations féminines. “Je porte à la connaissance du public qu’un règlement à l’amiable vient d’être trouvé entre Monsieur Hazeeb Rahman Padiyath. Je lui ai accordé pardon et ai décidé de retirer ma plainte”, a t- elle dit.

    Notons que plusieurs associations et personnalités avaient soutenu dr Huguette Ngomb dans cette démarche.

     Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi. C’est à cause des femmes comme cette Dr#Huguette_Ngomb que je réfléchis maintenant à 2x avant d’apporter mon soutien aux victimes de sexisme en #RDC. On se mobilise car elle a été giflée par son directeur indien, et elle va négocier en catimini 12.000$ pr abandonner sa plainte.

     Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi. Tout ce bruit pour rien...la prochaine fois il va même la violer, et elle négociera encore de l’argent. Pauvre femme...comment voulez-vous que les étrangers nous respectent avec ce genre de faiblards, prêts à vendre leurs âmes et leur dignité pour un peu de fric?! Dégoûtant!

     Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi. 12.000 USD, c’est tout ce qu’elle vaut cette femme? Elle n’a donc aucun honneur? Les gens se sont mobilisés pour que cet indien soit jugé et condamné, afin que cela serve d’exemple aux étrangers qui abusent des congolais en #RDC.

     

    freddy-mulongo-huguette-ngomb-2

     

    En effet, envoyée par les cliniques universitaires pour appuyer l’équipe de riposte contre la Covid-19, Mademoiselle Huguette Ngomb Matand a eu la malchance de se retrouver dans le même local que l’ADG de cet hôpital qui avait son enfant malade dans ce pavillon, alors que l’équipe de médecins effectuait le tour de salle. ” On avait amené à l’hôpital le fils de l’ADG qui était malade, moi je suis anesthésiste réanimateur, et le cas du petit ne me concernait pas mais plutôt un pédiatre. Pour lui , comme son fils était là, tout le monde devait être autour de lui et comme il m’avait vu assise sans rien faire, il m’a ravi mon téléphone et ,est parti avec chez lui. Le lendemain, je vais dans son bureau, pour lui demander poliment mon portable, il me dira par la suite, qu’il ne me le rendra jamais. Je lui ai ensuite dit que s’il ne me rendait pas mon téléphone, je confisquerai le sien. Il m’a pris par les vêtements et m’a cogné contre le mur au point de lever la main sur moi” Et d’ajouter “C’est un monsieur qu’on craint énormément à l’hôpital du cinquantenaire, personne n’a un mot à lui dire. Quand il arrive, tout le monde se cache. si vous vous rappelez, il avait une fois giflé l’ancien ministre de la santé , Kabange Numbi. Il est très violent” a expliqué le Dr. Huguette Ngomb Matand.

    Pendant que l’un de ses collègues s’entretenait avec un patient, la jeune médecin qui voulait jeter un coup d’œil sur son téléphone, car un message venait d’y parvenir, a vu l’ADG s’en prendre à elle, lui interdisant de consulter son téléphone jusqu’à la brutaliser pour le lui ravir, après injures et propos méprisants.

     

    freddy-mulongo-huguette-ngomb-4

     

    Après le tour de salle, la Docteur va voir l’ADG pour récupérer son téléphone, c’est là que tout dégénère. Ayant refusé de remettre le téléphone de la dame médecin, celle-ci  a confisqué à son tour celui de l’ADG à la seule condition que ce dernier lui rende le sien. A ces mots, Hazeed Rahman Padiyath s’est mis dans tous ses états et aurait saisi la jeune médecin par son blouson en la rouant de coups, la projetant contre le mûr de son bureau. N’eût été l’intervention de gardiens, seul Dieu seul sait ce qu’il adviendrait du médecin congolais.

    Dans ces propos tels que repris par certains témoins, l’Indien se vanter d’avoir toutes les autorités congolaises entre ses mains et que la dame n’aura qu’à s’en prendre à elle-même. Certainement l’homme ferait allusion à la gifle administrée au ministre de la santé de Joseph Kabila, Kabange Numbi, sans qu’il ne soit inquiété.

    La cupidité d'Huguette Ngomb Matand a enflammé les réseaux sociaux. 

    "Elle a tout fichu en l’air à cause de sa cupidité. En allant en justice elle aurait pu obtenir encore plus niveau compensation pour le préjudice qu’elle a subi. Mais comme elle ne voit pas plus loin que le bout de son nez...voilà, asopani avant! Sans esprit moko boye."

    Donc ne nous plaignons pas quand les étrangers nous écrasent ds nos propres pays. Tant que nous n’aurons pas recouvré notre dignité, notre fierté en tant qu’africains et congolais, les indiens, les chinois, les libanais, les pakistanais, les occidentaux etc...domineront sur nous!

    Que cache réellement Huguette Ngomb Mutand? A-t-elle été vraiment maltraitée ou elle cherchait à se faire de l’argent? s’interrogent certains observateurs.

    Ce comportement de Huguette Ngomb Mutand crée un dégoût de se mobiliser pour des victimes qui ne sont pas capables d’affronter un procès. 

    Après la mobilisation des femmes de la société civile dans l’affaire qui oppose le Directeur général de l’hôpital du cinquantenaire au Docteur Huguette Ngomb Mutand, la plaignante annonce un arrangement à l’amiable.

    Le dossier qui se trouve déjà en justice va être classé dans les oubliettes alors que selon elle, elle a été blessée et violentée par cet homme. 

    Une décision d’arrangement à l’amiable qui tombe après les réactions des agents et cadres de cet hôpital qui ont dit devant la presse que la victime aurait menti sur toute la ligne. 

    Lire la suite

  • RDC: "Les 4 pendus de la Pentecôte", "Ebembe Ya Adoula", poulet surgelé sans tête !

    RDC: "Les 4 pendus de la Pentecôte", "Ebembe Ya Adoula", poulet surgelé sans tête!

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-cyrille-adoula-1

     

     

     

    Cyrille Adoula, Premier Ministre de la République démocratique du Congo de 1961 à 1964, fut le seul à prendre en 1962 un décret réduisant les émoluments des ministres. Ici en 1962, chez le Président Kennedy, à la Maison Blanche. Fait rare dans l'Histoire nationale.

    Les Martyrs de la Pentecôte sont quatre hommes politiques congolais exécutés par pendaison le 1er juin 1966 sous le régime dictatorial de Joseph-Désiré Mobutu.  La vidéo montre Etienne Tshisekedi, ministre de la justice de Mobutu entrain de justifier cette odieuse pendaison devant un journaliste belge. Les 4 martyrs sont : Jérôme Anany, ministre de la Défense dans le gouvernement de Cyrille Adoula,  Emmanuel Bamba, sénateur et dignitaire de l'église kimbanguiste ; Évariste Kimba, premier ministre jusqu'en novembre 1965 ; Alexandre Mahamba, ministre des Affaires foncières dans le gouvernement de Cyrille Adoula.

