• RDC: Tshilombo a éteint la flamme Tshisekedi moins populaire que Lumumba, Mobutu...!

    RDC: Tshilombo a éteint la flamme Tshisekedi moins populaire  que Mobutu, Lumumba...!

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-tshisekedi-3

    La faute à Tshilombo, qui a volé le destin de tout un peuple, agit en tribalo-Ethnique et pantin marionnette des occupants. 5 ans après sa mort, Etienne shisekedi Wa Mulumba "Mula Nkuasa" personne ne se souvient de lui. Les Congolais parlent librement Mvuluzi Kimbangu, de Mobutu en bâtisseur et instaurateur de l'unité nationale, Lumumba de sa lutte. Tshilombo a éteint la flamme Tshisekedi !

    La faute à Mabundi Fatshi Tshilombo ! Qui l'eut crut Mobutu plus populaire que Tshisekedi au Congo?  Tshilombo a éteint la flamme d'Etienne Tshisekedi au Congo. Pour la libération de la République démocratique du Congo, les Congolais se reconnaissent en : Mvuluzi Kimbangu 80%, Patrice Emery Lumumba 40%, Mobutu Sese Seko 28%...Etienne Tshisekedi wa Mulumba n'obtient que 3% !

    Pourtant Etienne Tshisekedi wa Mulumba n'est décédé qu'il y a 5 ans ! Enterré en Belgique, l'homme aux trois cercueils est plus impopulaire mort que vivant au Congo-Kinshasa. "Mula Nkuasa" est même dépassé par Mobutu Sese Seko, son ami qui apparaît comme  l'homme de l'unité nationale et bâtisseur du pays. Le peuple d'abord n'est qu'une fumisterie. Les Congolais ont tourné le dos à Etienne Tshisekedi, sa mémoire est-elle heureuse encore ? C'est la faute à Tshilombo, Monsieur 15%, voleur de destin du peuple congolais.

    freddy-mulongo-tshisekedi-1

     

    Etienne Tshisekedi souffrait d'alzheimer d'après les autorités belges, il n'avait plus toute ses facultés. Mais sa famille a caché cette vérité au peuple congolais. Marthe Kasalu Jibikila et  Tshilombo ont multiplié des subterfuges et mensonges pour cacher cet état des faits aux Congolais. Ils ont viré tous les intellectuels compétents qui pouvaient contribuer à faire de l'Upds. 

    On ne peut pas lutter 37 ans pour la démocratie et l'état de droit...voir son fils putatif aller négocier nuitamment à Kingakati et faire un deal au grand mépris des principes démocratiques pour bénéficier d'une nomination électorale. Quelle honte ! Etienne Tshisekedi s'est battu en vain. L'Udps, parti familial des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewacrates. Une coquille vide des écervelés, injuriologues et insultologues patentés du peuple.

    Tshisekedi et Mobutu justifiant la pendaison publique de 3 ministres et d'un sénateur © Mike Kabamba

     

    La gestion chaotique de Tshilombo est la base du chute libre de l'estime d'Etienne Tshisekedi dans l'opinion nationale. Les Congolais remettent de plus en plus en doute la soi-disant opposition d'Etienne Tshisekedi à Mobutu. Tshilombo est despote, tribaliste, pantin-marionnette, incompétent et blablateur. Voler le destin de tout un peuple pour devenir le distributeur automatique des promesses. 

    Cupide, avare, corrompu et vendu, Tshilombo a trahi la diaspora congolaise par ses fourberies et roublardises.  Muana Mboka Ya Moyibi est une calamité pour lui-même et pour le Congo. 

    Lire la suite

  • RDC: La Belgique reconnaîtra-t-elle le génocide du Roi Léopold II, coupeur des mains?

    RDC: La Belgique va-t-elle reconnaître le génocide de Léopold II, roi et coupeur des mains? 

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

     

    freddy-mulongo-leopold-ii

    Bourreau. Monstre. Génocidaire. Monarque qui coupait les mains. Le responsable du "plus grand crime jamais répertorié dans les annales de l'humanité", assénait Sir Arthur Conan Doyle, auteur du Crime du Congo. Et l'auteur d'un "holocauste oublié", comme le qualifiait Adam Hochschild dans Les fantômes du roi Léopold. L'Allemagne reconnait son génocide en Namibie, et la Belgique au Congo?

    L'Allemagne reconnait son génocide des Hereros et Namas en Namibie, et la Belgique au Congo ?  Léopold II roi des Belges n'a jamais mis un pied ni au Congo ni en Afrique.  Ce monstre sanguinaire, Léopold II, était seul propriétaire du Congo, 80 fois plus grand sa Belgique.  puisqu'il avait conquis celui-ci sur ses propres deniers, ce n'est que par la suite que ce roi fut rétrocédé à l'Etat belge.  La mémoire belge a-t-elle des oublis très sélectifs ? Une légitime question à la factualité de ces silences coupables amènent-ils  à "cacher l' ensemble de ces génocides que nous ne saurions voir"...Les Belges se lamentent  sur les atrocités nazies à l'encontre des populations européennes de 1939 à 1945. Mais, au siècle précédent, Léopold II, "Roi des Belges" s'était déjà essayé au génocide. La seule différence ? Personne n'en parle de nos jours... Bizarre, non ? Un Congolais vaudrait-il moins dans l'échelle de la complainte mondiale anti crimes contre l'humanité ? Les 10 millions de Congolais génocidés par Léopold II, roi des Belges, vaudraient-ils moins que les 6 millions  génocidés par les nazis ?

