RDC: Facebook de Mark Zuckerberg censure journalistes indépendants, activistes...!

RDC: Facebook de Mark Zuckerberg censure journalistes indépendants, activistes...!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

fb-img-1633168086249

 

Mark Zuckerberg, le milliardaire censeur de Facebook a réalisé 135,2 milliards de dollars en 2020.

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg mange son Fufu, poisson Tilapia et Matembele tranquillement, un menu de la gastronomie congolaise, mais c'est encore lui qui censure à tout va la diaspora congolaise !

Pas un jour ne passe sans que Facebook de Mark Zuckerberg ne censure des Congolais de la diaspora. journalistes indépendants, photographes, activistes des droits humains, lanceurs d'alerte, militants...la République démocratique du Congo est sous occupation Ougando-Rwandaise. Ces deux pays sont agresseurs-envahisseurs, pillards et receleurs de ressources de la RDC. 

Pour le milliardaire américain, les Congolais n'ont pas droit de dénoncer le pillage astronomique des ressources de la République démocratique du Congo par les Rwanda de Paul Kagamé, l'Ouganda de Yoweri Museveni et multinationaux. Pour Mark Zuckerberg, le Coltan, Cobalt, Niobium...sont plus importants, que les 18 millions de morts Congolais, massacrés, victimes de crimes de guerre, crimes de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de sang. Le champion mondial de la censure s'est décidé de contrôler l'intelligence de tous les Congolais. C'est lui et ses robots écervelés qui décident, sans aucune légitimité et en toute impunité. Toute expression de type patriotique est haineuse par Facebook. 

Les Congolais sont pacifiques et hospitaliers. Les Zaïrois-Congolais n'ont jamais mené de guerre contre aucun  peuple sur cette terre des hommes. De Léopold II, roi des Belges, génocidaire et  criminel avec 10 millions de morts,  à l'invasion-agression des Ougando-Rwandais, quel peuple au monde a-t-il autant souffert que le peuple congolais ? Et Mark Zuckerberg avec son bidon de charte ose censurer des comptes de Congolais en parlant  de "Haine" ? La définition de "haineux" dans le dictionnaire  Larousse est assez clair, en revanche, l’interprétation qui en est faite par le tout puissant Mark Zuckerberg et son fameux Facebook restent un mystère curieusement porté vers l’arbitraire dominant libertaire.  Facebook s’en défend, sa politique de contrôle n’aurait d’autre but que de restreindre sur sa plateforme les contenus parasites, haineux, violents, à caractère sexuel, de "propagande terroriste" et des faux comptes. Qui y croit ?  Facebook de Mark Zuckerberg est depuis longtemps à la pointe du combat contre la " haine en ligne". La « haine » en question, on le sait aussi, c’est tout ce qui contrevient à la pensée dominante de fameux "Décideurs". 

Nous nous époumonons pour informer notre communauté et Facebook se juge et parti sur nos articles ! Nous sommes les yeux  de nos lecteurs, nous sommes le médium de la réalité de ce qui se passe sur le terrain, au pays de nos ancêtres. Nous nous exposons en tant que des journalistes engagés et indépendants beaucoup plus que n'importe qui d'autre. Par  sa censure alambiquée, Facebook de Mark Zuckerberg ne prend pas en compte le caractère médiatique d'une publication. Facebook se met du côté des oppresseurs puissants qui oppriment et répriment des citoyens. Par ricochet, Mark Zuckerberg ne respecte pas notre travail de journalistes engagés et indépendants. C'est une question démocratique cruciale, doit-on laisser des entreprises privées de Mark Zuckerberg: Facebook, You Tube, Instragram...décider de la légitimité d'un journaliste ou d'un média ? En plus, il est extrêmement difficile de réussir à avoir contact chez Facebook pour plaider sa cause. L'adresse du 6 Rue Ménars, 75002 Paris est demeuré inoccupé durant toute la période du confinement Covid 19, est-il  devenue  opérationnelle ?

Le premier élève de la classe dans le domaine de la censure est Facebook de Mark Zuckerberg. La censure est devenue partie intégrante de son ADN. Mark Zuckerberg censure, censure et censure. Facebook  censure les journalistes et médias indépendants est une menace pour la démocratie. La censure des journalistes indépendants Congolais se fait dans une confusion totale. 

La tentative de Facebook de créer des nouveaux termes de "journalisme militant", consiste à jouer sur la confusion pour créer une sorte de division entre ce qui serait le bon journaliste et le mauvais journaliste, en omettant de dire qu'il y a aucune neutralité dans le journalisme en général. 

Les réseaux sociaux pensent avoir le devoir de censurer. Ils sont conçus pour cela ! Facebook est devenu un des lieux de débat y compris politiques, mais les Congolais ont oublié que Facebook est avant tout une entreprise privée commerciale. ce sont avant tout des entreprises privées. Son modèle économique, son organisation est entièrement orientée vers le gain financier et les revenus publicitaires  qui représentent jusqu’à 95% du chiffre d’affaires de Mark Zuckerberg !  Les Congolais ne doivent pas attendre de Facebook et des grandes plateformes qu'elles soient garantes de la liberté d'expression et de la démocratie. Facebook de Mark Zuckerberg est là pour faire du Fric !  

Exilés, nous sommes contre la dictature de l'imposteur-usurpateur Tshilombo Tshintuntu pantin marionnette de Paul Kagame, Hitler Noir, c'est de notre devoir de le dire. La RDC est le pays de nos ancêtres, nous avons le devoir sacré de le défendre contre la prédation. Mark Zuckerberg qui s'est mis du côté des dictateurs et oppresseurs assument ses choix.  Le champion censeur Mark Zuckerberg doit savoir que le peuple gagne toujours. 

Mark Zuckerberg, le milliardaire censeur de Facebook a réalisé 135,2 milliards de dollars en 2020. La censure est devenue l'ADN de Facebook. Censeur impénitent, Facebook de Mark Zuckerberg censure à tout va la diaspora congolaise: journalistes indépendants, activistes des droits humains, citoyens Lambda...sont censurés. En toute impunité, Facebook s'attaque contre les libertés démocratiques.

Les commentaires sont fermés.