     

    Tshisekedi et Mobutu justifiant la pendaison publique de 3 ministres et d'un sénateur © Mike Kabamba

     

    Tout avait commencé le 7 mars 1966 lorsque Mobutu supprime l’obligation de soumettre ses ordonnances-lois à l’une des chambres législatives pour confirmation. Le mécontentement est général parmi les parlementaires mais beaucoup se taisent par peur. Toutefois, quelques courageux vont élever le ton, dont les sénateurs Emile Zola et Emmanuel Bamba qui interviennent par motion pour demander quel rôle jouerait encore le Parlement dans ces conditions. Ils seront fortement applaudis. A partir de ce jour-là, beaucoup d’hommes politiques vont discuter des possibilités d’écarter Mobutu. Dans ces cercles de discussion se retrouvent aussi des officiers militaires. En réalité, tous ces officiers militaires n’étaient que des appâts pour mieux piéger les politiciens et les pousser à aller plus loin dans la conjuration. A travers eux, Mobutu était régulièrement informé de tous ces contacts. Le dimanche 29 mai 1966, jour de la Pentecôte, un dernier rendez-vous est pris entre les 4 politiciens et 6 officiers supérieurs en vue des derniers réglages, avant de passer à l’acte. Ils se réunissent dans la résidence du colonel Bangala (au quartier Parc Hembrise, à Ma campagne). Dans le jardin de la villa où tous ces conjures établissent le dernier plan d’action, sont cachés des commandos. D’autres commandos déguisés en domestiques, servent la bière. Cette réunion qui avait débuté à 20h se termine à 1h du matin. C’est alors qu’interviennent tous ces commandos : les quatre politiciens sont arrêtés, à l’exception des officiers militaires.

    Et le lendemain, 30 mai, au grand matin, c’est Mobutu qui s’adresse au peuple congolais, à travers les ondes de Radio Congo. Sa voix claque de colère et d’émotion lorsqu’il annonce qu’un coup d’Etat a été déjoué et les traîtres arrêtés : Evariste Kimba, Emmanuel Bamba, Alexandre Mahamba et Jérôme Anany. Et vers 12h le même jour, Mobutu crée, par ordonnance-loi, un tribunal militaire d’exception chargé de juger les quatre conjures. Un procès expéditif est alors ouvert le 31 mai, tenu en plein air devant une nombreuse foule de plus de 20.000 personnes. A la fin de la journée, la sentence tombe : la peine de mort pour tous les 4 inculpés. Finalement, l’exécution aura lieu le lendemain de la sentence, le 1er juin 1966, sur l’actuel emplacement du stade des Martyrs de Kinshasa.

    C'est à la conférence nationale souveraine (CNS) que le professeur Émérite Huit Mulongo, président de la Commission socio-culturelle en août 1992, que le rapport de la commission fut adopté au palais du peuple.  Le stade Kamanyola en honneur du Maréchal Mobutu fut renommé:  stade des Martyrs de la Pentecôte en honneur de 4 pendus de Mobutu. 

     

    freddy-mulongo-mobutu

     

    Au delà du fait qu'Ebembe Ya Adoula signifie pour des Kinois avoir la tête coupée... l'expression "Ebembe Ya Adoula" a pris son ampleur deux ans plus tard. En effet, le Premier ministre Cyril Adoula  avait ramené des cargaisons de poulets surgelés dans des bateaux frigorifiques (des réserves alimentaires stockées durant la deuxième guerre mondiale) en vue de palier à la crise qui avait frappé la jeune République à la suite du manque de devises pour couvrir les importations. Ebembe ya Adoula, ce fut du poulet avarié importé en 1963 des USA par le gouvernement de Cyrille Adoula et vendu à vil prix particulièrement sur les marchés de Kinshasa, alors Léopoldville. Le gouvernement de la RDC avait dû, en effet, contracter une dette dont le paiement était échelonné sur 40 ans. Des générations et des générations ont remboursé un prêt dû à des poulets impropres à la consommation et qui avaient fini par monter l’opinion contre le Premier ministre Cyril Adoula.

     Vendredi 31 mai 2019, On peut concéder à Etienne Tshisekedi d'être le Père de l'opposition congolaise. Il n'est pas le père démocratie congolaise. Car il n'y a pas de démocratie en RDC. Etienne Tshisekedi fut un accompagnateur de tous les régimes au Congo. L'homme qui a prêté serment chez lui en 2011,comme président de la République, fut un politicailleur !

     

    freddy-mulongo-etienne-tshisekedi

     

    Un criminel revient toujours sur le lieu de son crime. 53 ans après les pendus de la pentecôte, Etienne Tshisekedi est retourné sur le lieu du crime, avant son enterrement ! 53 ans, Etienne Tshisekedi, alors Ministre de l'intérieur et de la justice, du Haut Commandement, gouvernement issu du putsch Mobutu Sese Seko, a fait pendre 4 compatriotes sur le pont Cabu, le lieu où a été érigé le stade des Martyrs de la Pentecôte. C'était le 1 juin 1966, 7 mois après la prise de pouvoir de Mobutu par coup d'Etat, quatre hauts cadres de la République et opposants au régime de Mobutu sont pendu en public. Il s'agit de:

    - Jérôme Anany, ministre de la défense dans le gouvernement de Cyrille Adoula;

    - Alexandre Mahamba, ministre des affaires étrangères dans le gouvernement Adoula;

    - Emmanuel Bamba, sénateur et dignitaire Kimbanguiste;

    -Évariste Kimba, premier ministre du Congo sous Joseph Kasavubu.

     

    freddy-mulongo-paul-kagame-1

     

    Les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques clament qu'il est le "Père de la démocratie"! Y-a-t-il une démocratie en République démocratique du Congo ? De quelle démocratie parle-t-on dans un pays, où la population vit avec moins d'un dollar par jour ? Les enfants étudient dans des écoles sans bancs, les hôpitaux manquent des médicaments, les fonctionnaires sont impayés...? La démocratie est une vue d'esprit pour les Udpsiens fanatisés. A la longue, on peut concéder qu'Etienne Tshisekedi est le "Père de l'opposition"!

     

    freddy-mulongo-paul-kagame

     

    C’est l’une des séquences marquantes de la cérémonie d’hommages à Étienne Tshisekedi, vendredi 31 mai 2019, à Kinshasa. Ce moment où le Président Rwandais Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais, a reçu l’ovation de milliers des Tshisekedistes présents au stade des Martyrs. Une image inimaginable il y a quelques années. Alors que les blessures des relations tumultueuses entre le Rwanda et la RDC ne sont pas encore complètement refermées.

    freddy-mulongo-paul-kagame-2

     

    Pourtant, quelque chose et non de moindre, s’est bien produit ce jour dans ce mythique temple du football congolais. Tous les Congolais ne sont pas des imbéciles disposés à encourager Paul Kagamé comme s’il était un leader respectable. Non. Ceux qui ont applaudi, le président criminel de guerre du Rwanda, sont les Tshisikedistes. Ce sont eux qui défendent aujourd’hui les ennemis du Congo en justifiant l’injustifiable. Ces personnes, pour la plupart originaires du même coin géographique, sont seulement Congolaises de nom. 

    « Ce n’est donc pas un hasard si Tshilombo s’est rendu au Rwanda au début de sa présidence usurpée, insultant ainsi la mémoire de millions de morts congolais, les 12 millions de morts congolais sont morts par "Effets collatéraux" du génocide du Rwanda, pour faire plaisir à son nouveau maître. Ce n’est pas non plus un hasard si Tshisekedi a invité le tyran rwandais à Kinshasa, humiliant tout un pays et son peuple. Joseph Kabila avait l’habitude de faire la fête avec Kagamé la nuit. Félix Tshisekedi a décidé de comploter contre la république en plein jour, à la vue de tous.

    « Peut-être pense-t-il que s’il accepte d’être le nègre domestique de Paul Kagamé, Kagamé lui donnera un coup de main dans la guerre de faible intensité entre ses partisans et ceux d'Alias Kabila. Mais il a tort. Kagamé n’abandonnera jamais Alias Kabila  pour Tshilombo.

    Comment le fils d’une si grande personnalité politique, a-t-il pu trahir son pays ? Est-ce par naïveté ou est-il taré ? Certains ont qualifié Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba par beaucoup de noms, mais jamais un « house négro » (nègre domestique). Dans sa connotation historique, les « houses nègres » étaient les esclaves noirs qui dénonçaient leurs frères esclaves qui travaillaient dans les plantations.