    L'ampleur des crimes commis au Congo, par Léopold II roi des Belges,  fut rapidement connue et documentée même par ses contemporains. Des dizaines de journalistes, d'intellectuels, et même des partisans convaincus du colonialisme européen furent horrifiés par ce qu'ils virent là-bas, qui dépassait ce qu'ils auraient jamais pu imaginer même dans le pire de leurs cauchemars. Même les administrateurs britanniques des colonies voisines considéraient que ce qui se passait au Congo belge était complètement dément, tout cela a cause de l'avidité d'un seul homme.

    Jamais durant tout le 19ème siècle, on avait vu ça ou connu ça, et pourtant des génocides et des actes barbares, il y en a eu tout au long de ce siècle.

    Le génocidaire roi des Belges Léopold II

     

    Il n'y a que quatre génocides reconnus officiellement par la communauté internationale: le génocide des Juifs commis par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, reconnu en 1945 par le Tribunal de Nuremberg, le génocide des Arméniens commis par les Turcs en 1915, reconnu par la France et l'ONU, le génocide des Tutsis par les Hutus au Rwanda en 1994, reconnu par l'ONU, et le massacre de Srebrenica, qualifié de «génocide» par la Cour Internationale de Justice (CIJ) et le Tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie.

    Procès Léopold II : Prélude © Alex Newton le Grand

     

    Il n'y a que quatre génocides reconnus officiellement par la communauté internationale: le génocide des Juifs commis par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, reconnu en 1945 par le Tribunal de Nuremberg, le génocide des Arméniens commis par les Turcs en 1915, reconnu par la France et l'ONU, le génocide des Tutsis par les Hutus au Rwanda en 1994, reconnu par l'ONU, et le massacre de Srebrenica, qualifié de «génocide» par la Cour Internationale de Justice (CIJ) et le Tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie.

    Qu’espérait Léopold II ?  D’abord faire du profit grâce au commerce de l’ivoire qui au début de la colonisation était la grande source de revenu.  La lutte contre l’esclavagisme ne fut jamais qu’un pâle mensonge tout juste bon à faire frémir le bon peuple grâce à la presse à sensation.  Très vite, les affaires périclitent, l’ivoire n’est plus rentable, boules de billard, touches de pianos et prothèses dentaires ne constituent pas un marché suffisant, le roi est au bord de la faillite.  Il sollicite un prêt auprès du gouvernement belge, qui, en traînant les pieds, lui accorde.  Ce prêt le roi ne le remboursera jamais !  Quelques années plus tard ; tout change grâce à l’explosion des besoins de caoutchouc.  Or, au Congo, pour le malheur de son peuple, le caoutchouc pousse naturellement en abondance.  C’est à ce moment que commence les atrocités liées au travail forcé. Il ne peut donc y avoir aucun doute que ce soient la cupidité, la rapacité du roi en quête de fortune qui conduisirent aux horreurs que les peuples du Congo allaient subir.   A cette époque, en Afrique centrale, peu de témoins… néanmoins quelques missionnaires anglo-saxons, suédois s’alarment des pratiques féroces des agents du roi Léopold II.  Des représentants du gouvernement anglais Morel et Casement établissent des rapports à l’intention de leur gouvernement.  Les américains envoient une mission d’étude.  A Paris, l’hebdomadaire « l’Assiette au Beurre »,  le « Charlie hebdo » de l’époque caricaturent Léopold II devant des paniers de mains coupées.  De fait, les soldats de la Force publique, pour une cartouche tirée devait présenter à leur officier deux mains coupés… prodigieux sens de l’économie !  L’origine des conflits était toujours le travail forcé et les quantités toujours plus importantes de caoutchouc qu’il fallait récolter.  Les populations indigènes n’ayant aucune conscience de la notion de travail, il est évident que seule la force la plus brutale pouvait obtenir des résultats. On ne compte plus les villages brûlés, les populations prises en otage, les massacres à la mitrailleuse des indigènes révoltés.  Aujourd’hui tous ces faits sont dûment documentés et répertoriés, pour s’en convaincre, il suffit de lire les protocoles d’importation d’armes et de munitions transitant par Anvers pour aboutir au Congo.

    Le roi amassa une fortune colossale. Ses avoirs étaient estimés au début de son règne à cinq millions de franc or, lorsqu’il vendit le Congo à la Belgique en 1908, les chercheurs estiment que sa fortune s’élevait à 14 milliards alors même qu’il en avait dépensés 8 pour différents projets urbanistiques et autres en Belgique.  Ainsi, il devint l’un des hommes les plus riches du monde.  Il ne fait cependant pas de doute, que la vente du Congo à la Belgique fait suite à l’énorme campagne de presse dénonçant l’incroyable brutalité des agents du roi en vue de récolter le caoutchouc.  Dans la mesure où il n’avait pas remboursé le premier prêt obtenu de l’état belge, il est permis d’affirmer que Léopold II a donc vendu deux fois le Congo à notre pays.   Léopold II fit détruire systématiquement les archives de l’Etat indépendant du Congo et camoufla sa fortune notamment grâce à une fondation créée en Allemagne, ce ne fut que quatorze ans après sa mort qu’on parvint à voir clair dans ses avoirs.

    L'ouvrage "Il pleut des mains sur le Congo" retrace un massacre de masse oublié dans les limbes de l'histoire, celui perpétré par l'administration belge du roi Léopolod II entre 1885 et 1908. "Il pleut des mains sur le Congo" : l'ethnocide colonial belge oublié

    C'est un pan terrifiant de l'histoire souvent occulté. Probablement 10 millions de morts, un sacrifice humain inouï de cruauté, une véritable mécanique de mort mise en place pour permettre à un modeste royaume européen de satisfaire ses appétits économiques, tout cela sous la pression d'un monarque prêt à tout pour avoir sa part du "gâteau africain".