    Le châtiment résultait de fois à la mort, emprisonnement, ou vente de l’esclave comme un bien matériel. Cette appellation est plus forte et plus piquante que les qualifications de naïf, usurpateur, président nommé, fraudeur, faussaire, imposteur, usurpateur qui ont jusque-là défilés dans les médias sociaux congolais. Tshilombo est collabo et traître mais surtout voleur de destin du peuple congolais. 

    Les Congolais sont sous occupation par le Rwanda depuis longtemps. Mais aussi, par l’Ouganda, mais surtout par le Rwanda et toujours avec le Rwanda en tête. Les immenses ressources minérales du Congo ont été pillées par les troupes rwandaises et ougandaises, puis passées en contrebande ou vendues à des sociétés occidentales et transnationales. Les Rwandais sont même devenus officiers de l’armée congolaise et le pays a été tellement déstabilisé que les Congolais sont incapables de se défendre. Ils sont des millions dans des camps de réfugiés internes ou situés de part et d’autre des frontières orientales du Congo.

    Martin Fayulu avait remporté l’élection présidentielle du 30 décembre 2018.  Mais le président sortant, Alias  Kabila, a conclu un accord avec Tshilombo pour voler [sa victoire] afin de garder son contrôle sur les leviers du pouvoir. L’Église catholique a déployé près de 40 000 observateurs qualifiés, avec au moins un observateur présent dans chaque bureau de vote, ce qui avait garanti une couverture de 100 %. Les données qu’ils ont collectées ont été transmises via un réseau de téléphonie mobile ou par satellite à un centre d’appels national. Les résultats obtenus diffèrent de ceux annoncés officiellement.

    Six mois plus tard, Tshilombo a renforcé son alliance avec l’occupant du Congo, le président rwandais et le criminel de guerre Paul Kagamé. 

    Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba  avait permis que les écervelés Tshisekedistes-Bena Mpuka applaudissent Paul Kagamé, Hitler noir et bourreau du peuple congolais  au stade des Martyrs, le vendredi 31 mai 2019. Le peuple gagne toujours. 

    Lire la suite

  • Diaspora: Coup de tonnerre, Honoré Ngbanda, père de la résistance n'est plus !

    Diaspora: Coup de tonnerre, Honoré Ngbanda, père de la résistance n'est plus !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-honore-ngbanda

    C'est un coup de tonnerre dans la diaspora congolaise depuis hier matin. Hororé Ngbanda Nzambo Ko Atumba est décédé au Maroc, de suite d'un cancer de la prostate. Depuis 2004, il dénonce l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise de la RDC. Les événements du Congo donne à Honoré Ngbanda raison. Il a écrit des livres. Il laisse derrière lui plusieurs patriotes-résistants-libérateurs.

    Contrairement à la majorité des acteurs politiques congolais, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba est le seul qui a écrit des livres,  investi les réseaux sociaux avec ses vidéos, de millions congolais dans la diaspora, même ceux qui ne sont pas membre de l'Apareco,  reconnaissent la véracité de sa vision, ses arguments et son engagement pour un Congo libre. Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba est mort certes, mais laisse derrière lui de nombreux résistants-patriotes-libérateurs pour le Congo, qui sont déterminés à continuer la lutte pour la libération du Congo.  La résistance congolaise n'a pas un leader attitré, elle est éparse et ne veut en avoir. Honoré Ngbanda était écouté et respecté. La résistance congolaise est une "pieuvre" à plusieurs tentacules. Qui est le chef de qui ? Personne ne sait ! La lutte pour la libération d'un pays occupé est plus dure, que cultiver le champs des ignames. La RDC est un pays à plusieurs minerais rares, des enjeux sont énormes...

    Depuis 2004, pourquoi cette lutte  de libération a tant duré ? La résistance n'est pas l'opposition. De nombreux tribaux, tribalistes et tribalisés se sont malicieusement infiltrés  dans ce combat. Depuis 2011, avec la candidature d'Etienne Tshisekedi à l'élection présidentielle "Bolala Pongi Ya bébés", des Tshisekedistes se sont engouffrés dans le combat, non pour la libération mais pour l’ascension au pouvoir et jouir. Ils  se sont mis à diaboliser Honoré Ngbanda avec pour objectif d'élever Etienne Tshisekedi qui souffrait déjà d'Azhemeir mais qu'ils ont caché aux Congolais ! Ils ont tribalisé le combat et créer  des divisions. Les résistants-patriotes-libérateurs ont résisté. Les Tshisekedistes ont trahi le combat en négociant d'abord en cachette avec le régime d'Alias Kabila à Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles et Kinshasa. Avec l'élection du 30 décembre 2018, c'est Martin Fayulu avec 62,8% qui est élu comme Président de la RDC. Tshilombo avec ses 15%, qui a toujours négocié en cachette, il est allé faire un odieux deal, contre le peuple congolais, avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Depuis lors c'est le Tshintuntuïsme au sommet de l'Etat, abrutissement collectif, gabegie financière, enrichissement illicite familial Tshilombien, crimes de sang et  crimes contre l'humanité continuent à l'Est du Congo...Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba "Muana Mboka Ya Moyibi" est un incapacitaire, imposteur, usurpateur,  traître et collabo.  Tshilombo voleur de destin du peuple congolais est un ennemi des Congolais. Il est laquais et ambassadeur de l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise. 

    Depuis des lustres, les vrais résistants-patriotes-libérateurs ont compris que le combat de libération pour un Congo libre n'est pas le combat d'Honoré Ngbanda mais celui de chaque fille et fils du Congo. Mama Congo a besoin de tous ses enfants.  Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba était du série 4, dans la résistance congolaise il y a encore des séries 5, 6, 7, 8, 9...Non, le combat ne meurt jamais avec le décès d'un homme, d'une femme fut-il (elle) un icone ! 

    Le 30 janvier 2021, le jury de Réveil FM International décernait des diplômes d'excellence aux résistants-patriotes-libérateurs. 

    Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba,  était honoré comme meilleur acteur politique de la diaspora congolaise !

     

    freddy-mulongo-honore-ngbanda-1

     

    Il est " l'apôtre Paul de la classe politique congolaise ", après avoir été proche collaborateur du Maréchal Mobutu Sese Seko et fait un Mea Culpa public sur les années de la gestion  Mobutiste, Honoré NGBANDA par son travail de mobilisation et sensibilisation des congolais sur les dangers qu'encourent la République Démocratique du Congo, pour sa liquidation, est redevenu un acteur politique congolais de premier ordre. Le président de l'Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO) joue un rôle prépondérant d'un éveilleur de conscience de ses compatriotes sur les méfaits de différentes guerres que subissent les Congolais, la volonté de la balkanisation de la République Démocratique du Congo, la "mainmise" des ressources minières et naturelles par les entreprises multinationales, les soutiens avérés des seigneurs de guerre par les réseaux maffieux... Honoré Ngbanda est l'un de très rares politiciens congolais-écrivains qui écrivent et publient leurs réflexions et révélations. En plus, le président de l'APARECO, maîtrise les nouvelles technologies de communication et informe par téléphone, sms, mails...Vilipendé pour avoir été conseiller spécial du Maréchal Mobutu, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba encaisse mais demeure debout et constant. Tous ceux qui l'ont injurié sont à la mangeoire à Kinshasa, entrain de ramasser des miettes. "Père de la résistance congolaise", on lui discute ce titre qu'il mérite.  Il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaitre l'apport d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, dans la lutte contre l'occupation de la RDC par des puissances étrangères et multinationaux pilleurs de ressources du Congo. Sa constance dans ses prises de décisions sur la situation chaotique de la République démocratique du Congo, lui fait courir des risques. Depuis l'assassinat de M'Zée Laurent-Désiré Kabila en janvier 2001 à aujourd'hui, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba n'a pas changé d'un iota. Il fustige le régime d'imposture, d'usurpation, d'occupation de Kinshasa et des pantins-marionnettes.

     

    freddy-mulongo-diplome-dexcellence-ngbanda

     

    Tshilombo, masque d'Alias Kabila et voleur de destin du peuple congolais, par son odieux deal, a cru l'appâter à un moment: échec et mât. Les imposteurs sont ceux qui avaient pris la mauvaise habitude de le vilipender. Avec le temps, la tactique des mangéristes outrancières s'est dévoilé sous le soleil.  A 74 ans 1/2, Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba ne bat plus pour lui. C'est le présent qui préfigure l'avenir du Congo libéré qui est son leitmotiv.

    Nos condoléances à la famille biologique d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, à l'Apareco et à tous les résistants-patriotes-libérateurs. Que son âme repose en paix.

    Lire la suite

  • RDC: Ngeba accueille le premier tournoi de jeu d'échec au Kongo-Central !

    RDC: Ngeba accueille le premier tournoi de jeu d'échec au Kongo-Central !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM  International

    freddy-mulongo-ngeba-2

    La cité de Ngeba, crée en 1945, est le chef lieu d’un des six secteurs du territoire de Madimba dans la province du Kongo central en République démocrtique du Congo. Elle est située à 100 Km de Kinshasa et à 20 Km de Kisantu. Et si le Tournoi d’échecs, les 27 et 28 mars à Ngeba, qu’organise la Zuka Chess Academy , était une occasion, pour jeter un regard sur la situation de l’arrière pays ?  Ngeba est aujourdhui un miroir de ce qui se passe dans nombre des secteurs du Congo profond.
     

    freddy-mulongo-ngeba-1



    Savez-vous que c’est dans le territoire de Madimba, plus précisément à Kisantu, à 20 Km de Ngeba en 1946 dans un Congo encore colonie belge que fut érigé le premier centre de formation supérieure qui donna naissance à la première université d’Afrique centrale.  De fait, en 1954, les sections administrative et commerciale de Kisantu, regroupées sous le nom de Centre universitaire congolais Lovanium. furent délocalisée à Léopoldville Kinshasa, sous la dénomination d’Université de Lovanium, aujourd’hui Université de Kinshasa.
     
    Madimba a un climat tropical humide avec alternance de deux saisons : une saison des pluies qui dure sept mois, de Septembre à Mai, et une saison sèche le reste de l’année. En fonction de saison, la température varie entre 20 °et 30 ° C.
     
    Le territoire de Madimba présente un paysage très varié. Son relief est dominé par des collines basses ,des vallées et des plateaux et est parcouru par de nombreux cours d’eau et rivières dont la principale est l’Inkisi.
     
    De par son climat, sa végétation , son hydrographie et la nature de son sol, Madimba est une région essentiellement agricole (manioc, maïs, arachides et produits maraîchers).

     


    Située à 20 km de Madimba, la localité de Kisantu est réputée pour son jardin botanique créé en 1901 et l’un des plus grands d’Afrique centrale. Sur un espace de 225 hectares dont 80 aménagés, il regroupe 3500 espèces végétales provenant de toutes les parties du monde. Le Jardin botanique de Meise a participé au développement de ce remarquable espace de biodiversité végétal.
     
    Pour la petite histoire , le Territoire de Madimba a célébré en 2014 ses 100 ans d’existence. Créé en février 1913 par une Ordonnance de l’Administration Générale Coloniale, Madimba est l’un des premiers territoires administratifs constitué en République Démocratique du Congo
     
    Le large territoire de Madimba dans lequel est situé NGEBA est essentiellement composée de terres arables de relativement bonne qualité 
     
    La population s’adonne essentiellement à l’agriculture de substance (manioc, mais, arachides, haricot….)  et quelques cultures maraîchères;  on y trouve également quelques élevages  (poules, chèvres, …) mais en très petites quantités.
     
    Mais les rendement agricole y sont très faibles, principalement dus à l’absence d’encadrement des agriculteurs et des semences que l’on dit « dégénérées »,  pratiquement aucune mécanisation et avec des routes désertes agricoles en mauvais état, qui rendent l’évacuation de la production difficile.
     
    Cette agglomération qui compte environ 17.990 habitants se meurt à petit feu.  Avant l’indépendance la circulation y était possible en petite voiture, aujourd’hui les érosions et ravins ont remplacé rues et avenues.  
     
    A Ngeba, Il n’y a ni eau courante, ni électricité alors que l’agglomération n’est située qu’à moins de 20 km de Kisantu qui a l’eau courante et électrifiée depuis plus de 60 ans.
     
    Compte tenu du faible revenu des parents, dès l’âge de 6 ans, les enfants accompagnent leurs parents aux champs.  Les études y sont mises de coté pour privilègier le travail des champs, particulièrement chez les jeunes filles qui, même lorsqu’elles commencent une scolarité sont contraintes d’abandonner pour accompagner les parents dans leurs travaux champêtres.  Aucune perspective d’avenir pour ces jeunes et beaucoup de talents disparaissent ainsi par manque d’encadrement.
     
    Pourtant en y mettant un peu volonté, et avec un minimum de vision, on pourrait sortir la population de Ngeba de la misère qui la caractérise. 
     
    En effet, il suffit de réfléchir un peu.  Tenez, la province du Kongo-Central bénéficie, d’un atout considérable compte tenu de sa proximité avec Kinshasa, immense marché de près 13 millions d’habitants. Considérée comme vitale pour cette mégalopole, la route nationale N°1 qui traverse toute la province du  Kongo- Central est, bon-an, mal-an, maintenu en parfait état pour éviter asphyxie de la capitale.  Elle sert principalement à l’acheminement des importations qui permettent aux habitants de Kinshasa de survivre. 
     
    Si on voulait, on pourrait changer la donne, il suffirait de :
    -    réhabiliter les voies routes intérieures de désertes agricoles pour permettre d’acheminer la production au bord de la nationale N°1, ainsi permettre à cette population d’avoir accès au marché de Kinshasa;
    -    d’offrir à ces agriculteurs un bon encadrement pour augmenter le rendement de leurs champs;
    -    un peu de mécanisation pour les gros travaux (labour, hersage, ..), la production serait meilleur et les revenus de cette population permettrait aux parents de maintenir leurs enfants aux études….

    Lire la suite

  • RDC: Abolir la loi "Momo" Modeste Mutinga qui donne 2 millions/mois à Tshilombo !

    RDC: Abolir la loi "Momo" Modeste Mutinga qui donne 2 millions/mois à Tshilombo !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-momo-modeste-mutinga-1

    Il ne suffit pas d'avoir les manettes du pouvoir. La question est comment exerce-t-on le pouvoir ? Dans ses fourberies et roublardises, "Momo" Modeste Mutinga a conctocté une loi d'enrichissement et d'impunité à Alias Kabila. Le combe est que Tshilombo, le salopiaud du "Peuple d'Abord" n'a jamais remis en cause la fameuse loi des anciens chefs d'Etat. Il gagne 2 millions par mois.

    Primacuria-Néo-esclavagiste, corrompu jusqu'à la moelle épinière, occultiste patenté, mafieux et mangeur à tous les râteliers "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi est requin, fourbe et roublard. Après avoir travaillé pour Alias Kabila, voilà "Momo" Modeste Mutinga aux cotés de Tshilombo , comme conseiller occulte. Son torchon de loi pour les anciens chefs d'Etat est un prime à la mafia. Un ancien chef d'Etat à tout pour lui et rien pour le peuple. Un ancien chef d'Etat n'a même pas droit de répondre de ses crimes. Avec son esprit corrompu, tordu, "Momo" Modeste Mutinga préconise même une impunité hors norme, car la justice nationale est au dessus de celle internationale.  "Momo" Modeste Mutinga, le sataniste de la primacuria est un ennemi du Congo. Il a volé pour son ventre. Nous osons croire qu'il gardera toute la fortune amassée avec Alias Kabila. Ce Libumucrate girouette oeuvre maintenant aux côtés de Tshilombo, son frère de tribu.