    Léopold II (1865-1909) est au cœur de l'ouvrage "Il pleut des mains sur le Congo", qui retrace les 23 années d'enfer "démocidaire" au Congo. L'enjeu ? L'exploitation de l'ivoire et du caoutchouc par l'administration belge.
    Le titre de l'ouvrage fait référence à la pratique de cette même administration qui demandait de couper une main de chaque indigène tué, afin de justifier l'usage de chaque balle des fusils de ses fonctionnaires.

    Le récit de cette monstruosité coloniale évoquée par Marc Wiltz — monstruosité qui a décimé un tiers de la population du Congo de l'époque — s'appuie sur les textes des explorateurs et écrivains de l'époque, tels Joseph Conrad, Conan Doyle ou Marc Twain.
    La "mission civilisatrice" de l'Europe, d'une Belgique justifiant et occultant les crimes commis sur les populations indigènes du Congo,  exterminées sans aucun d'état d'âme par l'homme blanc, est omniprésente dans ces pages sincères, et comme poreuses  d'une abjection glaciale. Tout cela au nom d'un roi "humaniste" et "philanthrope", comme était alors  perçu le  roi des Belges.

    Lire la suite

  • Ville impériale: La société napoléonienne de Compiègne !

    Ville impériale: La société napoléonienne de Compiègne ! 

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-jean-arida-1

    Jean Arida, président de la société napoléonienne de Compiègne.

    Compiègne détient une place importante dans l'histoire de la France et de l'Europe. Marquée par les passages de Napoléon Ier et Napoléon III, Compiègne a acquis le titre de la ville impériale. Et la société napoléonienne de Compiègne (SNC) est une association historique qui a pour thème la diffusion de l'histoire du premier et second Empire. Et Jean Arida, président et passionné de Napoléon.

     La 32e édition de la foire aux vins et aux fromages se poursuit ce dimanche place Saint-Jacques avec 98 exposants. Au marché aux vins et aux fromages de Compiègne, La vie reprend doucement.  Les habitués ont retrouvé le chemin des allées.

    La Société Napoléonienne de Compiègne a pour but de rassembler les passionnés des deux Empires, de faire vivre leurs souvenirs, d'organiser et d'animer des manifestations culturelles. Stand sympa et accueillant à la foire aux vins et fromages, place Saint-Jacques. Jean Arida, président  de la société napoléonienne de Compiègne est content de voir un africain s'arrêter sur le stand. Il nous présente la collection des bières qu'ils viennent de fabriquer pour leur association.

    freddy-mulongo-jean-arida-4

     

    En France, l'hommage à Napoléon pour le bicentenaire de sa mort a été sujet à polémique. Mais on ne se tire ni se tape dessus. On se parle et on s'explique en respectant les convictions de chacun.  

    Il y a 200 ans, Napoléon s'est éteint sur l'île de Sainte-Hélène à l'âge de 51 ans. Après une cérémonie à l'Institut de France, Emmanuel macron s'est rendu aux Invalides à Paris pour commémorer le bicentenaire de la mort de l'empereur.

    Il s'agit là d'une image symbolique : le président de la République Emmanuel Macron et son épouse se sont tenu mercredi 5 mai dernier devant le tombeau de l'Empereur Napoléon  à l'hôtel des Invalides à Paris. Malgré les polémiques, il a tenu à commémorer ce bicentenaire. "Napoléon est une part de nous", a assuré Emmanuel Macron. "De l'Empire, nous avons renoncé au pire, et de l'Empereur, nous avons embelli le meilleur sans céder jamais à la tentation du procès anachronique qui consisterait à juger le passé avec les lois du présent", a-t-il déclaré.

    La cérémonie, simple, tranche avec celle organisée par son lointain prédécesseur. En 1921, le centenaire de la mort de Napoléon est célébré en grande pompe par le président Alexandre Millerand. À l'époque, Napoléon est vu comme le rassembleur de la nation. En 1969, Georges Pompidou a choisi le lieu de naissance de l'Empereur à Ajaccio, en Corse, pour célébrer le bicentenaire de sa naissance, et ce, avec un discours hagiographique.

    freddy-mulongo-napoleon-1

     

    Jean Arida, le président de la société napoléonienne de Compiègne, commémorer la mort de Napoléon, c'est aussi avoir une pensée pour l'ensemble des soldats tombés pour la France. Il est bien conscients que l'hommage à l'Empereur disparu est loin d'être unanime dans le pays. Avant toute chose quand on est historien, il faut replacer les événements et les personnages dans leur contexte. Effectivement concernant Napoléon Bonaparte, il y a certaines décisions, certains faits qui, vu de notre petite lorgnette du XXIème siècle, nous paraissent aberrantes.

    Il ajoute: à une période ou l'on parle d'intégration, l'empereur est un exemple à suivre. Imaginez-vous ce petit Corse parlant à peine le français, issu d'une famille  assez modeste et envoyé dans une école militaire de l'Aube pour y faire ses études et qui va gravir les échelons peu à peu pour devenir empereur des Français. C'est assez  fantastique comme exemple d'intégration. 

    A sa mort en 1821, la légende, noire ou dorée de Napoléon Bonaparte est déjà en marche. Celle d'un "petit caporal" corse devenu l'Empereur d'un vaste territoire, jusqu'à la chute  ultime de Waterloo. 