    Votée 6 mois avant les élections de 2018, la  loi  "Momo" Modeste Mutinga est une blanchisserie et prime contre l'impunité pour Alias Kabila. Le barbu de Kingakati bénéficie des émoluments de 680 000 dollars par moi à vie ! Alias Kabila  bénéficie des plusieurs sécurités - pénale - physique et financière qu'aucun autre Congolais n'a bénéficié. Combien coûte la retraite du président Français, Américains, Chinois ? Même la Chancelière Allemande n'arrive pas à cette somme. Alias Kabila a 680 mille dollars par mois et à vie, alors que le Congolais vit avec -1 par jour. Et Tshilombo, président nommé, Monsieur 15% reçoit 2 millions d'émoluments par mois, puis qu'Alias Kabila  ne perçoit que 1/3 de celui qu'il a catapulté sur le trône du Congo. 

    Les Sénateurs godillots et corrompus comme "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui ont voté les articles de loi scélérate n'ont que faire des intérêts du peuple congolais. C'est la première loi à abolir à la "Libération". Chaque Président de la République de la RDC devra répondre de ses actes pendant son mandat.

     

    LOI N°18/021 DU 26 JUILLET 2018 PORTANT STATUT DES ANCIENS PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE ELUS ET FIXANT LES AVANTAGES ACCORDES AUX ANCIENS CHEFS DE CORPS CONSTITUES EXPOSE DES MOTIFS

    Depuis son accession à l’indépendance le 30 juin 1960, en dépit de son aspiration démocratique, la République Démocratique du Congo n’a
    jamais expérimenté l’alternance démocratique.
    Cette aspiration est souvent entravée par des crises politiques et rébellions à répétition. De manière générale, ces crises tirent leur origine dans l’insécurité éprouvée par des anciens animateurs des institutions et de corps constitués de la République.
    C’est pourquoi, par la Constitution du 18 février 2006 telle que modifiée à ce jour, le peuple congolais, toujours épris de l’idéal démocratique, s’est engagé dans un projet de société démocratique assis notamment sur les fondements ci-après:
    (i) la dévolution du pouvoir par la voie des urnes dans le respect de la Constitution ;
    (ii) l’élection du Président de la République au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois;
    (iii) la prohibition aussi bien de la conquête et de la conservation du pouvoir par la force que du renversement de tout régime
    constitutionnel.


    Dans la même perspective, l’article 104 alinéa 7 de la Constitution fixe le sort des anciens Présidents de la République élus.
    Cependant, force est de constater à ce jour que ces mécanismes s’avèrent insuffisants pour garantir l’alternance démocratique, ainsi que la stabilité et la pérennité des institutions de la République pour la consolidation de la démocratie.
    À cet égard, outre le fait que, sur pied des articles 70, 104 alinéa 7et 122 points 6 et 14 de la Constitution, la présente loi fixe le statut des anciens Présidents de la République élus, elle entend consolider la démocratie, en l’occurrence par le mécanisme de l’alternance démocratique. Elle détermine également les droits et devoirs reconnus aux anciens chefs de Corps constitués, compte tenu de l’importance du rôle qu’ils jouent au sein de l’appareil de l’Etat et de leur grande influence sur la vie politique nationale.


    En effet, la République est un tout composé de plusieurs institutions fonctionnant en synergie. Par conséquent, toute démarche tendant à
    marginaliser certaines institutions ne saurait contribuer à atteindre l’idéal démocratique auquel le peuple congolais aspire tant depuis l’accession de la République démocratique du Congo à la souveraineté internationale.Contenant vingt-quatre articles, la présente loi est subdivisée en cinq chapitres ainsi intitulés :

    Chapitre 1er: Des dispositions générales;
    Chapitre II :: Des droits et des devoirs des anciens Présidents de la République élus;
    Chapitre III : Des avantages et devoirs reconnus aux anciens Présidents des deux Chambres du Parlement;
    Chapitre IV: Des avantages et devoirs reconnus aux anciens Premiers Ministres, anciens Présidents du Conseil Supérieur de la Magistrature, anciens Procureurs généraux près la Cour constitutionnelle, anciens Premiers Présidents de la Cour suprême de justice, de la Cour de
    cassation, du Conseil d’Etat, de la Haute Cour militaire, anciens Procureurs généraux de la République, Procureurs généraux et Auditeurs
    généraux près ces juridictions, anciens Présidents du Conseil Economique et Social, de la Commission Électorale Nationale Indépendante, du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, anciens Chefs d’Etat-major général des Forces Armées et des anciens Commissaires généraux de la Police Nationale Congolaise, anciens Administrateurs généraux de l’Agence Nationale de Renseignements et Anciens Directeurs généraux de  Migration et aux anciens Chefs d’Etat-major des Forces terrestre, aérienne et navale ;

    Chapitre V: Des dispositions finales.
    ,
    Telle est l’économie de la présente loi,

    LOI

    L’Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré;
    L’Assemblée nationale a statué définitivement;
    Le Président de la République promulgue la Loi dont la teneur suit:

    CHAPITRE 1er : DES DISPOSITIONS GENERALES
    Article 1er
    La présente loi fixe le statut des anciens Présidents de la République élus. Elle détermine les règles spécifiques concernant leurs droits et devoirs, le régime de leurs incompatibilités, leur statut pénal ainsi que les avantages leur reconnus.
    Elle détermine également les avantages et devoirs accordés aux anciens Chefs de Corps constitués.

    Article 2
    Au sens de la présente loi, on entend par :
    1. ancien Président de la République élu: tout citoyen congolais qui a accédé par élection aux fonctions de Président de la République, les a
    exercées et les a aquittées conformément à la Constitution;
    2. anciens Chefs de Corps constitués: anciens Présidents de l’Assemblée nationale, anciens Présidents du Sénat, anciens Premiers
    Ministres, anciens Présidents du Conseil Supérieur de la Magistrature, anciens Procureurs  généraux près la Cour constitutionnelle, anciens
    Premiers Présidents de la Cour suprême de justice, de la Cour de cassation, du Conseil d’Etat, de la Haute Cour militaire, anciens Procureurs généraux de la République, Procureurs généraux et Auditeurs généraux prés ces juridictions, anciens Présidents du Conseil Economique et Social, de la Commission Électorale Nationale Indépendante, du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, anciens Chefs d’Etat-major général des Forces Armées et des anciens Commissaires généraux de la Police Nationale Congolaise, anciens Administrateurs généraux de l’Agence Nationale de Renseignements et Anciens Directeurs généraux de Migration et aux anciens Chefs d’Etat-major des Forces terrestre, aérienne et navale ;
    3. sécurité: ensemble de mesures et de dispositions spécifiques assurant la protection de la personne des anciens Présidents de la
    République élus, de leurs familles et de leurs patrimoines et des anciens Chefs de Corps constitués;
    4. secret d’Etat: toute information portant sur des affaires, des dossiers ou des documents de l’Etat, réputée confidentielle dont la
    divulgation porterait préjudice à la sécurité de l’Etat.

    CHAPITRE Il : DES DROITS ET DEVOIRS DES ANCIENS PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE ÉLUS

    Section 1ère : Des droits

    Article 3
    Tout ancien Président de la République élu jouit des droits spécifiques ci-après:
    1. droit à des mesures et à des dispositions particulières en matière de sécurité pour la protection de sa personne, de sa famille et de ses biens;
    2. droit à l’honneur, à la dignité et à la considération dus à tout ancien Président de la République élu;
    3. droit à la protection sociale de l’Etat dans les cas et les conditions définis par la présente loi ;
    4. droit de porter le titre de « Président de la République honoraire» ;
    5. droit aux avantages spécifiques tels que définis par la présente loi.
    Un décret du Premier ministre délibéré en Conseil des ministres détermine les conditions dans lesquelles des honneurs officiels peuvent être rendus à un ancien Président de la République élu.

    Section 2 : Des devoirs

    Article 4
    Tout ancien Président de la République élu est soumis aux devoirs incombant à tout citoyen en vertu de la Constitution, en particulier
    les articles 62 à 67, sauf ceux auxquels il est expressément astreint ou soustrait par la loi.
    Aucune soustraction. ni exonération aux devoirs prévus par la Constitution et par la loi ne peut être accordée au préjudice des intérêts de l’Etat congolais, de ses institutions ou de son peuple.
    ..
    Article 5

    Tout ancien Président de la République élu est soumis à une obligation générale de réserve, de dignité, de patriotisme et de loyauté envers l’Etat.
    L’obligation de réserve implique notamment l’interdiction formelle de divulguer ou de révéler des secrets d’Etat ou des informations qui, en
    raison de leur nature et/ou de leurs conséquences, ne peuvent être connues que des seules autorités nationales.
    L’obligation de dignité consiste à adopter un comportement ou des attitudes qui ne violent pas la loi, ni ne portent atteinte à l’ordre public et aux bonnes mœurs.
    L’obligation de patriotisme et de loyauté envers l’Etat implique une disponibilité permanente à faire montre d’une fidélité sans faille envers la Nation, le peuple congolais et les Institutions de l’Etat.

    Section 3 : Des incompatibilités et du statut pénal
    Paragraphe 1er : Des incompatibilités

    Article 6
    En sa qualité de sénateur à vie, tout ancien Président de la République élu est soumis à toutes les incompatibilités prévues par l’article 108 de la Constitution.
    Toutefois, il peut exercer des fonctions rémunérées conférées par un organisme international dont la République Démocratique du Congo est
    membre.

    Paragraphe 2 : Du statut pénal

    Article 7

    Tout ancien Président de la République élu jouit de l’immunité des poursuites pénales pour les actes posés dans l’exercice de ses
    fonctions.

    Article 8

    Pour les actes posés en dehors de l’exercice de ses fonctions, les poursuites contre tout ancien Président de la République élu sont
    soumises au vote à la majorité des deux tiers des membres des deux Chambres du Parlement réunies en Congrès suivant la procédure prévue
    par son Règlement intérieur.
    Aucun fait nouveau ne peut être retenu à charge de l’ancien Président de la République élu.

    Article 9

    En matière de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanité commis par tout ancien Président de la République élu, les juridictions nationales ont priorité sur toute juridiction internationale ou étrangère.

    Section 4 : Des avantages

    Article 10
    Les avantages accordés à tout ancien Président de la République élu comprennent :
    1. la pension spéciale ;
    2. l’allocation annuelle pour services rendus ;
    3. les soins de santé, la rente de survie et la rente d’orphelin;
    4. les avantages complémentaires.

    Paragraphe 1er : De la pension spéciale

    Article 11

    Tout ancien Président de la République élu bénéficie mensuellementd’une pension Spéciale.
    Le montant de la pension spéciale est déterminé annuellement par le Parlement lors du vote de la loi de finances, sur proposition du
    Gouvernement. Elle ne se cumule avec aucune autre pension à charge du Trésor public.

    Article 12

    Le droit à la pension spéciale prend effet à l’installation effective du ‘ nouveau Président de la République élu.

    Paragraphe 2 : De l’allocation annuelle pour services rendus.


    Article 13

    Tout ancien Président de la République élu bénéficie d’une allocation annuelle pour services rendus.
    Le montant de l’allocation annuelle pour services rendus est déterminé par le Parlement lors du vote de la loi de finances sur proposition du Gouvernement.

    Article 14

    Le droit à l’allocation annuelle pour services rendus prend effet à l’installation effective du nouveau Président de la République élu.

    Paragraphe 3: Des soins de santé, de la rente de survie et de la rente d’orphelin

    Article 15

    Tout ancien Président de la République élu bénéficie, pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs, des soins de santé à charge du
    Trésor public, au pays ou éventuellement à l’étranger.
    En cas de décès d’un ancien Président de la République élu, les soins de santé sont acquis au conjoint survivant non remarié et à ses orphelins mineurs.
    Cette obligation peut être acquittée au moyen d’une assurance-maladie souscrite au profit des intéressés.

    Article 16

    En cas de décès d’un ancien Président de la République élu, son conjoint survivant non remarié et ses enfants mineurs bénéficient
    respectivement d’une rente de survie et d’une rente d’orphelin.
    Le montant de la rente de survie et celui de la rente d’orphelin sont déterminés annuellement par le Parlement lors du vote de la loi de
    finances, sur proposition du Gouvernement. La rente de survie et la rente d’orphelin sont dues mensuellement.

    Article 17

    Le conjoint survivant non remarié et les orphelins de moins de vingt-cinq ans encore aux études bénéficient, au décès d’un ancien Président de la République élu, d’une allocation forfaitaire dont le montant et les modalités de payement sont fixés par décret du Premier ministre délibéré en Conseil des ministres.

    Paragraphe 4 : Des avantages complémentaires

    Article 18

    Tout ancien Président de la République élu bénéficie des avantages complémentaires ci-après :
    1. une habitation décente fournie par l’Etat ou une indemnité de logement ;
    2. un passeport diplomatique pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs;
    3. un titre de voyage en business class pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs ;
    4. cinq Véhicules pour la fonction et pour usage domestique, après cinq ans deux fois renouvelables;
    5. un service de sécurité doté de moyens logistiques conséquents comprenant au moins deux gardes du corps, trois éléments de sa suite
    et une section chargée de la garde de sa résidence;
    6.      un personnel domestique dont le nombre ne peut dépasser dix personnes ;
    7. des locaux faisant office de bureaux pour lui-même et pour son secrétariat dont le nombre ne peut dépasser six personnes ;
    8. une dotation mensuelle en carburant;
    9. une indemnité mensuelle pour les frais de consommation d’eau, d’électricité et de téléphone.
    Les modalités .d’exécution des dispositions de l’alinéa précédent sont fixées par décret du Premier ministre délibéré en Conseil des
    ministres.

    CHAPITRE III : DES AVANTAGES ET DEVOIRS RECONNUS AUX ANCIENS
    PRÉSIDENTS DES DEUX CHAMBRES DU PARLEMENT

    Article 19
    Sans préjudice des dispositions des Règlements intérieurs des deux Chambres du Parlement, il est reconnu à tout ancien Président de
    l’Assemblée nationale ou du Sénat, les avantages ci-après:
    1. une indemnité mensuelle;
    2. une indemnité de logement ;
    3. une garde sécuritaire de six policiers;
    4. un passeport diplomatique pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs;
    5. un titre de voyage par an, en business class, sur le réseau international, pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs ;
    6. des soins de santé à charge du Trésor public pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs, au pays ou éventuellement à l’étranger;
    7. deux véhicules après cinq ans, une fois renouvelable.
    « Le montant des avantages indiqués à l’alinéa précédent est déterminé annuellement par le Parlement lors du vote de la loi de
    finances, sur proposition du Gouvernement.

    Article 20
    Les avantages énumérés à l’article 19 sont dus à la cessation effective des fonctions. Ils ne sont pas dus en cas de décès ou de condamnation irrévocable à une peine de servitude pénale principale pour infraction intentionnelle.