     3vivant, il a manqué le monde; mort, il l'a conquis" disait Chateaubriand de ce Français au destin hors norme, qui a su profiter de l'écroulement de l'Ancien Régime et du tumulte de la Révolution pour se hisser, dans l'imaginaire collectif, parmi les plus grands héros de l'histoire. Adoré ou abhorré, concentré des passions françaises, il est tantôt "l'Aigle", brillant stratège, tantôt "l'Ogre", guerrier, misogyne et qui a rétabli l'esclavage. 

    Propagateur, en conquérant l'Europe, des acquis de 1789 ou au contraire fossoyeur d'une démocratie naissante. "Il n'y a pas un , résume l'historien Jean Tulard, mais deux personnages: on a Bonaparte Héros de la République et Napoléon qui crée l'empire et rétablit une monarchie héréditaire".

    A 10 ans, il parle à peine français . A 20, quand éclate la Révolution, le sous-lieutenant d'artillerie va gravir à toute vitesse les échelons. Promu Général à 24 ans puis Général en chef  de l'armée de l'intérieur à 26, il est déjà en vue sous le Directoire.

    Le début de son épopée, il remporte victoire sur victoire et, surtout le fait savoir  dans la presse: "Bonaparte vole comme l'éclair et frappe comme la foudre". Propagandiste de génie, avec le bicorne "en bataille" et son manteau, il crée son personnage à la silhouette immédiatement reconnaissable. Homme clé du coup d'état du 18 brumaire (9 novembre 1799), il rafle la mise en s'emparent du consulat avant de confisquer le pouvoir comme Premier consul "à vie". En 1802, lors de la brève trêve avec les Anglais, il récupère la Martinique. L'esclavage y est en vigueur alors qu'il vient d'être aboli en Guadeloupe. L'alignement se fera sur la Martinique. Tout lui réussit sur les champs de bataille. Pour l'historienne Mathilde Larrère: "Napoléon à l'ordre des sexes, des classes et des races chevillé au corps. Il a une dimension raciste. Non, c'est le pragmatisme économique qui a prévalu clament d'autres historiens. 

    Bourreau de travail, Napoléon parachève l'Etat moderne, centralisé, et promulgue en 1804 le code civil, son chef d'œuvre, qui lui a survécu. Le  despote amplifie le culte de la personnalité et se couronne lui-même Empereur des Français, le 2 décembre 1804, en grande pompe, à Notre-Dame. 

    Tout lui réussit sur les champs de bataille, à Austerlitz, le général prussien s'incline devant le "dieu de la guerre". En 1811, il porte la France à une extension de 88 millions d'âmes ! Sa campagne de l'Espagne sera le début de la fin. 

    Si la ville de Compiègne doit sa renommée à Napoléon III, qui aimait y résider, c’est bien l’oncle, Napoléon 1er, qui a impulsé le renouveau du château de Louis XV. « Il l’a transformé en palais impérial, souligne Guillaume Roignant, historien local. À l’époque, le bâti abritait une école militaire, le Prytanée, qui est devenue l’école des Arts et Métiers en 1803 avant de déménager en 1806 à Châlons-sur-Marne (Marne), devenu Châlons-en-Champagne. Cette école a permis au château de continuer à vivre. Puis, entre 1808 et 1810, Napoléon a redéfini les espaces, a décidé de l’aménagement de la galerie de bal, par exemple. Il a également remeublé le lieu, y a fait apposer des décors muraux. Il voulait un endroit où l’on puisse se reposer, s’amuser et chasser, comme avant. »

    L’empereur n’a pourtant pas passé beaucoup de temps à Compiègne. Tous les travaux concernant le palais furent ainsi ordonnés à distance. Il fit néanmoins deux séjours notables : le premier en mars 1810, pour y accueillir sa nouvelle épouse, l’archiduchesse Marie-Louise. Le second séjour eut lieu en août et septembre 1811, peu après la naissance du Roi de Rome, son fils.

    Les historiens et spécialistes n’ont pas tous le même discours, mais ils estiment que l’illustre personnage serait resté en tout entre 40 et 70 jours. « Il ne s’y attardait pas. En 1801, alors qu’il allait visiter les travaux du canal de Saint-Quentin, il y a fait une visite éclair, note l’historien, toujours à l’affût d’anecdotes. On dit que le maire de Compiègne n’a pas eu le temps de déplier son discours qu’il était déjà parti ! »

    S’il a modernisé l’intérieur du palais, il a également mis à son goût l’extérieur. « On lui doit un endroit bucolique très prisé des habitants et visiteurs : l’allée des Beaux Monts, souligne le vice-président de la société napoléonienne de Compiègne, Jean Arida. Il voulait reproduire la vue qu’avait son épouse autrichienne au château de Schönbrunn. » Dans les documents d’archives, celle-ci se nomme l’Avenue des Beaux-Monts, qui donnera son nom au quartier voisin des Avenues.

    Napoléon, qui voulait préserver la pâleur de la peau de son impératrice, a aussi fait bâtir une belle promenade ombragée, le Berceau de l’impératrice, récemment restauré. « Il avait également fait poser de larges toiles comme des auvents sur l’ensemble de la façade, détaille Guillaume Roignant. Il n’y avait que quelques mètres à faire en ombrelle pour rejoindre le Berceau qui devait être une construction temporaire. La nature était importante pour lui. Le jardin à la française a laissé la place à un jardin paysager, celui que nous connaissons tous. »

    Lire la suite

  • Nyragongo: Déclaration alambiquée de Tshilombo "Pas de vol pour Goma"!

    Nyragongo: Déclaration alambiquée de Tshilombo "Pas de vol pour Goma" !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    fb-img-1622358586712

    Seul un pantin-marionnette peut faire la déclaration alambiquée de Tshilombo. Un président de la République use les moyens de l'état. Si l'aéroport de Goma et Bukavu. Tshilombo peut aller jusqu'à Kindu, prendre un hélicoptère jusqu'aux environs de Goma. Le gugusse est payé 2.400.000$ par mois et fait pas son job ? Avec un avion antonov ou un hélicoptère, Tshilombo peut joindre Goma.

    Qui a fermé l'aéroport de Goma ? N'est-ce pas le gouvernement des Mbwarriors ? S'il était vraiment élu, Tshilombo devrait être le premier citoyen à descendre au chevet des Gomatraciens, dès l'éruption du volcan Nyragongo, le samedi dernier. Or le gugusse était encore à Waterloo en Belgique, dans son manoir acheté, mangeant ses frites et buvant son whisky pendant que la coulée de lave faisait des dégâts à Goma. C'est 48h après qu'il a quitté la Belgique.

    Le peuple congolais ne demande pas à l'ancien pizzaïolo de payer de sa poche pour aller à Goma. Tshilombo est bénéficiaire d'une nomination électorale donc d'un hold-up électoral. Imposteur et usurpateur, Tshilombo jouit des moyens de l'état. Comment peut-il déclarer qu'il ne peut aller à Goma parce que l'aéroport est fermé ? 

    Le Tshintuntuisme est une maladie d' un incapacitaire qui a volé la place d'un autre alors qu'il ne connait pas le job !

     

    Lire la suite

  • RDC : Educ TV, Carine Kabututu Kupondesa la " Cabelot Mamiwata" désavouée !

    RDC : Éducation Tv, Carine Kabututu Kupondesa, la "Cabelot Mamiwata" désavouée ! 

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

    cb08686a-6bdb-494b-bf64-ad572f722c06

    Dans la République Wewacratique de Tshilombo, les corrompus, incapacitaires et voleurs ne sont pas que des hommes. Incompétente notoire, Carine Kabututu Kupondesa nommée pour ses accointances avec Tshilombo, s'est révélée être une Angwalima en pagne. Elle a saigné Éducation Tv. Tombée comme un cheveu dans la soupe, Carine Kabututu Kupondesa a saké la chaîne éducative. Sacrée Kabututu !

    Incompétente notoire, Carine Kabututu Kupondesa la "Cabelot Mamiwata" a été nommée à la tête de la chaîne Éducation Tv, simplement pour ses accointances Tribalo-Ethniques avec Tshilombo. Il s'avère que la bonne femme n'est rien d'autre qu'une checkuleuse. Carine Kabututu Kupondesa est une Angwalima en pagne. 

    Profito-situationniste, la voleuse d'Educ Tv se croit tout permise puisque membre de la fameuse famille présidentielle. La Cabelot Mamiwata s'est engraissée de l'argent public, alors que le personnel trime et tire le diable par la queue.

    freddy-mulongo-carine-kabututu

     

    Venue de nulle part, la Cabelot Mamiwata et checkuleuse, Carine Kabututu Kupondesa a été bombardée coordonatrive d'Educ. TV. Son pillage de la chaîne éducative fait des dégâts. Et les échos traversent nos frontières. 

    La délégation syndicale de la chaîne thématique Educ TV, accuse de “megestion”, la Coordonnatrice de ce media, Carine Kabututu Kupondesa. C’est en tout cas ce qui ressort de la note transmise le vendredi 28 mai 2021, au Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST). 

    Les syndicalistes de la chaîne Educ TV, affirment dans leur correspondance, ne rien bénéficier de tout ce que ce media reçoit comme frais de fonctionnement auprès du trésor public.

    “En effet, depuis la nomination de l’actuelle Coordinatrice Kabututu Kupondesa par arrêté N°MINEPST/CABMIN-ETAT/JB/1052/2019 du 19 décembre 2019, la télévision Educ TV bénéficie du trésor public de janvier 2020 à mars 2021 la somme de l’ordre de Franc Congolais 599.250.000 à raison de Franc Congolais 39.950.000 le mois, pour les dépenses de fonctionnement. En outre, elle bénéficie des fonds venants des partenaires et annonceurs publicitaires, de grande renommée, mais sans efficience”, peut-on lire dans ladite lettre.

    Et de poursuivre : “Malheureusement, avec un personnel de 203 agents qui ne se départagent que 4 locaux, les matériels en voie de désuétude, les conditions de vie et de travail des agents affectés dans cet établissement public sont loin d’être descentes, suite à l’exploitation abusive des frais de fonctionnement”.

    La délégation syndicale révèle que l’utilisation de ces frais de fonctionnement n’est même pas justifiée par des pièces à conviction auprès du comptable public.

    Lire la suite

  • Goma : Quand Mabundi Fatshi Tshilombo va-t-il aller au chevet des sinistrés ?

    Goma : Quand Mabundi Fatshi Tshilombo va-t-il aller au chevet des sinistrés ?

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    fb-img-1622274786472

    Les Congolais sont des Nyangalakata, Ba Ndoki d'après l'insultologue Mabundi Fatshi Tshilombo. L'individu depuis sa nomination électorale sur le trône du Congo, touche 2.400.000$ par mois. Les Congolais sont abandonnés à eux-mêmes. L'éruption de Nyragongo à Goma révèle l'inconscience de Tshilombo, un incapacitaire patenté.Tshilombo est un vadrouilleur catapulté sur le trône du Congo.