    CHAPITRE IV : DES AVANTAGES ET DEVOIRS RECONNUS AUX ANCIENS PREMIERS MINISTRES, ANCIENS PRÉSIDENTS DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE, ANCIENS PROCUREURS -GÉNÉRAUX PRÈS LA COUR CONSTITUTIONNELLE, ANCIENS PREMIERS PRÉSIDENTS DE LA COUR SUPRÊME DE JUSTICE, DE LA COUR DE CASSATION, DU CONSEIL D’ETAT, DE LA HAUTE COUR MILITAIRE, ANCIENS PROCUREURS GÉNÉRAUX DE LA RÉPUBLIQUE, PROCUREURS GÉNÉRAUX ET AUDITEURS GÉNÉRAUX PRES CES JURIDICTIONS, ANCIENS PRÉSIDENTS DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL, DE LA COMMISSION ÉLECTORALE NATIONALE INDÉPENDANTE, .DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA
    COMMUNICATION ET DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L’HOMME, ANCIENS CHEFS D’ETAT•MAJOR GÉNÉRAL DES FORCES ARMÉES ET ANCIENS COMMISSAIRES GÉNÉRAUX DE LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE, ANCIENS
    ADMINISTRATEURS GENERAUX DE L’AGENCE NATIONALE DE RENSEIGNEMENTS ET ANCIENS DIRECTEURS GÉNÉRAUX DE MIGRATION ET AUX ANCIENS CHEFS D’ETAT MAJOR DES FORCES TERRESTRE, AÉRIENNE ET NAVALE.

    Article 21
    Sans préjudice des textes particuliers qui régissent les Corps constitués autres que les anciens Présidents des deux Chambres du Parlement, il est reconnu des avantages et devoirs aux anciens Chefs de Corps constitués.
    Les avantages leur accordés ne sont pas dus sur toute période pendant laquelle Ils exercent une quelconque fonction publique, sauf la
    fonction d’enseignant.
    Ils ne font pas non plus l’objet de cumul lorsque ces anciens Chefs
    de Corps constitués ont exercé plusieurs fonctions qui y donnent
    droit, la fonction dont les droits et avantages sont les plus élevés
    devant être préférée.

    Article 22
    Les dispositions des articles 4 et 5 du Chapitre Il de la présente loi s’appliquent mutatis mutandis aux anciens Chefs de Corps
    constitués visés par les chapitre; III et IV ci-dessus. ‘
    Dans un délai de trois mois à dater de la publication de la présente loi au Journal officiel, un décret du Premier ministre délibéré en Conseil des ministres détermine les avantages et devoirs visés à l’article 21 de la présente loi, précise les conditions de jouissance et les causes d’exclusion, et en fixe les modalités d’application.

    CHAPITRE V : DES DISPOSITIONS FINALES

    Article 23
    Les droits et avantages mentionnés dans la présente loi n’ont pas d’effet rétroactif.

    Article 24
    La présente loi entre en vigueur trente jours après sa publication au Journal officiel.


    Fait à Kinshasa, le 26 Juillet:2018
    Joseph KABILA KABANGE

    Lire la suite

  • RDC: Arrêté mineur à 12 ans, Kongawi Bini Kombo croupit depuis 10 ans à Makala!

    RDC: Arrêté mineur à 12 ans, Kongawi Bini Kombo croupit depuis 11 ans à Makala!

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-mineur-9

    Etat de droit ? La RDC respecte-t-elle les droits humains ? Le jeune Kongawi Bini Kombo arrêté en 2010 à Dongo dans le Sud-Ubangi alors qu'il n’avait que 12 ans croupit « sans dossier » en prison de Makala à Kinshasa depuis 10 ans/5 mois sans être entendu par un magistrat. A Makala, Kongawi Bini Kombo a été interné à deux reprises au pavillon 7 pour malnutrition: 16 grains de maïs et haricots.

    Avec son chapelet en mains en prison de Makala, victime d'un emprisonnement arbitraire et sauvage de 10 ans et 5 mois, de la part d'un Etat tortionnaire qui foule aux pieds, la convention des droits de l'enfant dûment signée, la République démocratique du Congo est-un un Etat démocratique ? Le jeune fervent catholique Kongawi Bini Kombo, nous rappelle Isidore Bakanja (1885-1909), ce Congolais né à Bokendela-Mbilankamba, dans la région de Mbandaka, province de l'Équateur à l'époque, chez les Boangi, fraction de la grande ethnie Môngo, qui vécut brimades et persécutions uniquement à cause de sa foi sous l'esclavage. Fouetté jusqu'au sang, il meurt des suites de ses blessures le 15 août 1909. Isidore Bakanja  est reconnu par l'Eglise catholique romaine comme étant un martyr de la foi. Le pape Jean-Paul II  le béatifie en 1994.

    freddy-mulongo-mineur-10

    Etat de droit ? La RDC respecte-t-elle les droits humains ? Le jeune Kongawi Bini Kombo arrêté en 2010 à Dongo dans le Sud-Ubangi alors qu'il n’avait que 12 ans croupit « sans dossier » en prison de Makala à Kinshasa depuis 10 ans/5 mois sans être entendu par un magistrat. A Makala, Kongawi Bini Kombo a été interné à deux reprises au pavillon 7 pour malnutrition: 16 grains de maïs et haricots.

    En plein 21è siècle, au Congo-démocratique, c’est l’histoire révoltant et abracadabrantesque d’un jeune équatorien dénommé Kongawi Bini Kombo Yangamo arrêté sur la route de son école. Mineur d’âge à l’époque, il est soupçonné d’appartenir au mouvement insurrectionnel Enyele. Il va être arrêté et conduit manu militari en 2010 à la prison centrale de Makala à Kinshasa. Reste que depuis lors, aucun acte d’instruction n’a été posé ni aucun dossier ouvert à sa charge devant le Parquet. Joint par notre rédaction, son avocat, Me Guy Kabeya Muana Kalala parle d’un cas flagrant de violation des droits humains. Tant la détention n’est pas justifiée et toutes les démarches faites par lui, sont restées sans réponse. D'après Me Guy Kabeya  Muana Kalala, le parquet de Kinshasa-Gombe et auditorat militaire ont eu à rendre visite au mineur devenu adulte en prison, au lieu de libérer le jeune, ils se sont fourvoyés avec des questions incompréhensibles: Qui t'a mis en prison ? Pourquoi es-tu en prison ? Par humanisme, Me Guy Kabeya Muana Kalala qui est père d'une fille de 22 ans, le même âge que Kongawi Bini Kombo aujourd'hui, privé de l'éducation, du lien familial, privé de sa jeunesse, privé de tout...porte à bout de bras le cas du jeune homme.

    freddy-mulongo-mineur-2

     Les autorités congolaises sont tétanisées face à la gravité du cas Kongawi Bini Kombo Yangamo. L'Etat congolais tortionnaire et fautif doit se préparer à payer des indemnités à la hauteur des préjudices que Kongawi Bini Kombo Yangamo a subit pour détention arbitraire :

    Kongawi est un jeune garçon de 12 ans, orphelin de mère,  vivant dans la région de Gbadolite.

    Peu après la rentrée scolaire, en 2010, il se rend chez sa tante maternelle vivant à Dongo pour lui demander de l'argent afin de payer son minerval.

    Il arrive en pleine flambée du conflit inter ethnique entre les Enyele et les Monzaya. Les deux ethnies sont en conflit depuis de nombreuses années au sujet de la délimitation des terres et des étangs poissonneux qui s'y trouvent (encore une des innombrables carences de l'Etat dans sa capacité à résoudre des conflits et à mettre les acteurs ensemble pour trouver des solutions. L'Etat pèche toujours par son absence et ses insuffisances ndlr).