    Apathie et silence de  cimetière de Mabundi Fatshi Tshilombo face aux sinistrés de Nyragongo abandonnés à eux-mêmes... Le pirate Tshilombo sait que son bateau de l'imposture, usurpation et occupation est entrain de couler en plein Lac du Kivu. Tshilombo est le président de l'Union africaine où il se mêle les pinceaux, notamment au Mali, où il réclame l'ordre constitutionnel et au Tchad où il a avalisé un coup d'Etat. Il n'est pas président de la RDC. Comment peut-il diriger un pays de 80 millions d'habitants avec ses 15% ?

    fb-img-1622277497565

     De quel droit Paul Kagame, Tyran et dictateur Rwandais doit-il demander de l'aide internationale pour les Congolais de Goma ? C'est l'hôpital qui se moque de la charité. Paul Kagame, bourreau du peuple congolais voudrait-il se donner bonne conscience en appelant l'ONU au secours de la population de Goma ?

     

    La RDC a un avion présidentiel. Où est cet avion de la République ? A ses 147 voyages inutiles pour rencontrer les décideurs Tshilombo loue un jet privé, avec ce que cela coûte. 

    Tshilombo a fait des dépenses dispendieuses pour des événements qui n'en valaient pas la peine, pour exemple :

    Combien la République démocratique du Congo a payé à l'Angola le meeting aérien ? En effet, le 21 novembre 2020, deux Sukhoï, avions de combat de fabrication russes appartenant à l’armée angolaise avaient survolé Kinshasa ! 

    Pieds de nez, Tshilombo, illégitime et non élu, est humilié par ses pairs qui ont décidé de briller par l'absentéisme le samedi 6 février 2021, le jour qu'il devrait prendre la commande l'Union africaine à Addis-Abeba en Ethiopie. L'opprobre de Tshilombo touche à tout un pays, la République démocratique du Congo. Véritable mépris du Grand Congo, le pays doit-il se retirer de cette union? 500 individus tribaux ont fait le déplacement Kinshasa-Addis Abeba pour la passation de pouvoir de sa présidence de l'union africaine, qui n'a jamais eu lieu en présentielle. Les Éthiopiens n'avaient jamais vu une délégation d'une telle ampleur. En effet, le Vendredi 5 Février 2021, Tshilombo dont l'équipe d'avance se trouvait déjà dans la capitale éthiopienne pour les arrangements protocolaires décolle de Kinshasa pour Addis-Abeba à bord de son Jet suivi de 2 avions gros porteurs affrétés  pour la circonstances avec a leur bords 500 membres des institutions congolaises en plus de ceux du corps rapproché du  petit roitelet. Sur place, plus de 650 congolais séjournent à Addis-Abeba. 70% des Hôtels d'Addis-Abeba étaient occupés par les membres de la délégation congolaise, une première dans l'histoire de l'organisation.

    Pour les Gomatraciens victimes du volcan Nyragongo, Rien ! Pas d'eau, pas de nourriture, pas de transports...Rien ! Et celui qui se veut chef d'état de pacotille est aphone. Il ne dit rien face à 400.000 concitoyens qui sont jetés dans la rue et cherchent où aller. 

    Ses conseillers le déconseillent de parler. Le distributeur automatique des promesses risque de promettre aux Gomatraciens de faire déplacer le volcan Nyragongo pour Kabeya Kamuanga,

    Lire la suite

  • Goma: Incapacitaire et anti-patriote, Mabundi Fatshi Tshilombo est grillé pour 2023 !

    Goma: Incapacitaire et anti-patriote, Mabundi Fatshi Tshilombo est grillé pour 2023 !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-fatshi

    L'éruption de Nyragongo à Goma a mis à nu la défaillance du régime d'imposture, d'usurpation et d'occupation de Kinshasa. Des politicailleurs ventriotes et mangéristes qui ne sont là que pour la mangeoire. ls se fouettent du peuple congolais. Quant à Mabundi Fatshi Tshilombo catapulté par la mafia, au sommet de l'état congolais, l'inutilité de l'individu gugusse est plus que criante.

    Inconscient, corrompu, avare,  cupide et catapulté sur le trône du Congo,  après un odieux deal contre le peuple congolais, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15%, voleur de destin du peuple congolais, est une calamité pour lui-même et pour le Congo. Il est traître à la nation et collabo car ambassadeur plénipotentiaire de l'occupation.

    fb-img-1622199369281

     

    Plus de 200 conseillers à la présidence usurpée de Mabundi Fatshi Tshilombo, , 52 ministres Mbwarriors d'un gouvernement fantoche, 0 plan pour assister, sécuriser ou loger la polpulation de Goma, victime de l'éruption de Nyragongo. Communication inexistante voire chaotique, carences de l'Etat, services publics défaillants et sous financés, dysfonctionnement en cascade et gestion calamiteuse de la crise de l'éruption de Nyragongo à Goma, sonnent le glas de l'imposteur-usurpateur-traître et collabo Mabundi Fatshi Tshilombo dont les velléités d'un second mandat sont mis à plats.

    fb-img-1622199372355

     

     

    Gouverner c'est prévoir ! Les incapacités managériales de l'ancien pizzaïolo de Bruxelles sont mis à nues, malheureusement au prix du sang de nos compatriotes à Goma. Les Gomatraciens sont abaondonnés à eux-mêmes. Le gouvernement des Mbwarriors est incompétent.

    fb-img-1622177268159

     

     

    Des compatriotes qui fuient Goma pour Bukavu sont bloqués à Nyabiwe, à 100 km de Goma par un certain colonel basé sur place et qui exigerait des droits de passage.  Sommes-nous toujours au Congo ? L'état de siège ne donne pas trop des pouvoirs aux soudards et Tontons Macoutes ?

    fb-img-1622194393406

    Plusieurs sources affirment que les experts de l'Observatoire Volcanologique de Goma (VOG) en descendant du volcan, sont tombés en embuscade tendues par des criminels. Personne n'a été tuée mais leurs matériels ont été confisqués. 

    Lire la suite

  • Nyragongo: Mabundi Fatshi Tshilombo a perdu Goma...après Beni, Butembo, Yumbi !

    Nyragongo: Mabundi Fatshi Tshilombo a perdu Goma...après Beni, Butembo, Yumbi !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-faussaire-tshilombo

    Incompétent, incapacitaire et avatar, Mabundi Fatshi Tshilombo prouve qu'il est pantin et marionnette. Goma brûle avec l'éruption de Nyragongo, les Gomatraciens sont évacués sans aides ni secours...une longue colonne se forme sur la route de Sake qui est à 20 Km de Goma. Mabundi Fatshi Tshilombo , Monsieur 15% projette sa tournée au Kasaï ?

    Lorsque le volcan Nyragongo est entré en éruption à Goma, le samedi dernier, Mabundi Fatshi Tshilombo était à Waterloo en Belgique buvant son Whisky et mangeant ses frites. Deux jours après,  l'imposteur-usurpateur-traître-collabo Mabundi Fatshi Tshilombo est aphone, sans un discours de compassion, pas de drapeau en berne ni de deuil national pour les victimes Gomatriciens ?

    freddy-mulongo-gomatraciens

     

     

    Que fait l'individu Mabundi Fatshi Tshilombo ? Pourquoi trône-t-il abusivement et par défi au Congo, s'il n'aime pas les Congolais ? Le gugusse touche 2.400.000$ par mois, Tshilombo a effectué 145 voyages inutiles prétendant aller rencontrer les décideurs or les vrais premiers décideurs de la RDC sont des Congolais. La région de Goma est une zone d'intense activité volcanique, avec six volcans, dont le Nyiragongo et le Nyamuragira qui culminent respectivement à 3.470 et 3.058 mètres. Deux coulées de lave se sont échappées des flancs du volcan Nyragongo, dont une est venue s'immobiliser dans les faubourgs nord-est de Goma. Au moins 32 personnes ont trouvé la mort, entre 900 et 2.500 habitations détruites.  Les tremblements de terre ressentis depuis le 22 mai - plus de 400 - ont encore ouvert d’autres fissures.

    freddy-mulongo-gomatraciens-1

     

    Dans la poussière, les cris et la précipitation, des dizaines de milliers d'habitants, en véhicule ou à pied ont fui, les embouteillages s'étirant sur des kilomètres sur la route de Sake. Beaucoup de ces déplacés ont dormi à la belle étoile et à même le sol, au bord de la route, dans des églises ou des écoles. Près de 400.000 personnes sont potentiellement concernées par l'évacuation de Goma

    La ville de Goma est sujette à quatre types de risques suite à l'éruption volcanique: l’ accentuation de tremblements de terre, une nouvelle éruption volcanique, l'explosion de poches de gaz sous le lac Kivu et la toxicité de l'air, l'eau et  environnement ambiant.

    Sans secours, sans nourriture, sans eau, sans rien...abandonnés à eux-mêmes, les Gomatraciens sont en colonne sur la route de Sake et  route de Rutshuru. Ceux qui veulent traverser le Lac Kivu pour Bukavu, le prix a triplé ! 

    Lire la suite

  • RDC: Les Mbwarriors sans dents, chiens couchants tenus en laisse par les occupants!

    RDC: Les Mbwarriors sans dents, chiens couchants tenus en laisse par les occupants!

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-mbwarriors

    Le ridicule ne tue pas en RDC. Le gouvernement des Mbwarriors étonne par son manque d'efficacité, il avait promis 140 actions à impact direct mais la population congolaise continue de croupier dans la misère noire...L'équipe gouvernementale tshilombienne arrive et parle au future comme si gouverner était un projet à long terme.

    26 avril 2021-26 mai 2021, un mois que les Mbwarriors  s'étouffent. Les Mbwarriors sont incompétents comme leur chef et leurs fanatiques aveugles. L'éruption du volcan Nyragongo a révélé que l'observatoire volcanologique de Goma (OVG) depuis 7 mois ne recevait pas le budget du gouvernement congolais. L'OVD n'avait plus d'internet. Pus de carburant pour amener les chercheurs sur Nyragongo, sur 351 agents inscrits seulement une cinquantaine sont actifs, les restes sont des agents fictifs. Les habitants de Goma dénoncent l'inertie de l'OVD, dont la sirène n'a pas retenti pour alerter la population. Pire, c'est seulement à 23h que l'OVD a demandé aux Gomatraciens de quitter la ville, alors que c'est depuis 18h30 que Nyragongo était en éruption. 

    Cela fait 2 ans 1/2 qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est frauduleusement au commande du pays. Bénéficiaire d'un hold-up électoral, il n'a jamais pensé mettre ses pieds à l'observatoire volcanologique de Goma, même lorsqu'il y a été. 