    Des militaires sont envoyés dans la contrée pour "pacifier". Un jour le jeune homme en rentrant d'une balade de jeu avec ses amis est arrêté par les militaires et amené avec de nombreux autres jeunes à Gemena. De Gemena, sans savoir ce qui leur arrive, ils sont transportés comme du betail dans un engin qu'il n'avait jamais vu de sa vie. Après un vacarme assourdissant dans l'engin, ils se sont retrouvés en plein ciel dans les nuages.

    Lorsqu'ils descendent de l'avion, ils sont à Ndjili. Ils sont ensuite transportés dans une petite voiture qui les conduit à Makala, où ils sont tous rassemblés et assis sur la pelouse de la cour intérieure à l'entrée de la prison de Makala.

    Nous sommes le 7 octobre 2010.

    Il est ensuite transféré au Pavillon 5. Il changera plusieurs fois de pavillon.

    Les conditions de détention sont indescriptibles. Le Vungule, mélange de maïs et de haricots est sa seule nourriture. L'accès à l'eau est difficile. Il est obligé de vendre une partie de son bol quotidien de Vungule pour acheter de l'eau à 50 francs. Certains jours cela lui permet d'acheter de l'eau à boire. Certains autres jours, cela lui permet d'avoir un peu d'eau pour se laver.

    Les conditions sont vraiment inhumaines.

    Pour échapper aux agressions de toute sorte, il a pris l'habitude de dormir en hauteur accroché aux bureaux des fenêtres d'aération du pavillon. Pour survivre, il s'efforce de ne jamais être en conflit avec personne et de vivre pieusement.

    Les conditions sont vraiment difficiles.

    Parfois la ration de Vungule compte 15 grains de maïs et de haricots qui tiennent dans le couvercle d'un bidon de 30 litres.

    Pas étonnant que, dans ces conditions, son état nutritionnel se soit dégradé au point d'être transféré dans le Pavillon 7 des malnutris qui bénéficient de supplément alimentaire du CICR. Il a fait 2 séjours au Pavillon 7.

    Il a fait 2 séjours au Sanatorium, toujours pour des problèmes de santé, dont une énorme hernie pour laquelle il a failli se faire opérer qui s'est miraculeusement réduite alors qu'il était en salle d'opération.  C'est une religieuse qui est intervenu pour dire, "on ne va quand même pas l'opérer,  on ne voit plus rien. Ramener le en salle".

    Et les années ont passé sans jamais être appelé. Il parlait de son problème autour de lui, interpellant qui voulait bien l'entendre, sans succès. La terre entière l'avait oublié.

    Nombreux de ceux qui parlaient la même langue que lui sont décédés en prison. Certains se sont évadés en 2017 lors de l'effraction de la prison par les membres de la secte de "Mwana Nsemi".

    Il est resté seul, se fiant à la Providence et à son être intérieur,  pour savoir avec qui se lier et de qui se méfier.  Il a vu tant de choses sur les uns et les autres, mais préfère se taire, car dit-il, "il vaut mieux laisser chacun mourir avec ses péchés; je ne veux du mal à personne ni  avoir de problème avec personne".

    Et les années ont passé jusqu'à ce jour.

    Deux demandes de libération ont été introduites par son avocat en septembre et décembre 2020 auprès du Procureur général près la cour d'appel de la Gombe sans succès.

    Me Guy Kabeya a saisi le procureur général près la cour d’appel de Kinshasa - Gombe pour obtenir la levée de la détention irrégulière de Kongawi Bini Kombo ( jeté à la prison centrale en 2010 l’âge de 12 ans). Une copie a été adressée au président Félix Tshisekedi.

    Lire la suite

  • SADC : Secrétariat Exécutif, la RDC a son candidat Faustin Luanga Mukela !

    SADC : Secrétariat Exécutif, la RDC a son candidat Faustin Luanga Mukela !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

     

    freddy-mulongo-faustin-2

    La République démocratique du Congo clignote de nouveau sur les radars internationaux, après plusieurs de trois décennies dans l'angle mort. La RDC a son candidat au Secrétariat Exécutif de la SADC. Faustin Luanga Mukela est Haut Fonctionnaire à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) à Genève depuis 1996. Sa candidature est soutenue par tous les Congolais, ceux du pays et de la diaspora.

    L'économiste Faustin Luanga Mukela est le choix de la République démocratique du Congo pour  remplacer la Tanzanienne Stergomena Lawrence Tax, dont le mandat arrive à son terme au mois d’août 2021. La République démocratique du Congo qui s'est vue souvent dribbler et damer les pions par des pays frères anglophones pour des postes internationaux, est un éléphant qui se réveille.  Dans un communiqué du 22 janvier dernier, de plus de deux pages, la RDC a dévoilé sa décision de présenter un candidat, en l’occurrence Faustin Luanga, au poste de secrétaire exécutif de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). 

    Le poste tournant du Secrétariat Exécutif de la SADC revient de plein droit à la République démocratique du Congo. Les manœuvres dilatoires du Botwana pour occuper le poste ne doivent ni décourager les Congolais ni fonctionner. La RDC a deux atouts majeurs. Elle n'a jamais chercher à ravir la place d'un autre pays au sein de la SADC pour l'occupation d'un poste. Elle a patiemment attendu son tour. Et Faustin Luanga Mukela est une crème de l'intelligentsia congolaise au niveau international.  Les Congolais du pays et ceux de la diaspora soutiennent la candidature de Faustin Luanga Mukela, l'un des dignes fils du Congo. Le Botwana ne prendra pas la place du Congo. Avec toute amitié que nous portons à nos frères Botwanais, le Congo ne lâchera rien. 

    Avec 25 ans d’expérience nationale et internationale sur des questions relatives au développement économique, Faustin Luanga Mukela dispose des atouts nécessaires pour faire de la SADC une communauté d’intégration capable de promouvoir une croissance économique durable et équitable ainsi que le développement socioéconomique par le biais de système de production efficient, d’une coopération et d’une introduction plus importantes, d’une bonne gouvernance, d’une paix et d’une sécurité durables, de sorte que la région de l’Afrique australe puisse devenir un acteur compétitif et efficace dans les relations internationales et l’économie mondiale.

     

    freddy-mulongo-faustin

     

    Faustin Luanga Mukela est actuellement haut fonctionnaire à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) où il travaille depuis 1996.

    De 2001 à 2003, il est conseiller économique et du développement du Chef de l’Etat congolais avec rang du ministre d’Etat. 

    De 2004 à 2006, il occupe les fonctions d’administrateur du Programme de désarmement, démobilisation et réinsertion(DDR) de la RDC.

    De 2008 à 2013, il est chef du département et coordonnateur régional pour les départements d’Afrique (un portefeuille de 54 pays), d’Asie et Pacifiques (un portefeuille de 47 pays), au sein de l’OMC. Faustin Luanga Mukela est aussi professeur d’économie, des finances et d’économétrie à l’Université de Nagoya au Japon ainsi qu’à l’Université internationale de Genève en Suisse.

    Chercheur international sur les questions du commerce, des finances et du développement, il conseille les pays membres de l’OMC et les communautés régionales, telle que la SADC, sur la gouvernance commerciale et économique, en intégrant les politiques commerciales et industrielles dans leurs politiques de développement et tirer meilleur profit des chaînes de valeurs globales et régionales et des processus d’intégration régionale comme la SADC, l’UEMOA, la ZLECAF, tout en participant d’une manière effective et efficiente au système de commerce multilatéral.

    Il sied de noter qu'actuellement, Faustin Luanga Mukela est Haut Fonctionnaire à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) depuis 1996. Outre cette fonction,  Il est également professeur d'économie, des Finances et d'économétrie à l'Université Nagoya au Japon et à l'université internationale de Genève en Suisse.

    Lire la suite