    Avec Mabundi Fatshi Tshilombo Muana Mboka Ya Moyibi, la RDC manque de boussole. Et le gouvernement des Mbwarriors n'est pas du reste. C'est le Premier ministre et ses 4 vice-PM qui devraient descendre à Goma. Ils sont dans leurs bureaux climatisés de Kinshasa. A quoi servent-ils le PM et ses ministres Mbwarriors ? 

    Depuis Paris, le 18 mai dernier, profitant des caméras internationales, Paul Kagamé, tyran et dictateur injurie et crache sur la mémoire collective de 12 millions des Congolais, victimes de crimes de guerre, crimes contre l'humanité, crimes de sang, crimes de génocide...Le dictateur Rwandais imposture sur le Rapport Mapping Onusien, silence radio des Mbwarriors.

    20210520-051909

     

    Pendant que la coulée de la lave de Nyragongo déboulait sur la ville de Goma, la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) passait une émission sur le sexe, comme si Goma n'était pas en République démocratique du Congo. Cela fait des lustres que la RTNC n'est plus un média public, elle est un média d'état Djaleloïste que chante les louanges de l'imposteur et usurpateur qui trône. Mabundi Fatshi Tshilombo est encensé matin, midi et soir.

    Patrick Muyaya fait un concours pour changer le logo de la RTNC alors même que c'est la vision, ligne éditoriale et des animateurs qu'il faut changer. 

    Lire la suite

  • France: Tshilombo appelle Macron "Mon Frère", Bokassa appelait De Gaulle "Papa"!

    France:  Tshilombo appelle Macron "Mon Frère", Bokassa appelait De Gaulle "Papa" !

    Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

    freddy-mulongo-tshilombo-macron

    Les relations entre les Etats doivent être cordiales et respectueuses. Mabundi Fatshi Tshilombo est ridicule. Le président Macron a été élu par des Français pour défendre les intérêts de la France. Le fameux fils de Tshilombo qui a enjambé la grille du palais présidentiel avec ses 15% ignore tout de la diplomatie internationale. "Mon frère Macron" ? ça tique tout le monde.

    Respecter Macron, c'est respecter la France qui l'a élu. La légitimité du président Français vient de son élection par le peuple français. Le monde entier sait que Mabundi Fatshi Tshilombo n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 en République démocratique du Congo. L'individu a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale. Non élu, donc pas légitime, Tshilombo croit qu'il doit en faire trop pour se faire accepter.  La RDC mérite respect. L'enjambeur de la grille présidentielle devra l'intégrer. Malgré son hold-up électoral, son odieux deal avec Alias Kabila, ses 15% de voix, à chaque fois qu'il représente la RDC dans des rencontres internationales, son comportement doit être digne de notre peuple. 

    Dans les relations internationales, le respect et la cordialité sont de rigueur. Même sans légitimité de notre peuple, Mabundi Fatshi Tshilombo représente la République démocratique du Congo, il doit s'en tenir à la respectabilité de la fonction , même si la fonction est trop haute pour un checkuleur. Emmanuel  Macron est président de la République française. Il représente la France.  Mabundi Fatshi Tshilombo n'avait pas à lancer sur le perron de l'Elysée: "Mon frère Macron" !  Cela ramenait la rencontre entre la France et la RDC, un copinage. la rencontre entre copains -coquins n'a rien à voir avec la rencontre de haut niveau.

    freddy-mulongo-bedel-bokassa

     

    Jean Bedel Bokassa à l'enterrement du général de Gaulle !

    A la mort de de Gaulle, Bokassa pleura toutes les larmes de son corps. A l’enterrement de l’homme du 18 juin, Jean-Bedel Bokassa s’enroula au sol, pleurant à chaudes larmes et criant la voix crispée par la tristesse et la douleur : « Papa, pourquoi es-tu parti ?».

    Bokassa était surnommé « le soudard » par le général de Gaulle à qui il vouait une grande admiration au point de l’appeler familièrement « Papa », ce qui avait le don d’énerver de Gaulle.

    Ci-dessous le dialogue de sa première rencontre avec le général.

    – Bonjour père dit Bokassa

    – Bonjour Monsieur le président. Répond de Gaulle, vous avez fait un bon voyage ?

    – Oui Papa, répond Bokassa

    Alors, de Gaulle pas très content, répond : Écoutez, j’apprécie les sentiments que vous portez à mon égard, mais je vous demande de ne pas m’appeler Papa. Appelez-moi Monsieur le président comme

    tout le monde ou bien comme vous êtes un ancien de la France libre, appelez-moi Mon général.

    – Oui, Père répond Bokassa. Et il quitte de Gaulle en disant : Au revoir Papa !

    Personnalité complexe, Bokassa qui appelait de Gaulle « papa », alors que de Gaulle l’appelait « le soudard », est le seul être au monde qui se prenant pour Napoléon a pu réaliser son rêve. Général. Président à vie. Maréchal. Et puis finalement empereur. Jean Bedel Bokassa, 56 ans, président d’un des pays les plus pauvres d’Afrique, se couronnait lui-même empereur de Centrafrique le 4 décembre 1977 à Bangui, au cours d’une cérémonie au faste indécent, inspirée par le sacre de Napoléon Ier. Un faste démesuré et indécent avait entouré les solennités de ce couronnement, dont le coût avait été évalué à 150 millions de francs français (FF), soit près d’un quart du budget du pays. Pour couvrir les frais de la cérémonie, 40 000 salariés avaient vu leur salaire amputé de 50 % depuis plusieurs mois. France:  Bokassa appelait De Gaulle "Papa" !

    Tshilombo appelle Macron "Mon Frère"!

    Lire la suite